Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Les enquêtes d’opinion, un outil d’évaluation des changements de comportement

Conseil Départemental du Maine et Loire

Place Michel Debré
CS 94104
49941 ANGERS CEDEX 9
Anne-marie Michaud
am.michaud@maine-et-loire.fr

contexte

Le département de Maine-et-Loire compte 770 777 habitants, le plan départemental de prévention des déchets a été notifié par l’ADEME, le 13 juillet 2010.
En Maine-et-Loire, 15 collectivités prennent en charge la collecte des déchets auprès des habitants.
Neuf (9) de ces collectivités se sont engagées dans un programme local de prévention des déchets, avec l’ADEME, en 2009 / 2010.
Le diagnostic du plan départemental de prévention des déchets, réalisé de juillet 2010 à juin 2011, intégrait une enquête d’opinion visant à évaluer les pratiques des habitants en matière de prévention des déchets.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :
  • Positionner le Département dans sa compétence « Prévention et gestion des déchets » auprès des collectivités en charge de la prévention, la collecte ou le traitement des déchets, et affirmer l’implication du Département vis-à-vis des habitants
  •  Consituer une référence pour « nourrir » le contrat de performance signé avec l’ADEME, étalonner les indicateurs qui seront utilisés pour évaluer l’évolution des comportements des habitants, en 2015.
  •  Définir les besoins en matière de prévention des déchets et hiérarchiser les actions à mener : quels sont les gestes de prévention des déchets bien compris, quels sont les freins pour les gestes peu mis en œuvre et pour quel motif, ….
Résultats quantitatifs :

Une enquête en 2 temps :
- un volet quantitatif pour évaluer la pratique des gestes de prévention des déchets en 2011
- un volet qualitatif pour identifier les freins à la mise en pratique des certains gestes, ainsi que les éléments déterminants pour l’implication des habitants.

 

Enquête quantitative par sondage téléphonique auprès 1057 habitants (panel représentatif de la population du département)
Dont 150 habitants pour chacun des 7 secteurs identifiés

18% des habitants ayant répondu au sondage téléphonique, ont accepté d’être rappelé pour participer à une entrevue en vis-à-vis et développer davantage le sujet :

Enquête qualitative lors d’entretiens individuels avec 15 habitants (représentatifs des différents comportements identifiés lors de l’enquête quantitative car nombre de volontaires élevé)

Utilsation des résultats de l’enquête par les collectivités :
- Justifier la mise en œuvre d’actions : 50 % des collectivités
- Avoir une meilleure approche des thématiques à développer : 50 %
- Communiquer autour des résultats de l’enquête : 50 %
- Evaluer l’impact d’actions déjà réalisées : 35 %
- La collectivité ayant engagé un programme local de prévention des déchets (PLP)  après la réalisation de l’enquête d’opinion, a utilisé les résultats de l’enquête pour prioriser les actionsde son PLP

Résultats qualitatifs :

Une phase de concertation « fédératrice » avec les collectivités en charge de la prévention et la gestion des déchets sur le Maine-et-Loire.

Un vecteur d’entrée en scène du Département dans la thématique prévention et gestion des déchets, vis-àvis des habitants : 
- un article pour annoncer la mise en œuvre de l’enquête d’opinion
- un 2nd article pour communiquer les résultats de l’enquête d’opinion et annoncer la préparation du plan départemental de prévention des déchets

Un état « 0 » permettant –au terme des 5 années du contrat avec l’ADEME- d’évaluer l’évolution des comportements des habitants et mesurer l’impact des actions conduites par le Département, par les collectivités.

Les données recueillies sont un outil de travail pour préparer les opérations proposées aux différents acteurs mobilisables, et aux collectivités, pour développer les pratiques de prévention des déchets.

Mise en oeuvre

Planning :
  • 22 novembre 2010 : Présentation du projet de réalisation d’une enquête d’opinion aux élus du Conseil général 
  • 25 novembre 2010 : Réunion de concertation avec les responsables des collectivités en charge de la prévention, la collecte ou le traitement des déchets, pour poser les bases de l’enquête d’opinion
  • 7 mars 2011 : Notification du marché
  • 29 mars 2011 : 1ere réunion d’élaboration du questionnaire avec le prestataire et les représentants des collectivités
  • 26 avril 2011 : Réalisation du pilote –simulation en situation réelle auprès de 10 habitants du panel-
  • Information du public : annonce de l’enquête d’opinion sur le site internet (6 avril 2011) et dans le magazine du Département (diffusion mai 2011)
  • 28 avril 2011 – 4 mai 2011 : Enquête quantitative, sondages téléphoniques
  • 7 mai 2011- 18 mai 2011 : Enquête qualitative, entretiens individuels
  • 27 juin 2011 : Présentation des résultats de l’enquête d’opinion et du projet de plan départemental en comité de pilotage :
  • Information du public : Communication des résultats de l’enquête d’opinion sur le site internet (26 septembre 2011) et dans le magazine du Département (diffusion octobre 2011) 
Moyens humains :

Moyens humains du Département :

  • Animatrice plan départemental de prévention : 0,25 ETP pendant 8 mois
  • Service marchés publics : 0,25 ETP pendant 1 mois
  • Service communication : 4 jours ETP
Moyens financiers :

Coût forfaitaire payé au prestataire : 55.400 €TTC  (46.350 €HT)
Marché à procédure adaptée conformément procédure marchés publics

Les insertions dans le magazine du Département ne sont pas chiffrées.

Moyens techniques :

Salles de réunions 

Partenaires moblisés :

Collectivités en charge de la prévention, la collecte et le traitement des déchets en Maine-et-Loire

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Cette enquête est reproductible par toute collectivité qui développe un plan départemental ou un programme local de prévention des déchets

Dès lors que l’on évoque la vie locale, la vie quotidienne, les habitants sont plutôt réceptifs et accueillent favorablement la demande d’enquête. 

Difficultés rencontrées :

Dès le début du projet, il a été prévu de concevoir cette enquête pour que les résultats quantitatifs soient valorisables au niveau local et au niveau départemental.

Le Département a souhaité que toutes les collectivités, et particulièrement celles qui disposent de peu de moyens, puissent bénéficier du travail réalisé.

Le volet qualitatif de l’enquête est une réelle richesse pour élaborer la stratégie de déploiement de la politique de prévention des déchets. Les indications, fournies par les habitants dans un panel représentatif, permettent d’élargir le champ de réflexion des spécialistes de la prévention des déchets et des militants convaincus, à la réalité des enjeux pour la plus grand nombre. 

Recommandations éventuelles :

ANTICIPATION : cette opération nécessite une réelle préparation.

 

CONCERTATION : indispensable pour optimiser l’utilisation des résultats par les collectivités et « rentabiliser » la dépense.