Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

LES BONS JOURS DE L'OCCASION EN MAINE-ET-LOIRE

Conseil Départemental du Maine et Loire

Place Michel Debré
CS 94104
49941 ANGERS CEDEX 9

contexte

Le plan départemental de prévention des déchets non dangereux a quatre objectifs :

 - prélever raisonnablement les ressources naturelles,

 - limiter la quantité de déchets produits,

 - réduire la nocivité des déchets,

 - compenser l'impact de la croissance démographique.

 

Le Département s'est engagé dans une campagne pluriannuelle de sensibilisation des habitants aux bonnes pratiques :

 - consommer et produire mieux (acheter juste ce dont j'ai besoin, préférer le durable au jetable, acheter local et de saison)

 - prolonger la durée de vie des produits (meilleure utilisation, réparation, don)

 - jeter moins (compostage, recyclage,...)

 

Après une 1ère année orientée sur les thèmes de la consommation responsable, la 2ème campagne de sensibilisation aborde la lutte contre le gaspillage, la préservation des ressources et le réemploi.

 

C'est pourquoi, le Département a sollicité les acteurs de l'économie sociale et solidaire pour la réalisation de l'évènement "Les bons jours de l'occasion" afin de promouvoir l'achat de produits d'occasion.

 

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Les principes de cet évènement sont :

 - valoriser l'achat de produits d'occasion dans les structures de l'économie sociale et solidaire

 - faire connaître les lieux de vente de produits d'occasion gérés par l'économie sociale et solidaire

 - inciter les habitants à venir régulièrement dans ces boutiques : créer le réflexe occasion

 - faire connaître les produits proposés, le travail réalisé : l'achat d'occasion participe à une économie qui a du sens

 - surprendre les clients par une opération de communication d'envergure départementale

 - créer une atmosphère accueillante, un temps fort pour les employés, les bénévoles, les clients.

Résultats quantitatifs :

 - Organisé pour la première fois les 13 et 16 novembre 2013, l'évènement "Les bons jours de l'occasion" a mobilisé 17 boutiques solidaires.

 

 - L'annonce de l'évènement et les animations réalisées, selon les moyens mis à disposition par les responsables de chaque point de vente (musique, jeux, promotions, café offert, vente de crêpes, constructions insolites,...), ont permis d'attirer un large public.

 

 - Lors du bilan réalisé en janvier 2014 avec les représentants des 17 boutiques solidaires, il a été convenu de reconduire "Les bons jours de l'occasion" les 2 et 5 avril 2014. Pour cette deuxième opération, les 20 boutiques solidaires existantes en 2014 ont participé à l'opération.

Résultats qualitatifs :

Mener cette opération a entraîné des évolutions :

 - réunir les acteurs de l'économie sociale et solidaire du département a permis à certains participants de se rencontrer pour la première fois.

 - associer les animateurs de prévention des déchets des collectivités locales à la démarche a favorisé le développement de contacts locaux avec les boutiques, qui perdurent aujourd'hui.

 - proposer des jours communs d'ouverture au public a permis de constater une meilleure disponibilité des habitants les mercredis et samedis. depuis cet évènement deux boutiques ont modifié le calendrier de leurs jours d'ouverture.

 

La diffusion du petit annuaire "Boutiques solidaires de l'occasion" a trouvé des relais importants :

 - dans les maisons des solidarités du Département (service insertion et domaine social)

 - dans les CCAS locaux, pour les animateurs de prévention des EPCI.

 

Mise en oeuvre

Planning :
  • Octobre-décembre 2012 : définition du thème à développer en novembre 2013
  • 1er trimestre 2013 : contact et rencontre avec les acteurs de l'économie sociale et solidaire
  • 1er juillet 2013 : réunion des acteurs de l'économie sociale et solidaire et des animateurs de prévention des déchets des collectivités locales.
  • Eté 2013 : création des supports de communication (affiches, plaquettes, hors-série du magazine "Maine-et-Loire")
  • Septembre 2013 :  création de la page "Local et solidaire" sur le site internet www.enanjoujereduismesdechets.fr
  • Octobre 2013 :  livraison des documents et des outils de signalétique à toutes les boutiques          livraison des documents, jeux et lots  pour les animateurs de prévention des déchets des EPCI          fourniture du dossier de presse aux partenaires en charge du dossier dans les collectivités et les boutiques
  • Novembre 2013 : déploiement de la campagne de communication sur l'ensemble du territoire, distribution du magazine dédié à la thématique  "Stop au gaspillage - Si on donnait une deuxième vie aux objets ?"
  • 13 et 16 novembre 2013 : 1er évènement  "Les bons jours de l'occasion"
  • 14 janvier 22014 : réunion "bilan" de l'évènement de novembre 2013
  • Mars 2014 : édition 2014  de la plaquette "Boutiques solidaires de l'occasion - Dénicher de bonnes affaires en Maine-et-Loire"
  • Fin mars 2014 : déploiement de la communication dans les journaux locaux et affichage
  • 2 et 5 avril 2014 : 2ème évènement "Les bons jours de l'occasion"

 

Moyens humains :
  • Animatrice du plan départemental de prévention des déchets
  • Direction de la communication du Département pour la création des supports de communication et les relations "presse"
  • Direction informatique du Département pour la création de la page "Local et solidaire" avec création d'une carte interactive
  • Équipe "logistique" du Département pour livraison des outils et documents dans les boutiques solidaires et les EPCI (novembre 2013 et avril 2014), puis reprise des outils et stockage
  • Employés, encadrants et bénévoles des boutiques solidaires pour la préparation des évènements et l'accueil des clients
  • Animateurs de prévention des collectivités en charge de la prévention et de la gestion des déchets pour les animations "prévention déchets" dans les boutiques et pour assurer les relais auprès des correspondants de presse locale.

 

 

 

Moyens financiers :
  • Dépenses chiffrées  (fournitures, supports, achat d'espaces, impressions,...)  : 41 500 euros TTC
  • Salaires des agents mobilisés dans les différents services (frais généraux)
  • Frais de transports pour les livraisons et reprises d'outils de communication dans les boutiques et les EPCI (frais généraux)

 

Moyens techniques :

  • véhicules, hangar de stockage, salles de réunion
  • utilisation des supports d'affiches des abri-bus du réseau départemental de transport
  • outils informatiques : fichier informatique de l'affiche, du dossier de presse, bannière web de l'évènement,
  • jeux (mis à disposition des animateurs de prévention des déchets) : 4 roues de la prévention des déchets, 4 échelles de la réduction des déchets et 4 plateaux du jeu des saisons

Partenaires moblisés :

  • Structures de l'économie sociale et solidaire  : Emmaüs, Secours Catholique, Envie Anjou, APIVET, Arceau Anjou, les boutiques membres du réseau des ressourceries, les boutiques solidaires indépendantes ayant une action dans le domaine de l'insertion sociale
  • Collectivités en charge de la prévention et de la gestion des déchets en Maine-et-Loire

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

  • Action fédératrice d'acteurs qui interviennent dans le même domaine, et qui agissent de manière isolée (prévention des déchets, insertion sociale, commerce d'objet en 2eme vie)
  • Définition et préparation des outils de communication assurées par le pilote-initiateur de l'évènement (dans le cas présent : le Département)

Difficultés rencontrées :
  • Impact important sur l'ensemble de la population : l'évènement concerne tout le monde, en même temps, en tout lieu
  • Mutualisation des moyens, économie d'échelle, en matière de communication
  • Donne de la visibilité aux structures qui n'ont pas le droit de faire la promotion de leur point de vente (entreprise d'insertion) et à ceux dont les moyens financiers sont limités sur l'aspect "communication"

 

Recommandations éventuelles :
  • ANTICIPER
  • Présenter clairement le rôle à tenir par chaque acteur lors de la présentation de l'évènement
  • Définir la date de l'évènement en concertation avec les acteurs
  • Mettre à disposition des partenaires un dossier "presse" avec une trame commune