Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Formation des acteurs du PLP (agglomération mulhousienne)

SIVOM de la région de Mulhouse Alsace Agglomération

2, rue Pierre et Marie Curie
Bp 90019
68948 Mulhouse

contexte

Le contexte fait référence à la fiche "mobilisation des acteurs dans le programme local de prévention des déchets" actualisée en juin 2016

 

Cette fiche est un zoom sur le volet formation, à lire en complément de la fiche "mobilisation". Comme précisé dans la fiche précédente, le contexte est favorable à la formation des acteurs : réseaux déjà constitués, acteurs variés, nombreux et motivés sur le territoire, personnel maitrisant bien l'animation de réseau et la formation d'acteurs.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Mobiliser des acteurs variés sur le territoire

 

Fédérer un noyau d'acteurs engagés

 

Favoriser le partenariat opérationnel entre acteurs

 

Contribuer à rendre ces acteurs autonome dans leurs actions tant du point de vue méthodologique que du contenu

Résultats quantitatifs :

De juin 2013 à juin 2016, 10 modules au total, modules d'une 1/2 journée

 

Une formation générale à la prévention réalisée par l'ADEME ouverte aux acteurs volontaires (5 acteurs en plus du personnel m2A et communes).

 

Séance introductive de lancement d'un groupe pilote d'acteurs volontaires (20 personnes, 16 structures variées + 1 habitant conseil de quartier),

 

1er module sur la gestion des déchets (2 séances) (17 personnes, 12 structures + 1 habitant conseil de quartier)

2ème module sur la prévention des déchets (2 séances) (17 personnes, 10 structures, un service)

3ème module sur le gaspillage alimentaire (30 personnes, 14 structures, 2 services)

4ème module sur la prévention des déchets dangereux (10 personnes, 10 structures)

5ème module sur le réemploi (15 personnes, 8 structures)

Bilan (12 personnes, 11 structures)

 

73 % acteurs formés proposent au moins une action dans la SERD, en 2014, ce chiffre se vérifie aussi en 2015

Résultats qualitatifs :

- en juin 2013, au moment de l'élaboration du PLP une formation générale à la prévention réalisée par l'ADEME ouverte aux acteurs volontaires (5 acteurs en plus du personnel m2A et communes). Intérêt : nous apprenons ensemble et apprenons à nous connaître

 

- mars 2014 : séance introductive, participative, pour déterminer ensemble les besoins, le contenu et les modalités de formation

thèmes proposés par m2A : qu'est ce la prévention des déchets et comment sensibiliser, le gaspillage alimentaire, le réemploi, l'éco-consommation, la réduction des produits dangereux

Suite à la réunion : demande de données statistiques sur les déchets globalement et par thématique, d'expliciter les enjeux par thème et rajout d'une séance introduction sur la gestion des déchets et le tri

Intérêt/résultats : les acteurs se sentent écoutés, apprennent à se connaître, découvrent les bases de la prévention

 

- juin 2014  : 1er module sur la gestion des déchets et visite d'un centre de tri ;  séance réconduite en à la rentrée sans la visite pour de nouvelles équipes des mêmes structures

- septembre 2014 : 2ème module sur la prévention des déchets avec du temps dédié à la conduite du changement en développement durable (selon formation Nature humaine), reconduit une fois

Intérêt/résultats : faire le lien entre la prévention et la gestion des déchets ; comprendre les difficultés du changement de comportement, réaliser les étapes, avoir des exemples d'actions adaptées à chaque étape

 

- octobre 2014 : 3ème module sur le gsapillage alimentaire en vue de la SERD. Ouvert à tous les acteurs de la SERD

Intérêt/résultats : de nouveaux acteurs apparaissent, les acteurs disposent d'infos et d'outils pour leurs actions

Suite à ces modules, les structurent fabriquent leurs propres outils

 

- juin 2015 : 4ème module sur la prévention des déchets dangereux avec visite du centre de tri de déchets dangereux

                    5ème module sur le réemploi avec intervention du directeur d'Envie de Mulhouse et visite du centre de tri du Relais EST

Intérêt/résultats : les acteurs acquierent de nouvelles thématiques, les spécialités de chacun apparaissent, les mutualisation-coopération entre acteurs différents se multiplient et se concrétiseront notamment dans la SERD.

 

mi-2015 : réunion de bilan

Résultat : la formule : apport théorique, exercices et/ou visite est plébiscitée, de même que la variété des acteurs

 

Mise en oeuvre

Planning :

- en juin 2013, une formation générale à la prévention réalisée par l'ADEME

 

- mars 2014 : lancement d'un groupe pilote d'acteurs volontaires

 

- juin 2014 : 1er module sur la gestion des déchets (2 séances)

- septembre 2014 : 2ème module sur la prévention des déchets (2 séances)

 

- octobre 2014 : 3ème module sur le gaspillage alimentaire

 

- juin 2015 : 4ème module sur la prévention des déchets dangereux

                   5ème module sur le réemploi

                   Bilan

 

A partir de l'année 2 de mise en oeuvre (2014), projet d'un groupe par an avec 6 modules environ. Dans la réalité, trop complexe et chronophage à la fois pour la préparation et l'animation des formations mais aussi pour les acteurs, difficiles à mobiliser sur des dates communes et avec un renouvellement des équipes.

Démarrage d'un nouveau groupe à prévoir en 2016, avec 2 séances communes aux 2 groupes : une sur l'éco-consoammation, l'autre le compostage/jardinage au naturel

Moyens humains :

Uniquement la chef de projet PLP, des stagiaires du PLP et le SIVOM sur ses thématiques propres (gestion des déchets et déchets dangereux)

 

En 2014 : 40 jours (chef de projet + stagiaire + 1 personne SIVOM ponctuellement)

En 2015 : 19.5 jours (chef de projet + stagiaire + 1 personne SIVOM ponctuellement)

 

Temps de montage et d'organisation long en 2014, car ces thématiques sont nouvelles pour l'équipe et pour les acteurs.

 

Compter globalement 2 à 5 jours de recherche documentaire et bench marking + 2 à 5 jours de rédaction + 0.5 à 1 j organisation et 0.5 d'animation par module

Moyens financiers :

Pas de moyens financiers spécifiques.

 

Réalisation en interne, déplacements réalisés par les acteurs et la collectivité en co-voiturage (coût non calculé)

Moyens techniques :

Rien de spécifique

Partenaires moblisés :

très divers :

 

- associations de quartier (1) quartier résidentiel ou ouvert sur toute la ville (4), personne de conseil de quartier (1)

- centres sociaux culturels de quartiers de la politique de la ville (5)

- des entreprises ou structures d'insertion (2)

- centre d'initiation à la nature (1), association défense consommateurs (1)

- l'Université

- l'hopital

- bailleur sociaux (2 présents, 1 assidu)

- communes, m2A et SIVOM

 

La diversité des acteurs est une richesse, permet une meilleure connaissance et des coopérations ponctuelles ou durables

 

Les membres du groupe sont devenus moteurs dans toutes les réunions  : SERD, conseils d'acteurs, ...

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Le format de ce type de démarche de formation doit être fonction des spécificités de chaque territoire.

 

Des formations réalisées quasi-exclusievement en interne demande un investissement en temps et en énergie pour la personne qui anime. Le format était adapté au nombre d'acteurs. Il permettait des échanges intenses pour un nombre de personnes limitées. Plus d'acteurs amènerait peut-être à une autre pédagogie moins participative.

 

A l'inverse, une difficulté à mobiliser les rares acteurs d'un territoire supposerait peut-être un autre format, par journée, en traitant différents thèmes à la suite.

Difficultés rencontrées :

Coupler le volet formation à la mobilisation des acteurs, dès la phase de mise en oeuvre

 

Concevoir des formations avec les acteurs, répondant à leurs besoins.

Avoir un construit un groupe pilote pour les formations, noyau dur des acteurs du PLP

 

Mixer les types d'acteurs permet des rencontres impropables et fécondes

 

La méthode choisie permet une autonomie de plus en plus forte des acteurs et un gain d'efficacité

Recommandations éventuelles :

Au terme de 3,5 ans de PLP, ce mode d'animation et de formation s'est avéré efficace et adapté au territoire. Les acteurs sont autonomes et travaillent ensemble.

 

La réalisation des formations à l'interne permet d'économiser des coûts externes d'une part et de bien connaître les thématiques et les acteurs du territoire d'autre part. Elle demande cependant un investissement en temps (voir moyens humains).

 

Quelques clés de la réussite :

Prendre le temps d'investir dans les contacts, les rencontres, même si chronophage au départ. Aller voir les actions des porteurs, notamment pendant la SERD.

"Soigner" les acteurs, prendre le temps qu'ils s'initient correctement aux thématiques du PLP, que la confiance s'instaure avec la collectivité et entre les acteurs, prendre le temps de les remercier (par l'équipe PLP, l'élue,...).

Conserver un lien sur toute l'année, les solliciter régulièrement, les accompagner dans la réalisation des actions, les alimenter en contenu et outils et mettre en valeur leur réalisations.

 

 

Être bien formé à la prévention

Être formé ou expérimenté en matière d'animation de réseaux et de formation