Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Débat public avec les principaux acteurs du territoire Charentais.

Calitom

Ze la Braconne
19 Route du Lac des Saules
16600 Mornac
Illustration de l’opération :
Débat public en Charente .

(Crédits de l'image : calitom)

contexte

En novembre 2015, Calitom ouvre en partenariat avec GrandAngoulême une démarche de concertation avec les charentais afin de définir le futur devenir des déchets du département. Cette opération est appelée Débat Public. Elle réunit régulièrement 2 groupes de travail : un groupe d’acteurs locaux et un groupe de citoyens.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

* Piloter la politique prévention du territoire et l'activité du pôle prévention en fonction d'objectifs co-construits, faire partager les résultats auprès des territoires et des acteurs.

* Engager une démarche participative avec les principaux acteurs du territoire charentais (élus des collectivités en charge du traitement, partenaires institutionnels, partenaires associatifs, citoyens charentais.

* Définir des objectifs chiffrés partagés et une politique globale de prévention et de gestion des déchets.

Objectifs quantitatifs :

Ce débat public organisé, sous l'égide de la commission nationale du débat public a permis de reunir des élus du territoire ainsi qu'une cinquantaine de citoyens appelés à se manifester via la presse locale,et pour partie tirés au sort.

 

Résultats quantitatifs :

Les citoyens ont été amenés à participer à de nombreuses réunions publiques, à entendre plusieurs interventions d'associations environnementales, d'industriels et d'autres acteurs, à visiter des sites de gestion des déchets.

Mobilisation des acteurs charantais : 20 associations et structures locales – 41 citoyens inscrits

Résultats qualitatifs :

Au regard de la production des déchets, des coûts et des éléments techniques rappelés avec transparence, la concertation a débouché sur six scenarios, proposés par les participants et affinés par les services techniques, puis soumis au débat final. C'est le scénario de la prévention maximale, c'est-à-dire le stockage avec stabilisation et de la fermeture de l'incinérateur qui a été acté.

La concertation a porté ses fruits car les relations humaines fonctionnaient. Les acteurs ont debattu pendant 18 mois et au final le résultat constitue un engagement pour tout le monde,dans la mesure ou si le scenario choisi n'est pas mis en oeuvre, les décisisons seront oubliées .

Mise en oeuvre

Description de l'action :
  • Une importante campagne de communication a accompagné le démarrage de cette opération afin de susciter l’intérêt et l’engament des citoyens. Un site internet dédié réunit tous les éléments d’information (diaporamas, comptes-rendus, calendrier…) : www.debatpublic-dechets16.fr
  • Pour mener à bien ce travail, Calitom a fait appel à une agence spécialisée dans l’animation de concertations Néorama qui l’a accompagné durant toute la première partie de la démarche. Un garant a également été nommé par le Commission Nationale du Débat Public (CNDP).

 

Planning :

Réunions des acteurs et du jury

2015

Montage de la démarche

Communication lancement (création - espaces presse - vidéos)

1 réunion publique

1 réunion des acteurs locaux (19 participants)

2016

12 réunions avec 196 participants au total

Communication information (espace presse)

2017

6 réunions avec 284 participants au total

Communication restitution (insertion d’un cahier bilan dans la presse quotidienne)

Lancement du comité de prévention -20%

2018

 9 réunions mensuelles du comité de prévention -20%

 

Moyens humains :

Internes à Calitom et GrandAngoulême : services exploitation, prévention, travaux, communication, finances…

Moyens financiers :

Les frais de déplacement étaient pris en charge par la collectivité pour favoriser l'équité et l'horizontalité de la participation (1000 €) sachant que la salle de reunion était prêtée à titre gracieux.

Prestation de Néorama

Moyens techniques :

Mise à disposition de matériels informatiques habituels et de projections.

Partenaires moblisés :

Intervenants experts extérieurs : Garant CNDP, France Nature Environnement, Amorce, FNADE, association Zéro Waste, Ademe, AREC Poitou-Charente, Cyclad (17), Smicval du Libournais (33), Sybert de Besançon (25), cabinet d’étude Girus, industriel charentais.

valorisation de cette expérience

Recommandations éventuelles :

Associer largement la société civile et les acteurs du territoire.

Les déchets sont diffus et les publics à toucher nombreux,il convient donc d'inclure toutes les bonnes volontés dans les actions.

Les associations sont évidemment un relais précieux pour s'adresser au grand public.

Elles sont pourtant un relais  incontournable de mobilisation  et le moyen de s'impliquer dans la décision publique pour beaucoup de citoyens.