Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Action propreté : organisation d’une journée de ramassage et de sensibilisation autour du Zéro Déchet, Zéro Gaspillage (ZDZG).

contexte

A travers son objectif de territoire « Zéro Déchet, Zéro Gaspillage », la ville se préoccupe non seulement de la question du développement durable, mais également de la qualité de vie de ses habitants, qui vivent au nombre de 25 864 sur un territoire de 25,74 km2.

Le dépôt sauvage de déchets est un problème environnemental, dans la mesure où les déchets abandonnés ainsi risquent de ne pas être pris en charge par les filières de gestion des déchets, et ce alors qu’une partie importante de ces déchets se trouve être recyclables (bouteilles en plastiques, cannettes…).  Il s’agit également d’un problème économique, privant la ville de ressources qui pourraient être valorisées, et l’obligeant surtout à organiser une collecte pouvant être coûteuse. Pour finir, il s’agit d’un fléau esthétique fortement nuisible à la qualité de vie des citoyens de Miramas : le traitement des déchets en est l’une des conditions, et il est impossible de laisser les déchets en l’état.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Diagnostiquer le poids des déchets que l’on peut trouver dans la ville.

Fédérer différents acteurs autour du thème de la propreté et la lutte contre les déchets.

Faire rencontrer le grand public et les différents agents qui prennent part à la prévention et à la gestion des déchets afin de sensibiliser le public quant à la responsabilité individuelle.

Résultats quantitatifs :
  • 100 participants adultes sur la semaine
  • 300 enfants qui ont fait du ramassage
  • 3 entreprises qui ont impliqué leurs salariés

Présentation des chiffres au grand public lors de la fête des associations (env 1000 personnes touchées)

Par semaine et par quartier, 1 journée de dépôt sauvage standard a été simulée sur la ville soit :

  • 320 kg de produits recyclables dont 100 kg de verre
  • 70 kg d’OMR
  • 1100 kg d’encombrants
  • 500 kg de cartons
Résultats qualitatifs :

Le bilan du ramassage a permis de valoriser l'action citoyenne, qui est un enjeu majeur de la vie de la municipalité et du lien social, et de démontrer le volume de déchets recyclables jetés dans la rue : c'est une action de sensibilisation tant au vivre ensemble qu'au développement durable.

Mise en oeuvre

Planning :

Durée de l’action : cinq jours.

Au préalable ont été organisées toutes les questions de logistiques (points de rencontres, signalisation) et de communication (communiqués, supports papiers et campagne numérique).

Concernant l'opération de ramassage, les différents quartiers de la ville correspondaient à différents jours de la semaine.

Accueil du grand public lors des matinées uniquement.

Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi après-midi : accueil et sensibilisation des élèves des écoles des différents quartiers concernés.

Vendredi après-midi : accueil des élèves des collèges et lycées, ainsi que des commerçants et entreprises.

La pesée des déchets ainsi collectés avait lieu chaque jour dès 16h00.

Moyens humains :

Mobilisation importante parmi le personnel d’animation et les services propreté soit 5 ETP pendant la semaine  + 2 ETP pour coordonner les actions associatives et des commerçants et entreprises et assurer le rendu pour la fête des associations.

Moyens financiers :

2400 €TTC

Moyens techniques :

Goupil et camion propreté + camions Silim – mise en œuvre de circuit et point de collecte – talkie walkie – gants et sacs de tri.

Partenaires moblisés :

ADEME.

Métropole Aix-Marseille-Provence – Service des ambassadeurs du tri.

RICVD et Silim

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

L’action de ramassage des déchets est une action reproductible, que l’on a d’ailleurs pu observer dans des villes à différentes échelles. Elle permet une mobilisation citoyenne qui est favorable au vivre ensemble et qui plaît aux habitants de la municipalité qui ont ainsi l’occasion de s’investir. La mobilisation des différents acteurs, et notamment des écoles, offre un volet ludique et pédagogique à l’action.

L’un des « plus » de cet événement réside dans la participation active des écoles à ce ramassage : les enfants, naturellement curieux, sont sensibles à la question du développement durable, s’intéressent aisément aux activités qui leur sont proposées et vont également sensibiliser leurs proches à leur tour, heureux des nouvelles connaissances qu’ils ont accumulées dans le cadre de ces sorties dans un cadre scolaire plus léger.

Recommandations éventuelles :

Une opération de ramassage, qui plus est étendue sur plusieurs jours, demande une organisation rigoureuse. Différents acteurs doivent être mobilisés, et un planning doit être établi afin d'assurer la sécurité et le bon déroulement de l'opération. Il est important de s'assurer de la bonne coordination, avec les services internes, mais également avec les partenaires et les collectivités ramassant les déchets.