Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience

Plan Territorial de Prévention, année 5, Conseil Départemental de l'Eure

Conseil Départemental de l'Eure

Boulevard Georges Chauvin
27021 Evreux
02 32 31 50 50
602 825 habitants

Carte d'identité du plan

Caroline GILBERT
caroline.gilbert@eure.fr
602 825 habitants concernés
2012 Année de réalisation
5 Nombre d'années réalisées

Témoignage de l'élu référent sur les bénéfices du plan

Le Plan Départemental de Réduction des déchets a démarré en 2012 grâce au soutien financier et technique de l’ADEME et à la volonté du Département de réduire les déchets du territoire.

La réduction des déchets est en effet plus que jamais d’actualité, et représente un véritable enjeu autant financier qu’environnemental, et pour cause : l'évolution des modes de consommation, de production et des habitudes alimentaires de notre société a conduit à une explosion de la quantité de déchets produits en France et partout dans le monde. Or, nos ressources sont limitées et ne pourront répondre à une demande toujours croissante.

La lutte contre le gaspillage alimentaire (grande thématique de nos actions 2015, 2016 et 2017), la réduction des emballages, la promotion du réemploi et de la réparation, la consommation durable, la sensibilisation de jeunes et des moins jeunes devraient être des thématiques pour lesquelles tout le monde s’implique : les services publics, le secteur privé, les associations et les habitants.

C’est l’engagement qu’a pris le Conseil départemental et que nous souhaitons poursuivre aux côtés de nos partenaires avec la conviction que nos actions pourront ouvrir un œil neuf sur la préservation de notre environnement.

Elu référent : Madame Marie-Christine JOIN-LAMBERT, Vice-Présidente du Dépa

Les performances du plan

Réalisation d'une enquête auprès des ménages

Résultats des enquêtes :

En décembre 2012, le Conseil départemental a commandé une enquête auprès d'un institut de sondage sur un échantillon de 700 personnes représentatif de la population euroise. L'enquête portait sur les habitudes de consommation et les gestes de prévention de la population.

Un second sondage a été effectué en 2015 auprès d'un échantillon de 1 000 eurois suivant un panel représentatif de la population. Le bilan a été présenté au 4e Comité de pilotage du Plan Départemental de Prévention des déchets d'Avril 2016.

 

Voici les conclusions du sondage effectué en 2015 :

Points positifs:

- Une marge de progression importante existe chez les jeunes (moins de 35 ans) : bien qu’ils soient les moins informés et les moins vertueux en termes de pratiques, ils sont conscients de l’importance d’agir pour réduire la production de déchets.

- Certaines bonnes pratiques sont particulièrement significatives sur le territoire comme le réemploi des textiles, ou le compostage.

- Le compostage profite d’une image positive, à la fois chez les pratiquants et les non pratiquants. Le démocratiser constitue donc une priorité stratégique pour le Conseil départemental, notamment sur les logements collectifs.

- Une véritable prise de conscience est à noter au sein de la population : celle-ci a conscience de l’importance de réduire ses déchets et est prête à s’engager.

Axes d'améliorations :

- La confusion entre tri et prévention des déchets persiste

- Certaines actions phares en termes de lutte contre la production de déchets, et disposant d’un fort potentiel, comme le stop pub, sont encore peu généralisées.

- Un chemin important reste à parcourir pour faire évoluer les pratiques des habitants. Une évolution négative est même constatée sur certains types de pratiques (jardinage durable, traitement des déchets dangereux).

- Le plan départemental ainsi que les programmes locaux restent peu connus des habitants, malgré les actions de promotions des gestes éco citoyens.

Analyse des résultats par la collectivité

Le Plan a été élaboré grâce à une concertation entre les acteurs du territoire, 4 axes en ont émergé :

- la prévention auprès du territoire et des habitants
- l’éco-exemplarité du Conseil départemental
- la prévention dans les entreprises
- le réseau des Programmes Locaux de Prévention

 

Le Plan Départemental de Prévention des déchets a montré de multiples facettes. A travers des actions aussi diversifiées que transversales, les possibilités sont infinies et la prévention des déchets touche des domaines très variés et même parfois inattendus. Nous avons ainsi côtoyé le monde de l’éducation, de l’aide sociale, d’associations, d’institutions publiques, d’habitants, d’entrepreneurs, d’étudiants, de techniciens, de cuisiniers, d’agents de maintenance, d’enseignes de la grande distribution, de communicants, etc.

Une multitude d’acteurs qui a entrainé une multitude de méthodologies différentes. C’est ce qui a fait la force et la richesse de ce Plan. Rien n’étant figé, nous nous sommes adaptés à chaque situation.

Le travail est aujourd’hui loin d’être terminé. Ces 5 dernières années s’apparentent plutôt à une amorce sur un sujet vaste, une entrée en matière qui a permis d’impulser une dynamique qui ne demande qu’à être poursuivie.

 

Le bilan des actions menées par le Conseil départemental de l'Eure, réalisé en collaboration avec l'ADEME Normandie, nous a permis de faire le point sur les projets menés afin de mutualiser et essaimer les bonnes pratiques.

La lutte contre le gaspillage alimentaire (grande thématique de nos actions 2015, 2016 et 2017), la réduction des emballages, la promotion du réemploi et de la réparation, ressortent comme les thématiques phares engagées par le Département.

 

Satisfactions :

Le diagnostic du territoire fût essentiel pour élaborer et justifier notre programme d’actions. Les 4 années qui ont suivi en ont démontré la pertinence tant le programme et le calendrier ont très peu changé. Toutes les actions ont montré un intérêt et même si parfois l’impact semblait assez moindre de prime abord, cela nous a permis d’imaginer des actions complémentaires ou de les mener d’une façon distincte.

 

Et si c’était à refaire…

Nous avons pu constater sur certaines actions un manque de valorisation des actions. Les actions phares qu’ont été la lutte contre le gaspillage alimentaire ou encore le travail avec l’IUT sur l’éco-conception des emballages n’ont pas eu une répercussion dans les médias à la hauteur de notre investissement dans les projets.

Nous constatons également un manque de suivi et d’évaluation sur certaines actions sur lesquelles il est difficile de connaître notre impact sur le long terme. L'animation est donc primordiale pour assurer le suivi et donc la pérennité des actions.

 

Mobilisation des acteurs du territoire

Action éco-exemplaire réalisée :

L'annuaire Départemental de la réparation et du réemploi :

L'annuaire a pour but de recenser tous les acteurs du département oeuvrant dans le réemploi, la location et la réparation afin de les faire connaitre du grand public et d'encourager les changements de comportements. Le diagnostic du territoire a en effet montré qu'il y avait un manque de visibilité sur cette activité. Cet annuaire est dématérialisé car les données sont actualisées régulièrement.

 

La première étape a consisté à faire un recensement de l'ensemble des acteurs présents sur le territoire en les catégorisant par type de prestation (réparation, location, réemploi) et par type de secteur (textiles, meubles, cycles…). Ce recensement s'est fait en interne sur une période d’environ 4 mois par un(e) stagiaire. En parallèle de ce recensement, un courrier a été envoyé afin de leur faire part de la démarche et leur proposer d'apparaitre sur l'annuaire.

 

Un site internet est créé spécifiquement sur la thématique réduction déchets en interne : www.jetonsmoins27.fr incluant un onglet avec l'annuaire http://www.jetonsmoins27.fr/annuaire.

 

Afin de faire connaître le site internet et l'annuaire, les territoires du département relaient l'information via leur guide du tri et/ou leur site internet. Le Département relaye l'information via son site internet www.eureenlinge.fr et les différents réseaux sociaux : Facebook, Twitter …

 

En Année 5, une mise à jour de l'annuaire a été effectuée notamment sur les cessations d'activités. Un partenariat avec la CMA de l'Eure et la CCI Portes de Normandie est en place dans le but d'obtenir les informations concernant les créations et les cessations d'activités.

Ces partenariats nous permettront de contacter annuellement, par mail, les structures recensées dans l'annuaire mais également les structures créées dans l'année, dans le but de mettre à jour régulièrement la base de données.

Voir la fiche action : Annuaire départemental du réemploi / www.jetonsmoins27.fr