Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Alèzes de matelas lavables en maison de retraite

fiche_exemplaire
expérience
exemplaire

EVOLIS 23

les Grandes Fougères
23300 Noth
Nathalie Pailler
nathalie.pailler@evolis23.fr

contexte

Evolis 23 est un syndicat mixte à compétence collecte et traitement qui compte 65 000 habitants répartis sur 103 communes, avec un habitat de type « rural avec ville centre ». Dans le cadre de la caractérisation réalisée en 2010, plusieurs catégories de déchets « évitables » avaient été identifiées. Les textiles sanitaires pouvant être remplacés par des textiles lavables rentrent dans cette catégorie et ils représentent 14 kg/ habitant par an. De plus le territoire d’Evolis 23 présentant une population relativement vieillissante, avec un nombre assez important de maisons de retraite. Il a donc paru opportun de travailler sur les protections sanitaires utilisées en maison de retraite.

Ainsi et dans le cadre de son PLP, Evolis 23 a accompagné une maison de retraite, déjà engagée dans une démarche de compostage domestique, pour remplacer les alèzes de matelas jetables par des alèzes lavables.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

L'objectif de ce projet est de faire adopter aux maisons de retraite deu territoire d'Evolis 23 une alternative aux alèzes jetables qui est l'utilisation d'alèzes lavables.

Objectifs quantitatifs :

Réduire les tonnages de textile sanitaire dans les ordures ménagères de 2 tonnes par an (le poids des alèzes lavables jetées a été évalué à plus de deux tonnes par an)

Résultats quantitatifs :
  • 80 lits désormais  équipés d’une alèze lavable + un drap, contre l’ancien système : une alèze jetable + une alèze tissu + un drap
  • Économie de 7 650 alèzes jetables par an, et de 2,1 tonnes de déchets textiles sanitaires par an.
  • Plus de 3 00 0€ d’économies par an pour une maison de retraite.
Résultats qualitatifs :

L'opération a été un succès et tous les lits de la maison de retraite partenaire ont été équipés d'alèzes lavables. De plus, à l'usage, le nouveau système s’est avéré plus pratique (un seule alèze au lieu de deux), il est plus agréable pour les patients (ne glisse pas ne fait de pli) et protège mieux les draps.

L'élargissement de cette action simple à d'autres établissements a déjà été décidé et deux candidats potentiels ont d'ores et déjà été identifiés.

Mise en oeuvre

Description de l'action :

Préparation

La maison de retraite étant impliquée dans une opération de compostage, le sujet des textiles lavables a été abordé de façon informelle avec le chargé de prévention.

Achat des alèzes

L’animatrice du PLP, en coordination avec le cadre de santé de l’établissement témoin, a fait une recherche concernant les modèles d’alèzes, puis réalisé la commande. 200 alèzes ont pu être financées pour les 80 lits. Le coût d’achat est équivalent à celui du système précédent, avec la différence que ces alèzes devraient durer 3 à 4 ans. Les coûts d’achat sont donc divisés par 3 ou 4.

Gestion des lavages

Le lavage étant réalisé par un prestataire extérieur, l’établissement a informé ce dernier du changement prévu pour connaître la tarification qui serait appliquée et il s’est avéré que le nouveau système permettait de réaliser des économies d’environ 12 % sur le budget lavage. En effet, les alèzes en tissu utilisées en doublon auparavant étaient facturées selon un tarif plus élevé que les nouvelles alèzes.

Planning :
  • État des lieux fin 2013
  • Commande d’un échantillon fin 2013
  • Achat d’un stock d’alèzes février 2014
Moyens humains :
  • Animatrice prévention
  • Cadre de santé de l’établissement témoin
  • Aides-soignantes
Moyens financiers :

200 alèzes lavables = 1 971 € achetées par Evolis, les prochaines seront achetées par la maison de retraite au besoin.

Moyens techniques :
  • Un établissement partenaire
  • Un fournisseur pour les alèzes
  • Un prestataire pour le lavage
Partenaires moblisés :

L’établissement hospitalier

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

L'opération est très simple à mettre en place et fait preuve d'une efficacité remarquable en termes de réduction des déchets.

Difficultés rencontrées :

Le sujet n'est pas simple à aborder, mais l'échange et la discussion permettent de trouver des voies d'amélioration des pratiques.

Recommandations éventuelles :

L'opération est facilement reproductible, sous condition d’avoir déjà établi un contact avec l’établissement.

Pour les maisons de retraite faisant appel à des prestataires extérieurs pour le lavage, il est conseillé de s’informer en amont sur les prix pratiqués pour anticiper les éventuelles évolutions de budget. Il est aussi recommandé de prévoir quelques modèles avec poignées pour manutention des lits de patients délicats.