Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience

Programme Local de Prévention, année 5, Metz Métropole

Metz Métropole

Harmony Park - 11, Boulevard Solidarité
Bp 55025
57071 Metz
03 87 20 10 00
220 166 habitants
URBAIN

Carte d'identité du programme

Julien Pillet
jpillet@metzmetropole.fr
220 166 habitants concernés
2010 Année de réalisation
5 Nombre d'années réalisées

Témoignage de l'élu référent sur les bénéfices du programme

La prévention des déchets a modifié l’approche de la compétence gestion des déchets car on ne s'intéresse justement plus aux déchets. Pendant des années, les objectifs du service se focalisaient sur le taux de recyclage, sur les quantités collectées en déchèterie mais rarement avec une vision globale. Le contexte national a accéléré la prise de conscience qu'un déchet, même recyclé, coûte à la collectivité, aux communes et aux usagers, qui ne peuvent plus se permettre de simplement financer.

De nombreuses actions classiques ont été mises en œuvre et se poursuivent sur le compostage, le gaspillage alimentaire, le réemploi, l'exemplarité des services… Sur les dernières années du PLP, nous avons voulu montrer que la prévention peut être à l'origine d'actions indépendantes de la collecte mais aussi qu'elle est un argument majeur pour faciliter l'acceptation des évolutions de services : modification des fréquences de collecte, conteneurisation du territoire, application de la RS, gestion zéro phyto des espaces verts, etc. Les agents de la prévention participent à la réflexion et à la mise en œuvre des projets du pôle et proposent des accompagnements à toutes les typologies d'usagers concernées : habitant, bailleur, entreprise, administration…

Elu référent : M. François HENRION, Vice-Président délégué

Les performances du programme

Indicateurs Valeurs pour 2009 Objectifs pour la fin du programme Valeurs réalisées
2010 2011 2012 2013 2014
Production de déchets
en kg/hab
OMA 385,90 358,90 385,30 388,90 377 371,50 368,10
DMA 533,40 501,40 532,10 542,80 527,90 520,30 517,90
Nombre d'équivalents temps plein de l'équipe projet   6 2 6,50 6,50 6,50 5,80
Nombre de partenaires mobilisés   129 0 35 84 195 218
Nombre de relais mobilisés   17 0 7 14 16 16
Coût annuel du programme par habitant         2,07 1,79 1,85
Coût aidé annuel de gestion des déchets par habitant     101 102,55 103,16 102 106,44

Analyse des résultats par la collectivité

Il est difficile d'analyser des résultats sur une période qui reste courte. Il est avéré que les thématiques abordées par la prévention touchent des habitudes intimes de consommation et qu'il est long et difficile de les faire évoluer durablement. De plus, les facteurs externes notamment la météo et le tourisme peuvent avoir des impacts non négligeables mais non quantifiables.

 

Analyse quantitative

Concernant le PLP, l'objectif de réduction des OMA n'est pas atteint, avec un résultat de - 5 %. Cependant, toutes les actions importantes du programme ont été lancées, une dynamique est en place pour les poursuivre, les accélérer et en initier de nouvelles. Metz Métropole est aujourd'hui identifiée par les usagers et les acteurs locaux comme un interlocuteur privilégié et/ou un soutien au montage de projet.

Quelques résultats en vrac :

  • 218 partenaires,
  • 159 structures accompagnées,
  • 390 animations et 20 853 personnes sensibilisées,
  • 1 thèse sur les changements de comportement liés au gaspillage alimentaire
  • 2 573 composteurs mis à disposition, 59 sites collectifs et 44 écoles équipés,
  • 40 guides composteurs formés
  • 9 844 nouveaux autocollants STOP PUB,
  • 4 162 tonnes évitées.

 

Analyse qualitative

Les premières années ont été laborieuses pour convaincre les élus, la Direction et les autres services de l'Agglomération du bien-fondé des nouvelles actions jusqu'alors non portées par Metz Métropole. Il a fallu lutter pour que Metz Métropole soit reconnue comme un interlocuteur sur ces thématiques, pour simplement expliquer la différence avec le tri et jongler entre actions de communication et actions de réduction.A la fin de l'année 3, fin 2012, les actions les plus importantes étaient lancées ou sur le point de l'être et nos thématiques plébiscitées par une partie des usagers. Les années 4 et 5 ont donc permis d'avancer beaucoup plus rapidement avec des indicateurs en progression constante et importante. Le retard pris les premières années n'a cependant pas pu être rattrapé.

 

La toute fin du PLP a vu les agents de la prévention sollicités pour accompagner les 2 actions majeurs du pôle : conteneurisation et RS. Ce sont, avec la prévention, les 3 piliers sur lesquels a été rédigée la candidature à l'appel à projet ZGZD mi 2015.

Mobilisation des acteurs du territoire

Partenariat mis en oeuvre :

Les partenariats sont indispensables dans un PLP. Dans un premier temps pour que la collectivité soutienne le montage de projets ou que d'autres structures soutiennent les projets de Metz Métropole et dans un second temps pour que ces mêmes projets puissent vivre seuls. Il est cependant difficile de mettre en place des partenariats officiels (signature de convention) du fait des complexités administratives et des habitudes des collectivités.

Plusieurs partenariats importants ont cependant été mis en œuvre et vont se poursuivre hors du cadre du PLP ADEME, notamment avec :

  • l'Université de Lorraine pour la réalisation d'une thèse sur les changements de comportement liés au gaspillage alimentaire,
  • la Région Lorraine et le CROUS Nancy-Metz pour l'étude du gaspillage alimentaire dans la restauration collective des lycées et Restaurants Universitaires,
  • le Département de Moselle dans le cadre de son PDP en tant qu'animateur du réseau A3P Moselle,
  • les associations environnementales, de réemploi et de solidarité pour le déploiement d'actions de sensibilisation,
  • notre régie Haganis pour les animations en déchèterie sur le réemploi et les déchets verts,
  • les bailleurs et les communes pour le déploiement de sites de compostage collectif,
  • l'Inspection Académique pour les projets proposés aux écoles,
  • l'entreprise d'insertion Tri d'Union pour la gestion des TLC…

2 typologies de partenaires manquent principalement : les acteurs économiques du territoire et les services des communes qui sont plus restés dans un rôle de relais d'information.

 

Relais mobilisé :

L'information est une étape stratégique pour des thématiques telles que celles de la prévention. Pour que les projets avancent et que les résultats soient visibles en termes de tonnages, un maximum de personnes doit réceptionner l'information. Pour cela, il est nécessaire de multiplier les canaux à travers des relais locaux. Parmi les plus importants, on répertorie les communes qui transmettent l'information auprès de leurs administrés, les associations auprès de leurs adhérents et du grand public, les écoles auprès des élèves et leurs parents, le réseau de guides composteurs auprès du grand public

Parmi ceux sollicités, nous n'avons pas réussi à mobiliser réellement les acteurs économiques, institutionnels et privés, et les gestionnaires d'habitat collectif qui restent passifs dans les projets, n'ayant pas trouvé leur place dans notre organisation. L’enjeu pour la collectivité va être de trouver les bons leviers et arguments pour les mobiliser et les impliquer, avec leurs contraintes économiques et réglementaires notamment.

Action éco-exemplaire réalisée :

Interne Metz Métropole

Afin d'assurer l'adhésion de la Direction et des services aux changements d'habitudes des agents et suite à de nombreux refus sur les actions proposées, il a été proposé par le PCET de créer un réseau interne, composé d'agents volontaires de l'Agglomération, toutes fonctions confondues, pour réfléchir et proposer des actions. Cela a permis de faire en sorte que les actions soient proposées par les agents eux-mêmes et donc une meilleure acceptation par les autres agents et de la Direction Générale.

Parmi les actions en place :

  • Installation de sites de compostage sur 3 bâtiments de Metz Métropole regroupant 400 agents au total,
  • Achat de vaisselle réutilisable pour les Conseils, Bureaux et pour les agents (touche "sans gobelet" sur les machines à café)
  • Suppression des imprimantes individuelles et installation de bacs "Brouillon" à proximité de tous les copieurs (le changement du serveur global avec système de badgeage permettra de limiter les impressions inutiles et de comptabiliser les impressions pour un meilleur suivi)
  • Insertion de clauses dans le marché "Traiteur" pour l'utilisation de vaisselle lavable et la suppression des suremballages lors des déjeuner de travail.

 

Participation des agents

Organisation du "doncoin.mm" (= zone de gratuité interne), 2 par an et en moyenne 100 participants et 700 objets pour 200 kg.

 

Accompagnement des communes

Dans un premier temps, dès le lancement du PLP, il a été proposé à tous les élus municipaux de participer à une opération "foyers témoins". Seuls des élus étaient donc conviés et pas des habitants lambda pour montrer au grand public l'implication des élus et convaincre certains élus des potentiels de réduction des déchets. 19 élus et leur famille ont participé et réduit en moyenne leurs OMA de 29 % malgré qu'ils soient déjà exemplaires (217 kg/hab./an à l'état zéro pour 385 en moyenne sur le territoire).

 

Plus tard, voyant la difficulté d'impliquer concrètement les services municipaux, un accompagnement personnalisé leur a été proposé : diagnostic, analyse, groupe de travail d'agents, proposition d'actions par les agents et mise en œuvre. 5 communes se sont engagées.

 

Enfin, les déchets verts ayant été identifiés comme une thématique prioritaire que l'Agglomération souhaitait réformer, il a été proposé aux communes de réfléchir spécifiquement sur la thématique de la gestion des espaces verts (zéro phyto, zéro déchet). La thématique fait l'objet d'un sujet abordé par le réseau "Urbanicité", porté par le pôle en charge de l'aménagement du territoire et qui regroupe techniciens et élus municipaux. 22 communes ont participé à la première réunion pour échanger sur les bonnes pratiques. L'animation doit se poursuivre pour aboutir à de meilleures pratiques en général pour moins de déchets et des conditions de travail des techniciens améliorées.

Voir la fiche action : Exemplarité des services de l’Agglomération

Les actions du programme

Nombre d'actions prévues dans les 5 thèmes

Thème Nombre
d'actions
Exemple d'actions
Sensibiliser les publics à la prévention 6 Foyers Témoins d'élus
Eco-exemplarité de la collectivité 7 Braderie de l'Art
Actions emblématiques nationales 2 Braderie de l'Art
Evitement de la production de déchets 5 "Ledoncoin" – opération de dons entre agents
Prévention déchets entreprise
et déchets dangereux
1 Gaspillage en restauration collective

Voir les 7 fiches action OPTIGEDE de l'acteur réalisées dans le cadre de ce programme

Le regard de l'ADEME

Metz Métropole fait partie des premiers PLP engagés en Lorraine, qui s'est tout de suite distingué par la constitution d'une cellule dédiée constituée de 5-6 agents, permettant des actions de qualité.

 

La non atteinte des résultats (qui a valu de ne pas verser la 5ème année) s'explique notamment par un choix de report de la mise en place de la redevance spéciale ainsi qu'une pause dans la conteneurisation. Ces projets structurants ont bien été poursuivis depuis, avec une intégration forte de la prévention des déchets.

 

Metz Métropole a mis en place de nombreuses opérations remarquables : des foyers témoins élus, un appartement témoin, la "Braderie de l'art", le "Don Coin" et le réseau "R2D2" interne, une thèse sur les changements de comportement liés au gaspillage alimentaire (résultats à suivre !), un programme complet autour de la prévention des biodéchets (étude gaspillage alimentaire/compostage dans plusieurs établissements ; réseau de guides composteurs ; promotion du compostage domestique ; compostage collectif ; sensibilisation des services espaces vert...) ; une étude sur le réemploi ; des animations auprès des différents publics, notamment des scolaires...

 

Cette dynamique sera poursuivie dès 2016 dans le cadre d'un contrat d'objectif "déchets - économie circulaire" soutenu par l'ADEME.