Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Education à l'environnement en milieu scolaire

Communauté de Communes de la Thiérache d'Aumale

19 Rue de l'Eglise
02110 Vaux-Andigny
Damien Cedro
om.aumale@orange.fr

contexte

 

La Communauté de Communes de la Thiérache d’Aumale compte 5 écoles et 1 collège public. Auparavant, quelques actions ont été entreprises avec les écoles (expositions) mais du fait d’un manque de personnel, elles s’avéraient rares.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

 

Il s’agirait désormais de mettre en place une action continue avec les écoles et le collège sur le territoire pour sensibiliser chaque année les élèves et le personnel des établissements aux problématiques liées à la gestion des déchets et même à l'environnement en général (tri sélectif, compostage, prévention, préservation des ressources en eau, biodiversité,…). Des évènements comme la Semaine européenne de la réduction des déchets ou encore les Semaines Régionales de l’Environnement pourraient servir de prétextes pour ce type d’actions.

Résultats quantitatifs :

 

  • Spectacle "Chapiteau vert" (2010) : environ 630 élèves
  • Atelier "tri" USEP (2010) : environ 180 élèves + quelques parents d'élèves présents
  • Atelier "développement durable" (2011) : environ 220 élèves
  • Visites des centres d'enfouissement et de tri (2012) : 148 élèves + 6 parents d'élèves
  • Animation 2013 sur la prévention des déchets (CM1-CM2) : 61 élèves
  • Animation 2013 sur le tri des déchets (CP-CE2) : 180 élèves

 

Résultats qualitatifs :

 

 

Si le spectacle du Chapiteau Vert a plu aux enfants et aux instituteurs, le chargé de mission COT Déchets a pu se rendre compte que, pour certains enfants, les consignes de tri n’avaient été que partiellement intégrées.

 

Pour l’atelier USEP, le temps disponible par enfants (20 minutes) était trop réduit pour permettre des explications de fond sur le tri. Toutefois, des instituteurs du territoire et de l’extérieur ont fait part au chargé de mission COT Déchets de leur souhait de reproduire l’activité proposée de leur côté.

 

Concernant la sensibilisation au développement durable de mars 2011, il s'agissait de présenter le concept aux enfants avant de leur demander de réaliser des petits exposés sur des thématiques diverses telles que l'eau, l'énergie, le rôle des haies bocagères et bien sûr les déchets. Une présentation a ensuite été faite dans le cadre des ateliers de l'Agenda 21 de la CCTA. Le bouche-à-oreille a été très positif, que ce soit au niveau des enfants et des adultes.

 

Les visites des centres de tri et d’enfouissement (début 2012) ont aussi beaucoup plu aux enfants et aux adultes bien que, pour les plus jeunes, certaines explications s’étaient avérées trop complexes. La présentation de la gestion des déchets effectuée avant les visites a été bienvenue.

 

Les animations 2013 où l'accent a été mis sur le ludo-éducatif ont très bien marché. L'action avait été faite en 2 temps : une première partie d'1h30 avec apprentissage et jeux, et une deuxième avec un jeu pour confirmer les acquis, avec un goûter pour récompenser les enfants.

Mise en oeuvre

Planning :

 

  • Fin 2010 – début 2011 : Rencontre avec les directeurs des établissements pour un état des lieux et une réflexion sur les pistes de travail envisageables.
  • Novembre 2010 : Organisation en partenariat avec la CC de la Région de Guise du spectacle « Le Chapiteau Vert »
  • Décembre 2010 : Animation d’un atelier mêlant sport et tri au gymnase de Wassigny, dans le cadre d’ateliers USEP
  • Février 2011 : L’école de Wassigny a accepté d’expérimenter l’utilisation d’un composteur pour montrer le processus de dégradation du vivant aux enfants
  • Mars 2011 : Sensibilisation au développement durable et élaboration d’exposés sur 5 thématiques proposées : les déchets, l’eau, l’énergie, les haies et la biodiversité.
  • Novembre 2011 : Mise en place d’un composteur à l’école d’Oisy (cantine pour 15 enfants)
  • Avril-Mai 2012 : Présentation du circuit des déchets aux scolaires (CE1-CE2-CM1-CM2) et organisation d’une visite d’un centre de tri et d’enfouissement
  • Mai 2012 : Rencontre avec le principal du collège de Wassigny / Participation des écoles à l'opération "graines mellifères" : des parterres ont été réservés dans les écoles pour semer les graines de plantes mellifères achetées par la communauté de communes.
  • Printemps 2013 : Animations sur le tri des déchets (CP-CE2) et la prévention des déchets (CM1-CM2)
  • Octobre 2013 : Organisation d'un nouveau spectacle "Le Chapiteau Vert"

 

Moyens humains :

 

2 agents de la CCTA :

  • Chargé de mission « COT Déchets »
  • Chargée de mission Agenda 21

Le personnel scolaire des différents établissements

Les comédiens du "Chapiteau vert"

 

Moyens financiers :

 

  • Chapiteau vert : 4666,67 € TTC
  • Coût du transport de tous les élèves jusqu’aux centres de tri et d’enfouissement de Flavigny le Grand et Beaurain : 700 € TTC
Moyens techniques :

 

Supports de communication (brochures, ateliers, conte, dessins, etc.) réalisés en interne

Partenaires moblisés :
  • Ecoles
  • Collèges
  • Inspection Académique de Guise
  • CPIE de l'Aisne
  • Exploitants des centres de tri et d'enfouissement de Flavigny le Grand et Beaurain
  • Les comédiens du Chapiteau Vert

 

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Il est important pour cette action de garder bien sûr un bon contact avec les écoles mais aussi que ce contact soit fréquent. 

Difficultés rencontrées :

Ce n'est pas simplement la thématique des déchets directement qui a été abordée. La mise en place conjointe de l'Agenda 21 au sein de la CCTA a permis d'élargir le sujet à l'environnement en général. Toutefois, les déchets couvrant une large partie des problématiques liées à la préservation de la nature, on retombait toujours dessus à un moment ou un autre.

Recommandations éventuelles :

Il est important de préserver un équilibre entre le ludique et l'éducatif. En effet, à force de vouloir donner des informations, on risque d'ennuyer les enfants qui s'attendent, avec un intervenant différent de leur professeur, à un instant plus léger. De la même façon, il ne faut pas que le jeu prenne trop de place, le risque étant alors que les élèves retiennent plus le jeu et ses règles que les leçons derrière.

2 passages par classe semblent être le minimum : une première fois pour donner la leçon, et la deuxième pour s'assurer que la précédente leçon a été apprise. Un goûter "en cas de bonnes réponses" peut constituer une récompense attractive.