Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience

Des poules pour réduire mes déchets

Sybert - Syndicat mixte de Besançon et de sa région

4 rue Gabriel Plançon
25043 Besançon

contexte

Le SYBERT, Syndicat mixte de Besançon et sa région pour le traitement des déchets, s’est engagé dans un programme Local de Prévention des déchets depuis septembre 2010. L’action « des poules pour réduire mes déchets » a été conçue dans l’objectif de communiquer largement sur la prévention des déchets : « à chacun sa méthode pour réduire ses déchets ». Pour cela, le SYBERT s’est appuyé sur un partenariat avec une célèbre humoriste locale : la Madeleine Proust.

De plus, l’enquête menée par l’institut IPSOS sur le SYBERT démontre que la pratique liée à l’alimentation animale est loin d’être négligeable (12%).

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Communiquer largement sur les gestes de réduction des déchets en créant une action originale.

Montrer que l’on peut réduire le poids de sa poubelle au travers de multiples gestes et notamment l’alimentation animale.

Résultats quantitatifs :
  • 0,36 tonne de déchets détournés vers l’alimentation animale durant les 3 mois de l’expérimentation (déchets compostés non pris en compte)
  • 200 candidatures au total pour 16 foyers témoins retenus dont une association bisontine (en centre ville) qui propose de la restauration le midi
  • En moyenne, près de 50% de la poubelle grise peut être détournée vers les poules + composteur (à 50-50)
  • Ramené sur un an, notre expérience révèle qu’une poule peut picorer en moyenne 48 kg, variant entre 15 kg et 135 kg selon les foyers : cet écart entre les familles résulte d’habitudes alimentaires différentes et autres facteurs extérieurs (composition de la famille, appétit de la poule...).
Résultats qualitatifs :

Nombreux relais presse au niveau local et national (plus de 60 articles presse écrite et radio)

Prise de conscience des familles sur le choix d'une alimentation saine et produite localement (qualité des produits, réduction des emballages, gaspillage...).

Mise en oeuvre

Planning :

Novembre 2012 :

  • Création des supports de communication : affiche pour l’appel à candidature
  • Réflexion sur le questionnaire de candidature
  • Définition des critères de choix des foyers retenus
  • Consultation pour l’accompagnement « technique » et contact avec un producteur local de poules

Janvier 2013 : Envoi d’un communiqué de presse et envoi des affiches auprès des communes et des adhérents

1er mars 2013 : Choix des foyers retenus et rédaction d’une charte d’engagement

23 mars 2013 : Rencontre des foyers retenus sur ½ journée, formation sur l’accueil des gallinacés

4 mai 2013 : Rencontre intermédiaire des foyers lors de la foire comtoise : visite d’une exposition sur les poules et volailles de collection

Juin 2013 : Recueil des pesées, bilan de l’action et clôture de l’opération par une omelette géante en présence des familles, élus et presse locale

Moyens humains :

Chargée de mission prévention 20 jours

Chargée de communication 20 jours.

Moyens financiers :

15 000 € pour l’opération

-         Achat poules : 600 €

-         Assistance technique : 5 040 €

-         Parrainage avec humoriste : 6 000 €

-         Communication : 300 €

-         Réception : 3 100 €.

Moyens techniques :

RAS

Partenaires moblisés :

Producteur local de poules : le Couvoir Comtois.

Animation lors du lancement et de la clôture de l’opération par une humoriste locale : La Madeleine Proust. Objectif : faire le buzz et faire parler de l’opération.

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Simplicité de mise en œuvre si un bon accompagnement est prévu. Il faut être en mesure de former et d'accompagner correctement les familles à accueillir des poules chez elles (répondre aux nombreuses questions dès le début de l'opération et tout au long)

Bien réfléchir au portage du projet en fonction des objectifs définis par la structure (la proximité n’est pas la même que l’on soit commune ou syndicat de traitement de 230 000 habitants).

Difficultés rencontrées :

Opération considérée comme anecdotique lors de son démarrage par certains élus.

Opération originale et qui a créé le buzz

Les poules sont d'excellents "composteurs sur pattes".

Recommandations éventuelles :

Chaque famille a signé une charte d'engagement :

1/Bien traiter les poules, en garantissant un abri sain et une alimentation qui réponde à leurs besoins,

2/ Garder les poules au moins 2 ans,

3/ Assister aux 4 réunions programmées entre mars et juin

4/ Peser les déchets donnés aux poules, les déchets versés dans le composteur et les ordures ménagères résiduelles,                

5/ Etre photographié, filmé et/ou interviewé dans une perspective de communication et de partage d’expériences

6/ Contacter le SVP poules si questions ou problèmes

Toute candidature ne répondant pas favorablement à ces critères était rejetée d’office.

 

Choix de la race de poules : poule rousses (robuste, bonne pondeuse). C'est une réelle attente des familles d'avoir rapidement des œufs frais.

 

Etre en capacité de fédérer les familles tout au long de l'opération (animations - visite d'une expo d'animaux de basse cour, réseau sociaux), car risque d'essoufflement des familles (notamment du fait des pesées).