Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Animation du volet déchets de la démarche exemplaire

fiche_exemplaire
expérience
exemplaire

le Grand Lyon

Direction de la Proprete - 20 Rue du Lac
69003 Lyon
Valérie Mayeux-richon
vmayeux-richon@grandlyon.com

contexte

Suite à l’adoption du PLPD en juin 2010, le Grand Lyon a souhaité initier au plus vite une démarche d’exemplarité afin de pouvoir démontrer à l’ensemble des acteurs du territoire qu’il est possible de s’engager.

Suite à un courrier de la direction générale, un comité de pilotage sur l’exemplarité constitué de l’ensemble des directions s’est réuni 4 fois en 2011 pour réaliser un diagnostic des déchets et un état des lieux des pratiques dans les directions. Suite à ce travail, plusieurs actions sont en cours ou ont été mises en place depuis : rédaction d’une charte de l’éco-agent, intégration d’une rubrique développement durable et prévention dans le guide des nouveaux arrivants, mise en place d’un lombri-composteur, rationalisation et mutualisation du matériel d’impression…

objectifs et résultats

Objectifs généraux :
  • La sensibilisation des agents qui sont aussi des administrés et la valorisation de leurs bonnes pratiques
  • Mettre en place des actions reproductibles dans les communes du Grand Lyon
  • Légitimer et faciliter les actions sur le territoire en les appliquant également en interne
Résultats quantitatifs :

Il est en réalité très difficile d’estimer concrètement les quantités de déchets évités dans une organisation de la taille du Grand Lyon. Des bilans sont par contre en cours pour connaître le nombre d’agents mettant en pratique un éco-geste ainsi que l’évolution du nombre d’impressions recto-verso.

Résultats qualitatifs :

Une meilleure connaissance par les agents du terme de prévention et d’exemplarité et des actions possibles

Des liens noués ou renforcés avec certaines directions

Une charte de l’éco-agent invitant tous les agents à s’engager sur différents gestes

Mise en oeuvre

Planning :

Juin 2010 : signature du PLPD

 

Novembre 2010 : invitation par la DG des directeurs à un groupe de pilotage interne

 

Janvier 2011 : premier comité de pilotage pour présenter la démarche et initier l’état des lieux dans les directions

 

Avril 2011 : second comité de pilotage pour rendre compte de l’état des lieux et définir les 3 thèmes d’action

 

Avril – juin : premières réunion des groupes de travail

 

Juin 2011 : point d’étape sur les groupes de travail

 

Octobre 2011 : Validation de la charte éco-agent et du livret d’accueil nouvel arrivant en comité de pilotage

 

Avril 2012 : promotion de la charte

 

Tout au long de l’année 2011, les agents sont sensibilisés à la prévention des déchets grâce au journal interne.

Moyens humains :

Équipe projet (constituée de 2 ingénieurs et du responsable de service) : 18 % du temps

Service communication

Directions lors des comités de pilotage et groupes de travail spécifiques

Différents agents et services/directions impliqués dans la réalisation des actions (Direction des Systèmes d'Information et des Télécommunications pour la mutualisation des imprimantes par exemple)

Moyens financiers :

Coûts directs très faibles (communication interne) pour la démarche.

Variable ensuite selon actions mises en place

Temps agent

Moyens techniques :

Aucun pour l’animation. Variable selon les actions

Partenaires moblisés :

Aucun pour l’animation.

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Pour une démarche à l’identique, un soutien de la direction générale est nécessaire pour impliquer toutes les directions dans un comité de pilotage exemplarité.

Difficultés rencontrées :

Un comité de pilotage rassemblant les directions sur la thématique de l’exemplarité des déchets

Une charte de l’éco-agent qui sert également d’état des lieux des pratiques et de recensement des bonnes idées

Recommandations éventuelles :

Dès la préparation de la démarche, se rapprocher des autres porteurs de démarches transversales type Agenda 21 et PCET pour mutualiser les moyens, porter des actions communes et avoir plus de poids et d’impact.

Solliciter et impliquer les agents pour inventorier les bonnes pratiques existantes, les freins et leviers et valoriser ce qui est fait avant de vouloir faire de nouvelles actions

Impliquer la direction générale et travailler au plus près d’elle