Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Organisation d'un forum prévention

SMICVAL du Libournais Haute Gironde

8, route de la Pinière
33910 Saint-Denis-de-Pile
Agnes Mikelbrencis
agnes.mikelbrencis@smicval.fr

contexte

L’axe C du plan d’actions du programme local de prévention prévoit un événementiel dans le dernier trimestre 2011 qui consiste à présenter à nos collectivités et partenaires l’ensemble des actions programmées. Cet événementiel s’inscrit comme la suite logique de la journée de lancement du 26 octobre 2010 au cours de laquelle les premiers partenaires se sont mobilisés autour de la mise en œuvre de ce programme.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

L’objectif principal de cet événementiel est d’entrer activement et concrètement dans le programme local de prévention :

  • en présentant et illustrant nos 4 axes de travail
  • en faisant intervenir et participer nos partenaires
    • en initiant ou en engageant des actions et des adhésions

 

La matinée permet de mettre en avant des acteurs du territoire qui agissent dans la prévention, et certains avec lesquels nous collaborons.

Le plan d’actions est présenté par la responsable prévention et chaque axe est illustré d’un exemple concret par un témoignage de partenaire.

 

L’après-midi, des ateliers d’échange permettent aux participants d’exposer leurs problématiques et de trouver des éléments de réponse sur 2 thématiques : le gaspillage alimentaire et la production de déchets verts.

 

Résultats quantitatifs :

90 personnes présentes et environ 70 participants aux ateliers.

Résultats qualitatifs :

Des idées d’actions ont émergé.

 

Atelier 1

  1. Valoriser l’expérience du Leclerc de Cars afin qu’elle soit reproductible par d’autres grandes surfaces.
  2. Elaboration par le Conseil Général de la Gironde de 2 cahiers de retour d’expérience (outils d’adaptation des sensibilisations) : 1 sur la restauration collective, 1 sur les particuliers, disponibles en 2012 sur Internet.
  3. Un guide composteur,  se propose de former des guides composteurs  en milieu scolaire mais également les employés communaux pour les sensibiliser à la gestion des déchets alimentaires. Les guides composteurs pourraient être sollicités pour ce type de sensibilisation.

 

Auprès du jeune public et du milieu de la restauration collective :

- organiser des activités ludiques, des animations au sein des écoles, centres de loisirs,…

- organiser des journées thématiques dans les écoles (journée du goût),

- adapter les tailles des assiettes (plus petites pour qu’elles semblent plus pleines),

- mettre en place le tri des biodéchets dans les cantines pour commencer la sensibilisation,

- proposer à nouveau des cours de cuisine à l’école,

- limiter le nombre de tranches de pain distribuées, changer l’emplacement du pain,

- prendre des photos (le visuel a plus d’impact) pour sensibiliser,

- faire participer les enfants aux actions mises en œuvre.

 

Atelier 2

- créer un réseau de communes qui ont acquis un broyeur pour le partage de connaissances,

- proposer la mise à disposition du broyat des communes aux administrés qui souhaitent composter et manquent de matière,

- utiliser les collectivités comme relais d’information sur le compostage et le jardinage et la distribution de composteurs,

- former les agents communaux aux pratiques de compostage et de jardinage écologique,

- travailler en lien avec les associations sur les prestations de broyage et d’accompagnement au compostage des administrés,

- communiquer sur la gestion différenciée pour changer les mentalités des usagers face à un semblant de manque d’entretien des espaces verts publics,

- rappeler les services du SMICVAL : vente de compost, de broyat,

- se pencher sur la problématique de la gestion des déchets verts des cimetières (expérimentation de compostage en cours).

Mise en oeuvre

Planning :

Matinée

Des stands d’information sont animés par les conseillers en valorisation et les animateurs : stand de sensibilisation aux déchets dangereux, aux achats responsables, au compostage individuel, au gaspillage alimentaire, au réemploi,…

Les modules de sensibilisation élaborés par le Conseil Général de la Gironde servent de support de sensibilisation à plusieurs de ces thématiques. Le Président du SMICVAL ainsi que des représentants de l’ADEME et du Conseil Général de la Gironde  introduisent la matinée puis le plan d’actions du programme est présenté par la responsable prévention et illustré d’un témoignage d’un acteur du territoire pour chaque axe.

  

Après-midi : ateliers d’échange

 

Des ateliers d’échange permettent de présenter  des exemples concrets d’actions mises en œuvre, de créer des liens entre les participants qui souhaitent s’investir dans des actions.

Atelier 1 : le gaspillage alimentaire, comment l’éviter

  • Présentation succinte du décret sur la collecte des biodéchets des gros producteurs qui doit les amener à agir en amont de la collecte.
  • Présentation du partenariat entre Leclerc et les associations caritatives qui contribue à la lutte contre le gaspillage alimentaire.
  • Quels outils, quelle méthode proposer aux établissements scolaires ?
  • Les trucs et astuces des familles pour ne pas gaspiller.
  • Diagnostic du gaspillage à la cantine de la collectivité.

 

Atelier 2 : Les déchets verts, comment réduire leur production et les alternatives de traitement?

  • Démonstration du fonctionnement d’un broyeur.
  • Pourquoi une commune a décidé d'acquérir un broyeur, quelle utilisation en fait-elle ? Quelles limites, quels avantages? Comment envisage t-elle l'avenir?
  • Présentation des résultats de l’étude du SMICVAL sur le broyage des déchets verts permettant aux communes qui ont décidé de se lancer de connaître les avantages et les limites de l'opération - des préconisations.
  • Conseil et assistance en gestion différenciée : pourquoi une commune s'est engagée dans la démarche, que propose le SMICVAL dans cette assistance.
Moyens humains :
  • Temps consacré par le responsable prévention et le responsable communication
  • 1 agent d’accueil
  • 6 conseillers en valorisation pour préparer les salles, animer les stands d’exposition et assurer l’accompagnement des participants toute la journée
  • Réalisation en interne de la plaquette de présenattion du plan d’actions
Moyens financiers :

Prestation accompagnement et animation : 11 852.36 €

Restauration : 1 500 €

Impression 200 plaquettes : 705.64 €

Rémunération d’intervenants : 776 €

Locations diverses : 564.94 €

Moyens techniques :

Location de salles et matériel de vidéo projection

Panneaux d’exposition

Partenaires moblisés :

Membres du bureau du SMICVAL , délégués

Maires

Présidents de CdC

Services de l’Etat

Chambres consulaires

Représentants des établissements scolaires

Offices de tourisme

Associations (économie sociale et solidaire, insertion, défense des consommateurs, environnement, jardinage)

Guides et maîtres composteurs du SMICVAL

Membre de la CCSPL du SMICVAL

Organisateurs de manifestations éco-responsables

Bailleurs sociaux

Professionnels des espaces verts

Représentants des magasins d’alimentation du territoire

Banque alimentaire

Sodexo

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Action pertinente pour la restitution du plan d'actions élaboré avec les partenaires et les garder mobilisés

Difficultés rencontrées :

Témoignages intéressants d'acteurs impliqués

Recommandations éventuelles :

L’invitation des porteurs de programmes locaux des territoires voisins aurait pu être envisagée