Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Campagne régionale "Ta santé, ta planète : choisis ton assiette !"

ADERE PACA

1 boulevard Longchamp
13001 MARSEILLE
Illustration de l’opération :
Logo Ta santé ta planète

Campagne "Ta santé, ta planète : choisis ton assiette !"

(Crédits de l'image : Logo officiel cpagne "Ta santé, ta planète : choisis ton assiette !" GRAINE-CRES)

contexte

En 2015, sous la coordination du GRAINE et du CRES, cette campagne régionale d'éducation à l'alimentation durable a été co-construite par un groupe d'acteurs de l'éducation pour la santé et de l'éducation à l'environnement, lors de plusieurs journées d'échanges et de réflexion.

La campagne s'inscrit dans le cadre du Plan Régional Santé Environnement 2015-2021 sous l'axe 9-2 "Promouvoir auprès des jeunes une alimentation favorable à la santé dans le respect de l'environnement". Ellle est financée dans ce cadre depuis 2016.

Elle a été soutenue financièrement par l'ARS, la Région Sud, la DRAAF et la DREAL.

Les Rectorats de l'académie d'Aix-Marseille et de Nice sont partenaires du projet et mettent notamment en oeuvre l'appel à candidatures au sein de tous les lycées de la Région.

L'ADEME apporte un soutien technique depuis 2019 et offre à chaque lycée bénéficiaire un jeu d'exposition sur l'alimentation durable.

Chaque année, la campagne est améliorée et ré-adaptée grâce aux résultats des évaluations et des retours des acteurs de terrain et des membres du COPIL.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

> Mettre en oeuvre la campagne régionale d’éducation à la santé environnementale "Ta santé, ta planète : choisis ton assiette !" pour un public de lycéen. Cette campagne a pour objectif de permettre aux lycéens de devenir des "consomm'acteurs", c'est à dire de les mettre en capacité de faire des choix aliimentaires responsables, favorables à leur santé ET à l'environnement.

> Renforcer la dynamique régionale sur l’alimentation durable, par le biais du projet (auprès notamment des 11 acteurs éducatifs du projet).

Objectifs quantitatifs :

- Sensibiliser 12 lycées par an (36 classes - 800 élèves) en région Provence-Alpes-Côte d'Azur à la thématique de l'alimentation durable

- Mobiliser 11 structures d'éducation à la santé environnementale par an pour intervenir dans les lycées

- Organiser 2 rencontres régionales par an pour les structures d'éducation à la santé environnementale (formation, co-conception, échanges..)

Résultats quantitatifs :

De 2015 jusqu'en 2021 

  • Quelques chiffres :

--> le nombre de lycées bénéficiaires  = 73

--> le nombre d'élèves sensibilisés = 2840

--> le nombre de classes touchées = 156

--> le nombre d'interventions réalisées en classe = 780

--> le nombre d'infirmiers et d'enseignants engagés = 140

  • La répartition des 156 classes par type de lycée :

- 51% de classes de lycées professionnels 

- 19% classes de lycées généraux 

- 16% classes d'autres types d'établissements

- 9% classes de lycées hôteliers

- 5% classes de lycées agricoles

De 2015 à 2020, quelques résultats quantitatifs suite à une analyse des questionnaires d'évaluation  

  • La participation des lycéens :

- Bonne : 74%

- Moyenne : 26%

  • L'intérêt des groupes :

- Intéressés : 85%

- Peu intéressés : 15%

  • La motivation des élèves à changer certains de leurs comportements suite à leur participation aux interventions :

- Oui : 42%

- Non : 35%

- je ne sais pas encore : 23%

Résultats qualitatifs :

De 2015 à 2020, quelques résultats qualitatifs suite à l'analyse des questionnaires d'évaluation 

  • Les points forts de la campagne selon les éducateurs des structures d'éducation à la santé environnementale :

- La cohésion du groupe d'éducateurs

- La fluidité et le dynamisme des interventions

- L'implication des élèves

- Les techniques d'animation

- Les supports pédagogiques

- Les ateliers pratiques

  • Les idées fortes retenues par les enseignants et les infirmiers concernant les séances :

- La responsabilisation des jeunes

- Les techniques d'animation utilisées lors des interventions

- Le lien entre santé et environnement

- Les ateliers ludiques

- La lecture des étiquettes sur les emballages

- La notion d'alimentation durable

  • Les éléments les plus appréciés par les élèves :

- Tout

- L'animation

- L'animateur

- Les ateliers

- Le travail en groupe

- Les jeux

- La dégustation

  • Les nouveaux comportements proposés par les lycéens suite à leur participation aux interventions :

- Manger plus équilibré

- Manger plus de fruits et de légumes

- Réduire leur consommation de viande

- Boire plus d'eau (moins de boissons sucrées)

- Acheter des produits locaux

- Acheter des produits moins emballés

- Mieux lire les étiquettes des produits 

Mise en oeuvre

Description de l'action :

Cette campagne régionale d'éducation à l'alimentation durable cible le public lycéen.

Chaque année, 36 classes de lycées sont bénéficiaires de la campagne (réparties au sein de 12 lycées, soit 2 lycées par département).

Le GRAINE et le CRES coordonnent la campagne à l'échelle régionale et ce sont 11 structures d'éducation à la santé environnementale qui interviennent au sein des lycées (6 acteurs de l'éducation à l'environnement et 5 CoDES).

La campagne comprend plusieurs étapes :

-Deux rencontres régionales de travail et de formation rassemblent chaque année les 11 structures éducatives ; coordonnées par le GRAINE et le CRES,

- Un appel à candidatures est lancé dans tous les lycées de la région, par les deux Rectorats

- Une réunion de préparation dans chaque lycée bénéficiaire rassemble l'intervenant et le binôme enseignant-infirmier

- Des interventions en classe se déroulent au sein des lycées bénéficiaires (5 interventions de 2h par classe soit 180 interventions par an).

- Une évaluation est mise en oeuvre auprès de 3 types de publics (élèves, binômes "enseignant-infirmier" et intervenants).

-Des outils pour la pérennisation de la campagne l'année N+1 sont fournis aux binômes (Don d'une exposition de l'ADEME et d'un dossier-ressources sur le thème).

-Un sac en tissu avec l'inscription du slogan "Ta santé, ta planète : choisis ton assiette !" est remis à chaque lycéen (petit cadeau incitant à la réutilisation).

Planning :

>Octobre 2020 : Lancement de l'appel à candidatures dans les lycées de la Région par les deux Rectorats + jurys de sélection des lycées bénéficiaires => Sélection des 12 lycées (36 classes)

>Novembre 2020 : Rencontre régionale de lancement pour les 11 structures éducatives, organisées par le GRAINE et le CRES : Travail sur l'adaptation des séances au protocole sanitaire en vigueur dans les lycées

>Décembre 2020/Janvier 2021 : Réunion de préparation au sein des 12 lycées (2 lycées par département) par les structures éducatives

>Janvier à juin 2021 : Réalisation des interventions au sein des lycées. Les interventions pour une même classe sont réalisées en alternance entre l'acteur EEDD (Education à l'Environnement et au Développement Durable) et l'acteur d'éducation pour la santé, apportant richesse et dynamisme.

>Mai, Juin 2021 : L'exposition et le dossier-ressources sont remis aux binômes des lycées afin de favoriser une pérennisation des actions sur ce thème l'année suivante. Une évaluation concernant ce point est mise en place.

>Juin/Juillet : travail d'analyse des résultats de l'évaluation (CRES)

>Début juillet 2021 : Rencontre régionale de bilan au GRAINE entre les coordinateurs et les 11 structures éducatives.

>Septembre 2021 : Réunion de bilan du comité de pilotage de la campagne (ARS, Région, ADEME, DRAAF, les 2 Rectorats, CRES et GRAINE)

Moyens humains :

>1 chargée de projets du GRAINE

>1 chargée de projets du CRES

>11 éducateurs à la santé environnementale (5 éducateurs de santé et 6 éducateurs à l'environnement et au développement durable)

>1 intervenant externe pour le temps de formation lors de la rencontre régionale de démarrage

Moyens financiers :

Budget global du projet : 78 836 €

Financement :

50% ARS PACA (39418 €)

50 % Région Sud - Service Santé et innovation (39418 €)

Moyens techniques :

-Plateformes de visioconférence ou de conférence téléphonique + salles de réunion du GRAINE et du CRES

-Plateforme de partage de documents et outils pédagogique pour les intervenants (DropBox)

- Ressources mises à disposition par le CRES et le GRAINE (documentation, outils pédagogiques...)

-12 jeux d'exposition fournis par l'ADEME

Partenaires moblisés :

> ARS PACA et Région Sud : partenaires financiers

> CRES PACA : Co-coordination du projet avec le GRAINE (Co-organise et co-anime les deux rencontres régionales avec les 11 structures, gère l'évaluation du projet, co-conçoit et diffuse les outils de communication/valorisation (sacs, plaquettes...), co-anime le comité de pilotage de bilan).

> 11 structures d'éducation à la santé environnementale :

- 6 structures EEDD soit une structure par département : ADEE (83), CPIE 04, CPIE 84, Gap Sciences Animation 05, Méditerranée 2000 (06), France Nature Environnement (13).

- 5 structures d'éducation pour la santé : CoDES 83, CoDES 04, CoDEPS 13, CoDES 05 et CoDES 84.

>Les deux Rectorats (infirmières conseillères techniques auprès du Recteur) : membres du COPIL. Lancent l'appel à candidatures auprès de tous les lycées de la région + participation au jury de sélection.

>L'ADEME PACA : Membre du COPIL + don d'expositions sur l'alimentation durable aux lycées bénéficiaires

> la DRAAF PACA : Membre du COPIL. Financeur initial du projet.

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

-Coordination à "double-tête" GRAINE/CRES

-Co-construction et adaptation annuelle du contenu du module par un groupe d'acteurs des deux champs (EEDD et EPS)

-Animation commune (en alternance) des mêmes classes (complémentarité et richesse)

-Un programme riche et complet : 5 interventions de 2h par classe

-Partenariat avec les deux Rectorats

-Financeurs présents depuis 6 ans

- Une forte demande de la part des lycées (professionnels surtout) : listes d'attente chaque année.

- Réunions spécifiques entre intervenants pour adapter les contenus et supports suite aux retours des évaluations

- Une évaluation auprès de 3 publics-cibles

 

Difficultés rencontrées :

- Manque de temps consacré à la communication autour du projet et à la valorisation des résultats des évaluations.

- Dossiers de demande de financement annuels, ne donnant pas de visibilité à moyens termes.

- Lourdeur de la gestion administrative et financière de 12 structures rattachées au projet (1 seul porteur administratif et financier, le GRAINE).