Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience

Ateliers d'échanges et de savoirs

Smictom de la Vallee de l'Authion

4 Bd des Entrepreneurs
Bp 55
49250 Beaufort-en-Vallée

contexte

Dans le cadre de son programme de prévention des déchets, le SMICTOM de la Vallée de l’Authion souhaite mettre l’accent sur les actions qu’il est possible de réaliser en partenariat avec les structures existantes.

Pour inciter les usagers du service à mettre en pratique les gestes de prévention, il semble opportun de profiter des actions et des événements déjà existants  plutôt que de créer spécialement de nouveaux « évènements » pour faire connaître les bonnes habitudes à adopter.

Après une rencontre avec divers acteurs du territoire dans le cadre du diagnostic de l’année 1 du programme, le centre d’action sociale de la communauté de communes de Beaufort en Anjou a été identifié comme partenaire potentiel pour la mise en place d’ateliers d’échanges et de savoirs sur des thématiques touchant à la réduction des déchets.

Les  ateliers d’échanges et de savoirs sont un espace de découverte et d’initiatives accessibles à l’ensemble des habitants de la communauté de communes.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :
  • Créer et mettre en place des ateliers ludiques et pédagogiques sur 3 thématiques liées à la réduction des déchets : l’éco-consommation, le gaspillage alimentaire et les alternatives aux produits (et déchets) dangereux.
  • Faire prendre conscience aux participants du lien entre modes de vie et de consommation et production de déchets.
  • Présenter des solutions concrètes pour agir au quotidien en tant que consommateur averti et responsable.
  • Pour le centre d’action sociale, proposer des ateliers innovants, en lien avec des thèmes d’actualités et pouvant s’intégrer dans une démarche d’accompagnement des adhérents d’un point de vue social et économique. (thèmes touchant à la santé, à l’économie, à l’environnement).
Résultats quantitatifs :

62 personnes sensibilisées au cours de 3 ateliers de 2 h 00

La réalisation et la diffusion d’un livret de recettes pour accommoder les restes alimentaires par le centre d’action sociale.

 

Résultats qualitatifs :

Un véritable partenariat entre le centre d’action sociale et le SMICTOM de la Vallée de l’Authion pour le choix des thématiques.

Des animations de qualité et des échanges riches, avec un message compris des participants grâce à l’illustration par de nombreux exemples et témoignages.

Mise en oeuvre

Planning :
  • Rencontre de la direction du centre d’action sociale, présentation du programme et étude des possibilités d’actions communes (février 2011)
  • Planification des dates d’intervention et choix des thématiques (février 2011)
  • Préparation des ateliers (matériel, trame d’intervention,…)
  • Communication et diffusion presse – avant chaque atelier
  • Animation des ateliers d’échanges et de savoirs (avril 2011 - novembre 2011 – avril 2012)
  • Bilan de l’opération 
  • Transmission d’un questionnaire aux participants pour évaluer leurs changements de comportements sur le long terme (novembre 2012)
Moyens humains :
  • Animatrice du programme de prévention
  • Animatrice du centre d’action sociale
Moyens financiers :
  • Achats du matériel de démonstration pour les gestes de réduction des déchets («équivalent d’un chariot maxi –mini déchets ; produits alternatifs aux produits dangereux,…)
  • Temps de travail de l’animatrice
Moyens techniques :
  • Matériel de sensibilisation à la prévention des déchets (stand éco-consommation, alternatives aux produits dangereux, quizz gaspillage alimentaire), guides et livrets
  • Réservation d’une salle
Partenaires moblisés :
  • Centre d’action sociale de la communauté de communes
  • Presse

 

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Cette action est reproductible

Difficultés rencontrées :

Cette action permet de toucher un public sur un temps plus long que sur des animations ponctuelles sur les lieux de consommation.  Le discours permet donc d’aller plus loin dans l’argumentaire  concernant les enjeux et les intérêts de la prévention des déchets.

Les échanges et témoignages entre les participants enrichissent très favorablement le débat.

Ce type d’action permet de faire le lien avec d’autres thématiques transversales comme la santé, l’éducation au goût ou les économies dans la gestion financière du foyer, thématiques qui intéressent particulièrement les personnes fréquentant les structures d’action sociales.

Recommandations éventuelles :

Favoriser  le côté démonstratif sur ce type d’événement, si les participants peuvent « faire eux même », les messages et les gestes de prévention peuvent être mieux assimilés.

Favoriser l’échange et les retours d’expériences des participants.

Mettre en place des moyens concrets de valoriser les acquis suite à ces ateliers : expositions, livret de recette pour accommoder les restes.