Aller au contenu
Aller au menu
Recherche
Aller au pied de page

Outils pour les entreprises

Suivi et évaluation

L'opération de gestion collective des déchets ne finit pas à sa mise en place. Elle ne fait en réalité que commencer ! La pérennité de l'opération est un objectif recherché par tous les partenaires. C'est la raison pour laquelle cette étape de fonctionnement et d'évaluation en continu de l'opération est cruciale. Il est important d'identifier les tâches à prévoir et les dépenses associées (moyens humains et financiers).

 

Cette étape prévoit la réalisation d’actions de fond qui, moins consommatrices de temps, se font régulièrement et dans la durée :

Le suivi et l'évaluation de l'opération : des points clés

 

Comment juger de la réussite ou de l’échec d’une opération sans en assurer le suivi ?

Comment l’améliorer ou prévoir les dysfonctionnements sans indicateurs de résultats et d’évolution ?

Comment justifier l’obtention des financements sans pouvoir faire de retour chiffré aux financeurs ?

 

En amont du projet, il est important que le Comité de Pilotage se soit entendu sur les éléments de suivi, fixés en fonction des caractéristiques et des objectifs de l’opération. Les personnes chargées du suivi, les moyens d’obtention et de sauvegarde des informations ainsi que les modes d’exploitation et de communication autour de ces indicateurs de suivi doivent être définis avant le début effectif de l’opération.

 

Fiche méthode : Suivi et évaluation (pdf - 155.47 Ko)

Outil : Tableur de suivi d’indicateurs (xls - 46 Ko)

(Re)mobilisation des acteurs

 

L’opération peut avoir tendance à s’essouffler, les principaux acteurs peuvent relâcher leurs efforts ce qui peut se traduire, par exemple, par une dégradation du tri des déchets par les entreprises adhérentes (mise en évidence par l’observation des indicateurs de suivi ou par un retour des prestataires de collecte). Une campagne de communication visant à rappeler les consignes de tri et à remotiver les entreprises peut permettre de relancer le dynamisme et d’assurer le bon déroulement de l’opération.

 

A contrario, le succès de l’opération et la motivation des entreprises adhérentes peut avoir un effet boule de neige sur les autres entreprises cibles qui ne s’étaient pas engagées au début de l’opération. L’adhésion de ces nouvelles entreprises permet d’entretenir le dynamisme de l’opération et peut être l’occasion d’adapter certaines modalités de collecte, d’organisation,…

Amélioration / élargissement de l'opération

 

Une opération collective n’est pas fixe dans le temps. Sa pérennité dépend aussi de ses capacités d’adaptation.

Au vu du déroulement de l’opération, certains points peuvent probablement être améliorés ou optimisés.

Le renouvellement des contrats, la passation de nouveaux marchés sont des occasions d’amélioration et de négociation.

Si l’opération fonctionne bien, de nouveaux besoin ou demandes peuvent être formulés et ils peuvent aussi conduire à un « élargissement » de l’opération (par la prise en compte d’autres types de déchets ou d’une autre zone géographique).

La dynamique de groupe créée ou renforcée par l’opération de gestion collective des déchets peut également permettre d'impulser d’autres actions collectives regroupant les mêmes acteurs sur d'autres thèmes : co-voiturage, création de services inter-entreprises comme une crèche ou un restaurant, mutualisation d’achats (bureautique par exemple), entretien en commun des espaces verts... Ces nouvelles actions collectives entretiennent à nouveau la dynamique de groupe et peuvent permettre de capter de nouvelles entreprises.

Communication

 

Suivre l’opération, mobiliser les acteurs, s’adapter sont des initiatives qui demandent un soutien et des actions relais en termes de communication. Faire un retour aux acteurs, entreprises et partenaires, sur les résultats obtenus est aussi un point essentiel. Cet aspect est détaillé dans l’onglet « communication » de la boîte à outils.

Passage de relais / pérennisation de l'opération

 

Le retour d’expérience a montré qu’assurer la pérennité de l’opération peut aussi impliquer un passage de relais entre deux porteurs de projet. Cela peut être le cas, par exemple, d’un projet impulsé et mis en place par une CCI qui ne peut ensuite pas assurer le suivi sur une longue durée ; le projet peut être repris par une association ou un club d’entreprises. Dans tous les cas, il faut prévoir que la vie de l’opération sur le long terme nécessite l’implication durable du porteur.

Le suivi et l’évaluation est une étape clé de nombreux type de projets dans différents domaines. Ainsi, pour le suivi de vos indicateurs, vous pouvez trouver sur internet d’autres méthodes et outils qui peuvent être une source d’inspiration.


Autres outils et méthodes
 
Nom Descriptif

Évaluation globale des actions et/ou sélection d’indicateurs pour l’analyse multicritère

Fiche méthode pour évaluer des actions d’écologie industrielle (projet COMETHE)

Grille d’indicateurs

Outils Excel avec une grille d’indicateurs permettant d’évaluer des actions d’écologie industrielle (projet COMETHE)

haut de page