Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Mise en place d’un poulailler communal

Syndicat Interdépartemental Mixte pour l'Equipement

31 Rue des Clavières
Bp 40
86500 Montmorillon
Isciane Rouziere
isciane.rouziere@simer86.fr

contexte

Dans le cadre de son programme de prévention des déchets, le SIMER a mis en place des actions de promotion de la poule : distribution de poules aux particuliers (800 poules distribuées en 2014 & 2015), création de poulailler dans des écoles et aide à la construction d’un poulailler communal (Luchapt, dans la Vienne).

En effet, la poule est un formidable allié pour la réduction des déchets, ce petit gallinacé peut engloutir 150 kg de déchets alimentaires par an.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Les ordures ménagères résiduelles collectées sont composées à 42% de déchets organiques (29% de déchets d’épluchures + 13% de gaspillage alimentaire). Le compostage a été initié depuis 2009 sur le territoire ; afin de donner un nouveau souffle au détournement des déchets organiques, et au regard de l’engouement que présente les poules sur le territoire français, le SIMER s’est engagé à promouvoir la poule pour détourner les déchets.

Résultats quantitatifs :

En moyenne sur les 2 premiers mois, 82 kg de déchets donnés aux poules, soit 10.250 kg  par semaine.

Bientôt les déchets alimentaires de la maison de retraite de Luchapt seront donnés aux poules.

Résultats qualitatifs :

Comme nous avons pu le constater à Luchapt, la construction d’un poulailler communal collectif est une opération qui mobilise beaucoup de bénévoles et qui permet aux habitants de créer du lien social.

Mise en oeuvre

Planning :

8 décembre 2014 : sollicitation par l’association La TRAVERSE de Luchapt pour un accompagnement pour la mise en place d’un poulailler.

23 mars 2015 : validation du Comité OM pour autoriser la signature d’une convention fixant la participation financière et technique apportée par le SIMER.

17 septembre 2015 : inauguration du poulailler.

Moyens humains :

Pour ce type de projet, il est primordial d’avoir une bonne dynamique de groupe. Pour ce projet, une association communale a été entièrement porteuse du projet (validation du projet par les élus, mobilisation de bénévoles).

La responsable du programme de prévention ainsi que le maître composteur ont été mobilisés (environ 5 réunions).

L’association communale a mobilisé :

  • Plusieurs bénévoles pour la construction du poulailler et de la clôture,
  • Une artiste pour la personnalisation du poulailler,
  • Plusieurs bénévoles pour l’entretien quotidien du poulailler.
Moyens financiers :

Le coût du poulailler de Luchapt a été de 1380€ (cabane 630€ ; clôture 650€ ; poules 100€).

Un tel projet peut également être réalisé à partir de bois de récupération et donc à moindre frais.
Panneaux de communication : 70€.
Pot de l’amitié pour l’inauguration : 200€.

L'ensemble des coûts ont été supportés par le SIMER afin d'avoir un site pilote.

Moyens techniques :

Le SIMER a apporté :

Aide technique : définition du projet (lieu, gisement des déchets, organisation) et mise à disposition de plans de construction,
Aide à la communication : panneaux, livrets de communication sur les poules, bio-seaux.

Partenaires moblisés :

Association La Traverse (porteur du projet) + municipalité.

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Tout à fait reproductible par d’autres porteurs de programme de prévention ou même des communes (milieu rural ou semi-rural).

Difficultés rencontrées :

Action ludique, qui fait facilement parler, qui crée du lien social.

Recommandations éventuelles :
  • S’assurer de la bonne organisation quotidienne pour assurer le bien-être des poules.
  • Prévoir la mise en place d’un composteur pour les restes non mangés par les poules et les excréments.
  • Assurer la couverture presse, pour un effet boule-de-neige !
  • Développer une fiche pour diffusion aux communes (cf. fichier joint).