Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Promouvoir le réemploi des biens d'équipement par le biais d'une recyclerie

Cc de Haute Saintonge

7 Rue Taillefer
Bp 2
17501 Jonzac

contexte

Les tonnages apportés en déchèterie sont en constante augmentation. En 2009, 8355 tonnes de déchets ont été apportés en déchèterie. Les élus ont donc souhaité créer une recyclerie afin de détourner les objets, meubles et DEEE qui pouvaient resservir à d'autres personnes.

Nous avons donc choisi de mettre en place la recyclerie sur la déchèterie de Guitinières, c'est la plus fréquentée de notre territoire et la plus grande.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Le but était de détourner les tonnages de tout venant et de DEEE des bennes des déchèteries afin de favoriser le réemploi.

Objectif : détourner 5 kg/hab/an

 

 

Résultats quantitatifs :

L'action a débuté en juillet 2011.

Fin 2012, 37 tonnes (11 tonnes sur 2011 et 26 tonnes sur 2012) d'objets, meubles, DEEE ont été détournées des bennes de la déchèterie soit 3321 objets.

En 2013, 52 tonnes de biens ont été récupérées soit le double qu'en 2012. Ces tonnages ont fortement augmenté grâce au développement de la recyclerie sur nos autres déchèteries.

Au total, 89 tonnes ont été récupérées depuis l'ouverture de la recyclerie.

Fin 2015, 186 tonnes de biens au total sur les 5 années ont été récupérées et revendues chez Emmaüs.

 

Résultats qualitatifs :

Fin 2012, plus de 1700 usagers sont venus déposer leurs biens à la reyclerie.

En 2013, il y a eu 1600 visites à la recyclerie. Ces chiffres ne sont pas exactes car ce sont les agents qui notent les passages. Il se peut donc qu'il y ait quelques oublis.

En 2015, il y a eu 1791 visites soit 7046 sur les 5 ans.

Mise en oeuvre

Planning :

En 2010, nous avons pris contact avec l'association Emmaüs Saintes située à Saint Romain de Benêt pour voir ce qu'il était possible de mettre en place étant donné que l'association n'était pas présente dans le sud de la Charente-Maritime, sur le territoire de la Communauté de communes de Haute-Saintonge. Nous leur avons évoqué notre souhait de valoriser nos déchets au lieu de les jeter. Face à la réelle volonté des élus, l'association a répondu favorablement à notre attente.

 

Suite à divers problèmes qu'a rencontré l'association, l'opération a dû être repoussée à l'année suivante.

 

Début 2011, nous avons repris contact avec Emmaüs et nous avons défini ensemble les besoins utiles à l'opération. Dans un premier temps, il a fallu établir une liste des différents produits récupérables. Nous avons donc recensé plusieurs familles de produits : bains et sanitaires, bibelots, vaisselles, livres, jouets et loisirs, mobilier d'intérieur et de jardin, luminaires, informatique, outillages et DEEE.

 

Suite à cela, une autre question c'est posée, comment faire pour récupérer et stocker ces objets ? Nous avons donc acheté deux conteneurs maritimes, l'un équipé d'électricté afin que les gardiens puissent tester les appareils électriques apportés, l'autre pour stocker les meubles, plus encombrants.

 

Afin de ne pas détourner les gardiens de la déchèterie de leur travail, nous avons ensuite recruté en présence d'une personne d'Emmaüs, deux agents employés exclusivement pour la recyclerie. Ceux-ci ont passé une semaine de formation sur le site d'Emmaüs à St Romain de Benêt afin de connaître et de comprendre les enjeux du réemploi.

 

En juillet 2011, l'opération a pu commencer. Du fait que l'association ait beaucoup de travail pendant l'été, nous n'avons pas communiqué sur le projet tout de suite. Les deux gardiens ont distribué aux personnes qui venaient à la déchèterie des flyers informant de l'ouverture de la recyclerie mais aussi sur l'association Emmaüs. Les gardiens de la déchèterie, quant à eux, dirigeaient les personnes qui le souhaitaient vers la recyclerie. L'opération a donc débuté lentement.

 

Ce n'est qu'en octobre que nous avons convoqué la presse afin de faire paraître un article dans le journal mais aussi que nous en avons informé les communes.

 

Dans l'année 2013, la recyclerie s'est développée sur les quatres autres déchèteries que l'on possède. Sur celles-ci, ce sont les gardiens qui mettent les objets de côté dans leur conteneur DEEE. Toutes les semaines, un agent de la recyclerie fait le tour des déchetèrie et récupére ce qui a été mis de côté. Tout est ensuite centralisé sur la déchèterie de Guitinières.

Moyens humains :

Deux gardiens spécifiques pour la recyclerie Emmaüs, employés à temps complet. Ces gardiens sont employés et gérés par la Communauté de Communes. En revanche ils sont mis à disposition d'Emmaüs pour que les dirigeants de l'association puissent intervenir s'ils le souhaitent en cas de problème au lieu de passer systématiquement par nous.

Les gardiens ne gardent pas tous les objets qu'on leur apporte. Ils effectuent un tri en séparant ce qui fonctionne, ce qui peut resservir... C'est pourquoi leur formation sur le site Emmaüs a été très utile.

Le but de cette manoeuvre est que l'association n'ait plus qu'à mettre en vente les objets.

 

Nous comptons également comme moyens humains le personnel d'Emmaüs qui est mobilisé chaque semaine pour venir vider les conteneurs.

Moyens financiers :

Investissement (achat des conteneurs) : 8000 €

Salaires des deux gardiens.

 

Tout est pris en charge par la collectivité sauf les déplacements d'Emmaüs pour la collecte.

Moyens techniques :

2 Conteneurs maritimes dont l'un est équipé d'électricité, d'étagères et d'un bureau.

Les parois et le sol des deux conteneurs ont été habillés de plaques de bois aggloméré.

 

Un véhicule utilitaire est également nécessaire pour collecter les biens mis de côté dans les autres déchèteries.

Partenaires moblisés :

Nous avons signé une convention avec l'association Emmaüs Saintes située à St Romain de Benêt. La convention stipule que tout le projet est pris en charge par la Communauté de Communes que ce soit en terme de communication, de l'aménagement de l'espace réemploi, des agents de réemploi. Reste à la charge d'Emmaüs les frais de transport pour venir chercher les objets mis de côté.

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Dans les 6 premiers  mois, notre action a bien évolué et a commencé à se faire connaître. L'organisation entre la collecte des biens d'équipement sur la déchèterie et le vidage des conteneurs par le personnel d'Emmaüs se déroule correctement.

Depuis l'année 2012, certains usagers viennent à la déchèterie spécialement pour la recyclerie Emmaüs.

Difficultés rencontrées :

La recyclerie a été créée grâce à la volonté des élus car il n'y avait rien de ce genre sur le territoire. La Communauté de Communes a donc favorisé l'implantation de l'association Emmaüs dans le sud de la Charente-Maritime. Pour l'instant, la recyclerie est un endroit où l'on dépose les objets qui ne nous servent plus, mais on ne peut rien y acheter. Dans le futur, un espace de revente ou de don est envisagé.

Les objets récupérés indiqués dans la convention peuvent évoluer en fonction des demandes et besoins d'Emmaüs, notamment au niveau des vêtements.

Recommandations éventuelles :

Prévoir un point électrique pour que les agents puissent tester les équipements électriques et électroniques (EEE).