Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

La Matrice des coûts : un support d’aide à la décision pour les élus

fiche_exemplaire
expérience
exemplaire

Communauté d'Agglomération Sophia Antipolis

les Genêts
449 route des Crêtes
06560 Valbonne
Pascale De Csiky
p.decsiky@agglo-casa.fr

contexte

La Communauté d’agglomération (CASA) est composée de 24 communes : Antibes, Bézaudun-les-Alpes, Biot, Bouyon, Caussols, Châteauneuf, Cipières, Courmes, Conségudes, Coursegoules, Gourdon, Opio, Roquefort-les-Pins, La Colle-sur-Loup, Le Rouret, Les Ferres, Roquestéron-Grasse, Saint-Paul-de-Vence, Tourrettes-sur-Loup, Valbonne, Vallauris, Villeneuve-Loubet. Elle comprend 178 000 habitants sur 26 714 hectares, avec un taux d’habitat vertical de 40,5%.

 

Elle assure la gestion des déchets ménagers et assimilés de son territoire soit en régie directe soit par des marchés publics de prestations de service. Ces missions recouvrent l’ensemble des opérations de collecte et de traitement des déchets notamment : la conteneurisation, la collecte, des ordures ménagères et encombrants sur la voie publique et le traitement des déchets. Pour traiter ses déchets, la CASA a transféré la compétence au syndicat UNIVALOM.

 

La Communauté d’agglomération a utilisé la Matrice des coûts pour la première fois en 2010, qui était l’une des conditions pour la démarche de labellisation Qualitri. Elle s’est révélée tout à fait intéressante pour connaître les coûts par flux de déchets, savoir quels leviers actionner pour maîtriser les coûts et les justifier auprès des élus.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Développement de la connaissance des coûts grâce à la matrice : analyse des résultats pour les intégrer dans la définition du service et justifier des décisions auprès des élus.

 

Avec l’utilisation de la Matrice des coûts, il s’agissait :

·         de développer et d’affiner la connaissance des coûts ;

·         d’identifier des pistes de maîtrise des coûts ;

·         d’éclairer la prise de décisions et justifier des décisions auprès des élus en toute transparence ;

·         de communiquer auprès des élus et des usagers. 

Résultats quantitatifs :

·         L’analyse des coûts a montré que la régie de collecte des déchets était moins chère que le privé, -15%. Ce résultat a servi de levier à la renégociation des contrats de collecte avec les prestataires à partir du 1er janvier 2013.

·         La Matrice des coûts a permis de faire voter les nouveaux tarifs déchèterie pour les professionnels et les particuliers, ainsi que pour les collectivités extérieures à la CASA, en toute transparence. Après avoir expliqué aux élus comment fonctionnait la matrice et comment les coûts étaient calculés, et leur avoir montré nos coûts réels de gestion déchets en déchetterie, l’augmentation leur paraissait juste et acceptable.

·         Depuis le 1er janvier 2013, le taux de TEOM a baissé de 9,9% à 9,7%, en lien notamment avec la gestion des tris maîtrisée. Cette baisse est la conséquence de la baisse du coût de gestion des déchets, et notamment la renégociation du marché de collecte des déchets en prestation de services.

·         Depuis 2012, grâce à la Matrice des coûts, nous calculons les coûts des services rendus aux professionnels (entreprises zones activités Sophia Antipolis, restaurants, cafés…), tels que la collecte des cartons, des huiles ménagères, des films plastiques et du verre. Pour l’instant, ce sont des services gratuits, mais connaître leur coût est important soit pour valoriser la gratuité soit pour à terme facturer ces services.

Résultats qualitatifs :

·         De manière générale, la matrice des coûts est structurante dans un service, dans le sens où elle oblige à poser les données, aussi bien en termes de saisie (qui doit être très minutieuse) qu’en termes d’analyse.

·         Son utilisation a permis d’améliorer la collaboration entre les services, notamment avec les services techniques.

Mise en oeuvre

Planning :

-          2010 : mise en place de la comptabilité analytique et première année de remplissage de la matrice pour la labellisation Qualitri.

-          Années de remplissage de la matrice : 2010, 2011, 2012

Moyens humains :

Sans objet

Moyens financiers :

Sans objet

Moyens techniques :

Sans objet

Partenaires moblisés :

ADEME

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Cette opération est reproductible sur d’autres territoires.

Difficultés rencontrées :

Sans objet

Recommandations éventuelles :

« En tant que comptable, la Matrice des coûts m’a permis de montrer à mes collaborateurs combien il était important que la saisie soit faite selon des règles très précises afin d’obtenir des résultats les plus justes et les plus pertinents possibles. Au quotidien, la Matrice est devenue un outil incontournable, elle me permet de répondre en quelques clics aux nombreux besoins des services en termes de chiffres et de résultats. » (Véronique Bodilis, responsable financière, Communauté d’agglomération Sophia Antipolis)