Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Expérimentation de diminution des déchets des fêtes locales

Communauté de Communes du Cap Sizun

Rue Renoir
Bp 50
29770 Audierne
Anne-laure Le Niliot
animation-dechets@cap-sizun.fr

contexte

Le Cap Sizun est un territoire touristique. Les quantités de déchets cumulées pendant les fêtes locales sont difficilement quantifiables mais la seule utilisation de vaisselle jetable dans la majorité des cas informe sur l'impact environnemental représenté.

A l'instar de nombreux événements bretons et nationaux, le territoire peut mettre en place une charte durable pour l'organisation des festivités, en incluant la réduction des déchets.

Un événement "Les RandoS du Cap" organisé le 19 juin 2011 sera l'occasion d'expérimenter cette charte et de la proposer à tous les organisateurs du territoire. Pour plus d'info sur l'événement : http://rando.cap-sizun.fr

 

Il était offert à chaque randonneur un goûter à l’arrivée composé d'une part de gâteau et d'un verre de boisson. D’autre part un stand de crêpes et une buvette était sur place en supplément. L’objet de cet événement était de proposer différents types de randonnées faisables sur le territoire : pédestre, équestre, vtt, cyclo, kayak… Le tout accessible aux personnes à mobilité réduite (véhicules spécifique à disposition, choix de sentiers accessibles)

 

Le soir un repas pour les bénévoles était servi dans de la vaisselle traditionnelle. Produits servis à dominance bio et locaux.

 

Malheureusement, la météo a considérablement freiné les inscriptions, avec 653 participants (pour 2 000 attendus).

objectifs et résultats

Objectifs généraux :
  • Intégrer la réduction des déchets au cœur de l’événement (pas d’emballages, vaisselle lavable, toilettes sèches, décoration en récupération, mobilier de récupération) .
     
  • Montrer qu’un événement à faible impact environnemental est réalisable et offre une certaine qualité de prestation (propreté du site, convivialité, sollicitation d’acteurs locaux, mise en réseau de ces acteurs…)
     
  • Identifier les éléments pouvant constituer une charte « Evénement durable » applicable aux futures fêtes locales, réalisée en association avec les organisateurs.
     
  • Sensibiliser et responsabiliser les participants aux gestes de prévention des déchets
     
  • Rencontrer les organisateurs et membres actifs des événements locaux
Résultats quantitatifs :
  • 3 000 gobelets réutilisables lavés sur place,
     
  • 2 000 parts de gâteaux réalisées par les cuisiniers des collèges et maison de retraite,
     
  • 4 toilettes sèches dont une handicapée installée, dont la sciure provenait d’un lycée professionnel,
     
  • 0 déchets sur le site : gobelets lavables,  bouteilles consignées, gateaux traditionnels, grands conditionnements...
     
  • 650 participants

    Implication :

  • 150 bénévoles
  • 26 associations locales
  • 4 offices de tourismes
  • 4 hébergeurs
  • 11 commerçants et artisans locaux
  • 5 commerçants et artisans locaux
Résultats qualitatifs :
  • Aucun déchet sur le site de l’événement et sur les circuits de randonnée.
  • Peu d’emballages sur les stands de restauration :
    • gâteaux faits maison par des acteurs locaux
    • boissons servies en gobelets lavables
    • crêpes servies sur une feuille de papier sulfurisé
  • Techniques de réduction des déchets respectées dans tous les secteurs de l’organisation et de la mise  en place de l’événement (restauration, balisages des sentiers, stands des points de ravitaillement…)
  • Collaboration des associations de loisirs créatifs locales pour la décoration à base de récupération.

Mise en oeuvre

Planning :

Il a été choisi de travailler en groupes de travail, ouverts à tous (sentiers de rando, promotion et événement durable).

 

  • Première réunion de la commission événement durable le 18 janvier afin d’expliquer l’idée et d’orienter les choix « durables ». Présentation des conditions au niveau des déchets (la prévention, moyens à mettre en œuvre, alternatives…).

 

  • Deuxième réunion le 15 février afin de repréciser les éléments d’une éventuelle charte durable, organisation concrète des stands restauration, quels produits proposer ? Comment organiser le lavage des gobelets sur place ?

 

  • Entre temps contact avec les partenaires pour la réalisation des gâteaux, le prêt des toilettes sèches, la location des gobelets, trouver des associations pour la réalisation des décorations à base d’éléments récupérés, choix des fournisseurs locaux (répartis sur tout le territoire).

 

  • Contacts réguliers avec les partenaires.

 

  • Rappel lors des points presse de l’intérêt de créer un événement à faible impact environnemental.

 

  • Suivi logistique de la gestion des déchets sur place (containers, panneaux d’affichage avec la mention « gobelets réutilisables »

 

Le jour J, suivi du lavage des gobelets sur place et de l’organisation générale avec les bénévoles.

Moyens humains :

Ce projet a représenté un travail important : de réflexion, d’échanges d’idées, de réunions, de suivi de projet etc.

Cela représente environ l’équivalent de 2 mois à temps plein.

Moyens financiers :

Coût total de l’événement hors charges de personnel: 8 000 €

Pas de détail des dépenses spécifiques à la prévention déchets. Toutefois, il est important de rappeler que la limitation des déchets nécessite des choix de produits plus pérennes, assez coûteux (panneaux de balisages réutilisables).

Moyens techniques :

La réduction des déchets de ce type d’événement nécessite une organisation particulière, surtout pour la première édition. Il s’agit de remettre en question les concepts d’événements traditionnels et de chercher des solutions à toutes les sources de déchets. Techniquement, il s’agit surtout de trouver les personnes intéressées par le projet et qui proposent à leur tour des solutions. Par exemple, une grande réflexion a été portée sur les points de ravitaillements, qui habituellement regorgent d’emballages. Nous avons contacté une commerçante d’un magasin bio qui nous a proposer des fruits secs en vrac, livrés en grand conditionnement.

L’eau n’a pas été distribuée en bouteille. Les documents de promotion de l’événement conseillaient de prévoir sa gourde. Des bidons et des gobelets étaient à disposition aux points de ravitaillement, avec du sirop de fabrication locale pour ceux qui le souhaitaient.

Partenaires moblisés :
  • Associations de couture,
  • Association de loisirs créatifs,
  • Foyer ESAT, la fabrication de décoration en récup leur a permis de mettre en avant leur association et leur travail, grâce à la participation des éducateurs.
  • Maisons de retraite et collèges pour la confection des gâteaux en nombre,
  • Boutique bio pour les points de ravitaillement et boulangerie artisanale au feu de bois pour le repas des bénévoles (en présence d’élus)
  • Association Handisport avec qui un échange d’idées concernant l’identification des participants a été importante. Des bracelets ont été choisis.

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Il est prévu de reproduire cet événement  tous les deux ans, en alternance avec le Marathon du Bout du Monde, également concerné par les mesures du prévention des déchets notamment en ayant appliqué les ravitaillements d'eau en jerrican lors de l'édition 2010.

Les prochaines Randos du Cap auront lieu en 2013, à un autre lieu mais en respectant la charte "Fête durable" qui découlera de l'édition 2012.

 

Suite à cet événement pilote, une charte « Evénement durable » sera créée en commun avec les organisateurs locaux.

La mise à disposition de gobelets lavables sera étudiée, ainsi que l’utilisation systématique de vaisselle ordinaire et/ou lavable.

Nous disposons du matériel nécessaire au balisage, utilisé pour la première édition. Les motivations sont grandes aux seins des associations ayant participées à la conception, la décoration et à la restauration de cette fête.

 

 Le concept de la création de commissions en fonction des pôles logistiques différents est à reproduire, en prévoyant de croiser ces commissions afin de s’accorder notamment au niveau du sujet transversal du développement durable.

Difficultés rencontrées :

Cette fête de la randonnée a été originale de part son concept multi-activités tout en alliant avec les principes du développement durable, dont la prévention des déchets. Cela a été une réussite tant pour les acteurs du territoire que pour les participants, ravi de vivre un moment de convivialité simple et chargé de bon sens dans son organisation.

Recommandations éventuelles :

Pour un tel événement, une organisation d'au moins 6 mois à l'avance est indispensable. Aussi, il ne faut pas hésiter à déléguer auprès des partenaires et associations, afin d'éviter les surprises de dernière minutes, source de confusion.

 

La création d'un groupe de travail "développement durable " est utile, notamment si il est en lien avec les autres activités avec un référent présent aux moments d'échanges.

 

Pour la confection des gâteaux, contacter en priorité les collège et écoles, surtout en milieu rural, équipées de cuisines centrales. Les maisons de retraites équipées peuvent également répondre à ce service mais leur charge de travail étant plus importante qu'en école (3 repas par jour), elle n'ont pas les mêmes disponibilités.

 

Pour la décoration à base de récupération, contacter toutes les structures de loisirs (CLSH, associations) ainsi que les clubs de retraités, les maison de retraite, les écoles et collèges, foyers et établissement d'aide par le travail (ESAT). Tout ce petit monde sera ravi de voir leurs créations le jour j, et de les montrer à leur famillle.