Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Entreprises Témoins

fiche_exemplaire
expérience
exemplaire

Smicom du Nord Arrondissement de Redon

12 Rue Blaise Pascal
Za la Lande Rose - Bp 88051
35580 Guichen

contexte

Le SMICTOM du Nord de l’Arrondissement de Redon (80 000 habitants et 47 communes) est en charge de la collecte des déchets ménagers et assimilés. Dans le cadre de son programme local de prévention, le SMICTOM a choisi d’œuvrer sur les deux types de déchets. Cette action s’inscrit dans la démarche engagée par l’opération "Foyers Témoins" et présente un réel intérêt pour l’entreprise à travers la redevance spéciale. Cette opération a une double vocation : permettre aux entreprises de réduire leur empreinte écologique et concourir à l’atteinte de l’objectif de réduction de 7% en 5 ans des déchets collectés par le SMICTOM. L’objectif est de faire partager l’effort de prévention à tous les acteurs du territoire, du particulier à l’entreprise, sans oublier les établissements de service public. Enfin, ce projet doit permettre au territoire de gagner en dynamisme et en animation grâce à la collaboration du secteur public avec les acteurs économiques.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Le but de cette opération est d’amener les entreprises volontaires à réduire les quantités de déchets qu’elles produisent et qu’elles font collecter par le SMICTOM. L’évaluation des actions préventives est menée sur 6 mois.

Au-delà, l’entreprise sera libre de continuer ou pas les actions engagées mais grâce aux bénéfices financiers permis par la prévention, il est espéré que ces actions soient pérennisées.

L’enjeu financier est aussi réel pour la collectivité où une diminution des quantités collectées entrainera une réduction des coûts de traitement. Par ailleurs cette action peut entrer dans le cadre des démarches ISO 14000 ou 26000. Ainsi deux entreprises certifiées ISO 14000 participent à l’opération.

Résultats quantitatifs :

24 entreprises se sont engagées dans l’opération.

Résultats qualitatifs :

Cette opération a visé à renforcer la compétitivité des entreprises participantes grâce à une optimisation de la gestion de leurs déchets et à inciter les autres entreprises à s’inscrire dans cette démarche.

Indirectement, ce projet permet d'accroître la sensibilisation des citoyens en matière de déchets et de respect de l'environnement.

Mise en oeuvre

Planning :

Cette opération, en cours, a démarré en 2010.

1 - Recrutement des entreprises et mise en place de groupes par secteurs d'activité.

2 - Diagnostics et analyse des résultats. Etape nécessitant 2 à 3 rencontres sur site par entreprise (variable selon la taille et l’avancée des réflexions sur la problématique déchets). Le diagnostic doit permettre de comprendre pourquoi et comment un déchet est généré. L’analyse des résultats permet de formuler, grâce au diagnostic et aux recherches préalables, des propositions d’actions de prévention ou d’optimisation de gestion.

3 - Choix des actions génériques et des actions personnalisées, puis mise en place des actions. Des groupes d’échanges sont créés afin de déterminer les actions types/générales qui peuvent être mises en place. Chaque entreprise reçoit des propositions d’actions personnalisées. Au final, les actions à mettre en œuvre sont définies individuellement avec chaque entreprise.

4 - Evaluation des actions de réduction et réunion bilan. Six mois après la mise en place des actions, les entreprises renvoient au SMICTOM et au prestataire de suivi de l’opération leurs résultats et une réunion bilan est organisée afin de communiquer sur les effets bénéfiques de l'opération.

Moyens humains :

• Mise à disposition d’un stagiaire par l’UE 35 (4 mois) ; • Création d’un poste de chargé de mission de prévention des déchets par le SMICTOM (6 mois) ; • Suivi de l’opération, des entreprises et des résultats par un prestataire.

Moyens financiers :

Le coût de l’opération est estimé à environ 40 000 €.

Son financement s’articule ainsi : 36 % ADEME, 44 % FEADER et 20 % SMICTOM.

Moyens techniques :

Salles de réunions, matériels de support de présentation orale, plaquette de présentation papier, balance de pesée.

Partenaires moblisés :

Relais professionnels: CAPE 137, l’UE 35 et la CMA d’Ille-et-Vilaine, Performance Bretagne Environnement

Et ADEME (Direction régionale Bretagne)

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Mise en réseau : le recrutement des entreprises est un point capital. Les 24 entreprises recrutées ont pu l’être grâce à une forte mobilisation du réseau entreprises des partenaires Accompagnement poussé : Proposition d’un panel d’actions de prévention et d’optimisation de gestion. Visite régulière auprès des entreprises. Proposition d’une aide à la mise en place de ces actions. Diagnostic déchets : Estimation de la typologie et de la quantité, compréhension des raisons de la production du déchet. => point capital : comprendre comment, pourquoi et par qui le déchet est généré. Seule la compréhension de ce processus a permis de trouver des pistes de prévention. Benchmarking : Travail de recherche sur les possibilités d’actions de prévention. Travail trop conséquent pour une entreprise d’où l’utilité de créer une banque de donnée prévention, où pour chaque déchet sont listées les actions de prévention réalisables.

Difficultés rencontrées :

Sans objet

Recommandations éventuelles :

Sans objet