Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Gestion collective des déchets dangereux de la mécanique (GECODDEM)

fiche_exemplaire
expérience
exemplaire

Centre Technique des Industries Mécaniques (Cetim)

52 Avenue Félix Louat
60304 Senlis
Admin Sapsi
tma.drupal@ademe.fr

contexte

En 1999, dans le cadre du PREDIS, un groupe de travail avait étudié la production et des flux de DIS. Suite à ce travail, le Comité Mécanique Nord – Pas de Calais, dont fait partie le Cetim, a proposé une action collective régionale dont l’objectif est d’inscrire les entreprises du secteur mécanique dans une dynamique "Usine Durable". Cette démarche a vocation à s’intégrer dans la dynamique globale pour l’émergence et la constitution du pôle d’excellence mécanique (SRDE). Elle doit être considérée comme une des actions fortes, visibles et prioritaires envisagées au titre : de la réduction de la production de déchets ; de la valorisation des déchets ; du traitement des déchets ; de la mise en place des technologies propres et sobres.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Inscrite dans une démarche "usine durable", cette opération collective a comme ambition de concilier l’accroissement de la rentabilité économique des entreprises et la limitation des risques et impacts environnementaux (limitation des rejets, réduction de la consommation d’énergie, instauration de technologies de production innovantes).

Résultats quantitatifs :

Enquête pour estimer le gisement régional des déchets concernés par la démarche, à savoir, les DID : les effluents aqueux ; les bains de traitements de surface ; les boues hydroxydes métalliques ; les boues d’usinage ; les boues de tribofinition ; les boues de peinture et les solvants. 1243 établissements de 6 salariés et plus, dont le code d’activité correspondait aux activités de la mécanique et connexes ont été interrogés. 20,74% ont répondu. Le gisement évalué à 255 000 t/an pour les activités mécaniques et métallurgiques. La suite de la démarche est en cours.

Résultats qualitatifs :

Contribution à la mise en place de filière(s) locale(s) autorisée(s) et pérenne(s) de récupération (en vue de leur valorisation) des DID en quantités dispersées issus des entreprises de la filière mécanicienne. Sensibilisation et professionnalisation des relais régionaux sur les technologies propres.

Mise en oeuvre

Planning :

Calendrier : juillet 2009 - décembre 2011

1. Enquête réalisée en partenariat avec SOCOTEC pour appréhender le gisement régional des déchets concernés par la démarche et sélection des entreprises volontaires pour bénéficier des prédiagnostics spécialisés. Ces entreprises seront identifiées via l'enquête (question relative aux projets de réduction ou de traitement des déchets) et le lien entre le CETIM et la profession, avec l'appui des acteurs locaux (UIMM, CRCI, ADEME, Agence de l'Eau, conseil Régional, …)

2. Ces pré-diagnostics seront réalisés dans une dizaine d'entreprises. Ils permettront la définition de plans d'actions de réduction des volumes des DID.

3. Puis, avec un réseau de prestataires techniques, des études de faisabilité intégrant des essais pilotes sur site seront proposées (exemple : essai de traitement des effluents par évapoconcentration, dégraissage par voie sèche, …) avec 5 entreprises pilotes issues préférentiellement des pré diagnostics pour l’appropriation de technologies propres.

4. Afin de sensibiliser et professionnaliser les relais régionaux (agents des communautés urbaines ou d’agglomération, réseau consulaire) de manière à pouvoir répondre aux questions des industriels lors de leurs interventions sur sites, une action de formation / action de ces relais en entreprise complétera le dispositif.

5. La démarche sera complétée par une communication et une capitalisation pour diffusion tout au long du projet.

Moyens humains :

L’enquête de gisement (phase 1-a) a été réalisé par un bureau d’études. En interne, le suivi de cette phase a pris environ 20 jours.

Moyens financiers :

Le cout total de l’opération est de 211 376 euros.

Moyens techniques :

Une restitution collective sera organisée en fin d’opération. Outre les prédiagnostics sont également planifiées des ½ journées de formation/action pour les relais cités précédemment et ce, suite à leur demande.

Partenaires moblisés :

Cette opération est soutenue par le Comité Mécanique Nord Pas de Calais (UIMM – FIM – Cetim). Elle est financée avec le soutien de la DIRECCTE, du Conseil Régional Nord - Pas de Calais, de l’ADEME, de l’Agence de l’Eau. Les partenaires sont : la CCI d’Avesnes, la CRCI, le RDT, OSEO, représentants de communauté urbaine ou d’agglomération.

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Evaluation qualitative et quantitative du gisement de DID avec approche prospective . appropriation par les entreprises des technologies propres . mise en place de filière(s) locales(s) autorisée(s) et pérenne(s) de récupération et valorisation de DID . appropriation par les entreprises des technologies propres

Difficultés rencontrées :

NC

Recommandations éventuelles :

NC