Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Réseau de guide-composteurs pailleurs

fiche_exemplaire
expérience
exemplaire

Brest Métropole

24 rue Coat-ar-Guéven
BP 92242
29222 Brest Cedex 2
Illustration de l’opération :

Jeté au composteur, ce trognon va vous faire une fleur

(Crédits de l'image : Campagne de communication de Brest métropole)

contexte

Plus de 30 % de nos déchets peuvent être compostés (épluchures, restes de repas, tailles de haies, tontes de pelouses…), participant ainsi à la réduction de nos ordures ménagères.

Le réseau de guide-composteurs pailleurs a pour objectif de faire connaître et développer la pratique du compostage sur le territoire de Brest métropole. Se sont des habitants volontaires et bénévoles qui ont suivis une formation de deux jours et demi réalisée par Brest métropole.

Les guides composteurs pailleurs sont des bons relais de proximité, la discussion d’habitant à habitant est souvent plus bénéfique sur le thème du changement de comportement (comme le compostage) que celle de collectivité à habitant.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

L’objectif est d’avoir des relais sur le thème du compostage et du paillage répartis sur tout le territoire de Brest métropole.

Ainsi les guides-composteurs-pailleurs peuvent venir en aide aux personnes qui ont des interrogations dans leur pratique, ou convaincre de nouveaux usagers.

Objectifs quantitatifs :

- 110 guides composteurs pailleurs pour couvrir tout le territoire

- consolider le réseau.

Résultats quantitatifs :

Au début : 2 à 3 sessions de formation par an. Aujourd'hui, on est plus 1 à 2 sessions de formation de nouveaux guides / an + des modules de formation optionel (biodiversité, frelon...) ou des temps fort (visite du jardin de Denis PEPIN à Rennes, journée de cohésion...).

140 guides composteurs pailleurs formés fin 2018.

Réseau actif : 1 réunion bimestrielle + groupes de travail entre guides. 

Environ 60 actions menées par an.

Résultats qualitatifs :

Les guides composteurs-pailleurs sont réellement très motivés. De plus, la force du réseau est de pouvoir accueillir toutes les formes d'engagements : certains préfèrent agir en organisant des stands sur les évènements, d'autres agissent plus discrêtement à l'échelle de leur quartier, commune, ou entreprise. 

Mise en oeuvre

Description de l'action :

En amont

Lors de la semaine européenne de réduction des déchets 2010 : lancement du recrutement de futurs guides composteurs pailleurs.

Une  première réunion a été organisée avec les guides composteurs pailleurs pour présenter le projet.

Formation professionnelle d’un agent  « maitre-composteur ».

Mise en place (première année)

Formation des guides composteurs pailleurs en quatre modules d’1/2 journée chacun, avec remise de diplômes.

Début des réunions de travail par groupe pour les guides composteurs pailleurs.

L’animateur de la collectivité participe à chaque formation et à chaque réunion de travail.

Fonctionnement du réseau

Chaque année 2 à 3 sessions de formation permettent d’élargir le réseau ; des compléments de formations pour les guides ont eu lieu à partir de 2014, sur des demi-journées thématiques (jardinage au naturel...).

Des réunions plénières réunissant les membres du réseau sont organisées tous les deux mois pour organiser les évènements de communication.

La direction déchets-propreté apporte un soutien technique et matériel au réseau des guides composteurs pailleurs (documentation, identité visuelle, stand…). Toute fois, les différents outils sont imaginés/rédigés par le réseau de guides. Ceci est important car ils restent acteur de leur engagement. 

Site internet dédié : http://guidecomposteurpailleur.infini.fr/

Au-delà du PLP

L’objectif est que le réseau vive de lui-même, soit pérenne et durable, que les usagers le contactent directement. A l’expérience cependant, il s’avère que la participation du maitre-composteur de la collectivité restera nécessaire. 

Le maitre-composteur est sollicité par d’autres collectivités pour témoigner de la démarche. Elle s’y rend accompagnée d’un guide.

Planning :

SERD 2010 : lancement du recrutement de futurs guides composteurs-pailleurs.

Mars 2011 : première réunion avec les guides-composteurs-pailleurs pour présenter le projet.

Avril 2011 à juin 2011 : formations des guides-composteurs-pailleurs en quatre modules d’1/2 journée chacun.

Fin mai 2011 : début des réunions de travail par groupe pour les guides composteurs-pailleurs.

2011/2014 : Réunions plénières organisées tous les 2 mois afin de réunir les membres du réseau et d’organiser les évènements de communication à venir. Formation des guides composteurs pailleurs (3 à 4 sessions de formation organisées par an).

2014/2018 : Maintien des réunions plénières tous les 2/3 mois. Formation des nouveaux guides un peu moins fréquentes (1 à 2 sessions par an) mais toujours nécessaire car des personnes quittent le réseau et de nouvelle personnes arrivent. Mise en place d'un module complémentaire sur le compostage collectif + des formations optionnelles. Création de leur propre outils de communication (tablier, logo, site internet, panneaux de sensibilisation...).

Moyens humains :

Le but est qu’à terme le réseau vive de lui-même. Dans l’attente, il s’agit d’animer et de motiver l’ensemble des guides composteurs-pailleurs (présence à chaque module de formation, à chaque réunion de travail…), ainsi qu’une partie de coordination.

½ ETP pour l’animation du réseau en première phase (6 mois), très prenante

¼ ETP en routine

Moyens financiers :

Nous avons fait le choix de faire appel à un prestataire pour former les guides composteurs-pailleurs, ainsi que pour nous accompagner pour animer le réseau au mieux. Le budget est d’environ de 8 000 € / an.

500 €/module, 4 à 6000 €/an en formation de guides (prestation) et aide à l’animation du réseau (la première année)

Moyens techniques :

La direction Déchets-Propreté apporte un soutien technique et matériel au réseau des guides composteurs-pailleurs (documentation, identité visuelle, stand…).

Partenaires moblisés :

Prestataire réalisant la formation et l’accompagnement (Maison de l’Agriculture Biologique).

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Au-delà de la réelle formation d’un nombre très conséquent de guides-composteur (il ne s’agit pas d’une simple sensibilisation autours d’un composteur), la collectivité a développé un vrai projet  pour créer et faire vivre un réseau porteur d’une communication de proximité pour le développement du compostage et du paillage.

Difficultés rencontrées :

Afin que le réseau soit un réel groupe travaillant ensemble, il faut les suivre attentivement, notamment au début. En effet, dans le cas contraire, il s’agit uniquement de personnes formées au compostage et non de relais du message.

Recommandations éventuelles :

L’opération est reproductible sur d’autres territoires mais nécessite des moyens humains (suivi et participation au réseau pendant les années de son développement, maintien d’une coordination par la suite) et financiers (formation des guides).