Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Réaliser une collecte spéciale coquillages

Sycodem Sud Vendée

All de la Vallee Verte
Pole Environnemental du Seillot
85200 Fontenay-le-Comte
Caroline Tirmarche
Contact

contexte

Depuis 2016, le Sycodem entreprend une collecte spéciale coquillages pour les fêtes de fin d’année dans les 40 communes de son territoire. Très appréciée de la population, cette collecte s’est étendue tout au long de l’année dans plusieurs communes depuis 2018. 

Néanmoins, certaines communes décident de mettre un terme à la collecte annuelle du fait de l’apparition de dépôts sauvages, des désagréments liés aux odeurs ou des difficultés liées à l’évacuation du contenant utilisé par l’usager.

Collecte des coquillages 2019

  

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Réduire la quantité de déchets coquilliers dans les ordures ménagères

Objectifs quantitatifs :

► Réduire la quantité de déchets coquilliers dans les ordures ménagères

► 10 Tonnes de coquillages sont valorisés lors de la collecte annuelle

► Le territoire dispose de 30 points d’apports volontaires de coquillages tout au long de l’année

► Les bacs coquillages en période de fêtes et à l’année sont exempts de sacs, crustacés et autres indésirables

Résultats quantitatifs :

► 12,92 Tonnes ont été collectées 

► 58 points d’apports volontaires de coquillages lors de la collecte spéciale de fin d’année

► 39 points d’apports volontaires de coquillages lors de la collecte hebdomadaire répartis sur 32 communes

► Le circuit de la collecte spéciale de fin d’année s’étend sur 237km, ce qui fait un total de 1120km pour l’opération.

 

Résultats qualitatifs :

► les agents ont réalisé 3h de tri complémentaire lors des fêtes de fin d'année

► plusieurs communes se sont portées volontaires pour expérimenter différents systèmes de tri

Titre image

Table de tri des coquillages / sacs à L'hermenault

 

Mise en oeuvre

Description de l'action :

Tout au long de l’année, les bacs coquillages sont ajoutés sur appel des communes à l’un des 4 circuits de collecte de biodéchets hebdomadaire. Ils sont broyés avant co-compostage avec les végétaux sur la plateforme de traitement. La présence de coquillages dans le compost apporte un complément minéral à l’amendement organique.



Lors de la collecte de fin d’année, un circuit spécial de 58 points est collecté sur une journée pendant 3 semaines, en remplacement de la collecte hebdomadaire. Les coquillages sont stockés, triés puis livrés auprès de notre partenaire O’vive qui les transforme en complément alimentaire pour volailles.

Planning :

Octobre : définition des dates de collecte et des modalités de valorisation (partenaire O’vive)

Novembre : courrier à destination des communes pour définir les points de collecte et fournir des étiquettes d’identification des bacs

Décembre : relance des communes, livraison de bacs supplémentaires, ajustement du circuit

Décembre : diffusion des outils de communication (site du Sycodem, presse, réseaux sociaux, cœur de ville)

Décembre/janvier : mise en place de la collecte spéciale

Janvier : livraison auprès des partenaires

Février : évaluation de l’expérimentation

Moyens humains :

environ 70h pour la collecte spéciale de fin d'année répartis :

  • coordinateur de l’action : 30 h 
  • collecte : 1 permis C + 1 permis B * 3 journées = 35h
  • tri : 1 permis C + 1 CACES * 2h = 4h
  • livraison : 1 permis C * 2h = 2h

     
Moyens financiers :

       845.59 € d’impression adhésifs coquillages

           0.00 € de diffusion via les communes et la presse

     3 500.00 € de salaires + amortissement véhicules

Moyens techniques :

1 BOM

1 camion Ampliroll

1 caisson de 35m3

1 chargeur télescopique

58 bacs 180L à 240L

Partenaires moblisés :

40 Communes sont sollicitées pour définir un point de collecte, veiller au remplissage des bacs, au respect des consignes, informer les usagers des consignes de tri, informer le Sycodem du taux de remplissage.

La société O’vive de Périgny récupère les coquillages collectés et triés en vue d’une transformation en complément alimentaire pour volailles.

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

La participation des communes en tant que relais de communication, pour le retrait des indésirables, et l’aménagement de tables de tri.

Difficultés rencontrées :

La collecte des coquillages est une activité plus physique qu’une collecte d’ordures ménagères. Les bacs affectés à cet usage sont de seconde main : il s’agit d’anciens bacs d’ordures ménagères qui sont plus solides que les bacs actuels. L’usure et l’usage pour de lourdes charges génère de la casse au niveau du couvercle : les bacs prennent l’eau et s’alourdissent. La solution du perçage du fond peut générer des nuisances olfactives et esthétiques. 

Les adhésifs collés sur les bacs de collecte sont à renouveler chaque année du fait de l’usure. 

Recommandations éventuelles :

Analyse et perspectives

La confusion entre un bac « coquillages » et un bac d’ordures ménagères est actuellement compensée par un adhésif qui rappelle les consignes, mais ce dernier n’est pas suffisant, et éphémère. La perspective d’habiller ces bacs ou de les personnaliser (graffiti, peinture) permettrait de pallier la confusion et ainsi de diminuer la charge de tri assurée par les agents.

L’utilité des coquillages sur le territoire du Sycodem est à étudier pour la collecte « spéciale » en tant qu’amendement minéral basique (CaCO3) ou en remblais.

La collecte des coquillages tout au long de l’année est peu utilisée sur certaines communes. Plusieurs actions de communication peuvent encourager la participation des usagers : sensibiliser les revendeurs, insérer la cartographie sur l’appli 2b2tri, installer des tables de tri