Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Ouverture d'une recyclerie en régie par 3 Communautés de Communes

fiche_exemplaire
expérience
exemplaire

Locminé Communauté

Zone de Kerjean
Bp 10369
56503 Locminé

contexte

Locminé Communauté est un EPCI situé à 25 km au nord de Vannes (Morbihan). Elle a notamment la compétence « collecte des déchets » et la compétence « insertion ».

 

Début 2010, Locminé Communauté lance une réflexion interne sur les déchets issus des déchèteries ayant un potentiel de valorisation et envisage des pistes de réflexion pour les exploiter. En effet, dans les bennes encombrants, gravats et ferrailles, de nombreux objets sont encore en état de fonctionnement. D’autres nécessitent uniquement des petites réparations pour pouvoir être réutilisés.

 

L’étude de faisabilité pour la création d’une recyclerie est alors proposée pour permettre une valorisation et une réduction des déchets.

La création d’une telle structure au sein d’un territoire tel que celui de Locminé Communauté paraît immédiatement peu viable : territoire peu étendu, gisement de déchets faible.

 

C’est pourquoi, un rapprochement s’est effectué auprès des EPCI voisins, Baud Communauté (à l’Ouest) et Saint Jean Communauté (à l’Est), qui sont favorables à un premier contact pour discuter de l’étude.

 

Situé au cœur du Morbihan, le territoire de 3 EPCI représente une population d’environ 37 000 habitants pour 20 communes. 3200 tonnes d’encombrants ont été collectées sur les 5 déchèteries en 2010.

 

Aucune structure de type recyclerie n’existe sur les 3 territoires. Emmaüs est présent sur Vannes et sur Pontivy.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :
  • Limiter le tonnage des encombrants des déchèteries. Objectif prévisionnel : détourner 1% des bennes encombrants des déchèteries 
  • Sensibiliser la population au réemploi
  • Favoriser l’insertion de personnes en difficulté, notamment le public féminin
  • Proposer à la population des produits peu onéreux vendus en magasin
Résultats quantitatifs :

Données 2014:

  • Possibilité de déposer les objets dans les 5 déchèteries et directement au magasin.
  • 27 000 objets ou lots déposés
  • 65 tonnes détournées
  • Accès au magasin possible par toute la population (pas de distinction par la commune d’origine)
  • 6 600 clients
  • Chiffre d’affaires du magasin : 53 K€ pour 138 jours d’ouverture
  • Quelques sorties positives d’agents (contrat CDI, CDD, entrée en formation), malgré un contexte économique difficile
Résultats qualitatifs :
  • Très bon retour de la population quant à la qualité des produits proposés en magasin, et quant au pouvoir de donner une seconde vie à des objets dont elle n’avait plus l’utilité
  • Relais régulier par la presse (presse, radio, Ty Télé), qui a favorisé la communication rapide à grande échelle du projet : attrait de la population au-delà des 3 territoires.

Mise en oeuvre

Planning :
  • 2010 : étude de faisabilité en interne, détournements en déchèterie pour déterminer le  gisement, réunions avec les partenaires

  • Début 2011 : préparation des demandes de subvention, début des détournements en déchèterie

  • mi-2011 : entretiens d’embauche pour l’encadrant et les agents en insertion

  • fin octobre 2011 : arrivée de l’équipe, tri des objets détournés, mise en place de l’atelier et du magasin

  • 16 novembre 2011 : ouverture du magasin « LE GRENIER » à raison de 2,5 jours par semaine

  • Fin 2015 : début des travaux dans un nouveau local, déménagement à prévoir en 2016
Moyens humains :
  • L’étude de faisabilité a été réalisée en interne, au niveau des services techniques des 3 EPCI (direction et chargés de prévention)
  • L’équipe de la recyclerie est composée d’un encadrant et de 10 agents en contrat de 6 mois, embauchés par Locminé Communauté, porteuse de projets. L’encadrant est systématiquement présent lors des ouvertures du magasin, ou lors des collectes.

 

Moyens financiers :

 

 

Dépenses d'investissement pour la création
  HT € TTC €
Mobilier, équipement

19 826,67 €          

23 710,18 €
Caissons pour les déchèteries 11 250, 00 € 13 455, 00 €
Véhicule 17 500,00 € 20 930,00 €
Total 48 576,00€ 58 095,18 €

 

Recettes d'investissement pour la création
  Dépense éligible HT € % HT € TTC € (subvention non assujettie TVA)
Autofinancement 48 576,67 € 20 9 715,33 € 10 237,22 €
Subvention ADEME (50% sur Inv hors véhicule) 31 076,67 € 50 15 538,34 € 15 538,34 €
Subvention Région (contrat de Pays + env III) 48 576,67 € 6.84 3 323,00 € 3 323,00 €
Subvention Pays de Pontivy (LEADER) (dépense éligible  80% plafonné à 20 000€) hors véhicule d'occasion  28 861,34 € 55 13 673,74 € 13 673,74 €
Subvention Conseil Départemental  48 576,67 € 13.02 6 326,26 € 6 326,26 €
FCTVA       8 996,62 €
Total     48 576,67 € 58 095,18 €

 

Moyens techniques :
  • Afin de stocker les objets en déchèteries, un container maritime a été mis en place dans chaque déchèterie.
  • Un camion de 20 m3 équipé d’un hayon a été acheté pour assurer la collecte.
  • Un local d’environ 300 m² appartenant à Locminé Communauté a été mis à disposition pour organiser l’atelier, le magasin et l’espace de stockage
  • Divers outils et matériels ont été achetés pour aménager les locaux et assurer la remise en état des objets 
Partenaires moblisés :
  • Pour l’insertion : l’ETAT (DIRECCTE), le Conseil Départemental, l’Europe, un organisme d’accompagnement socio-professionnel qui accompagne les agents dans la construction de leur parcours professionnel à raison de 3 rencontres par mois, autres partenaires sociaux.

  • Pour l’environnement : l’ADEME, le Conseil Départemental, le Pays de Pontivy et la Région, le SITTOM-MI (syndicat de traitement des OM du Morbihan Intérieur)

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

L’opération peut être reproduite dans toute autre structure.

Difficultés rencontrées :

Mutualisation d'un équipement à l'échelle de 3 communautés de communes.

Locminé Communauté a la compétence « insertion » et la rapide association avec Baud Communauté et Saint Jean Communauté ont favorisé la réalisation rapide de ce projet en interne.

Recommandations éventuelles :

Veiller à bien dimensionner le magasin et l’atelier.

Un tel projet ne peut réussir sans une collaboration étroite avec les partenaires sociaux et environnementaux.