Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Kit du « Petit Eco t’d’Orien »

fiche_exemplaire
expérience
exemplaire

Smictom Plaine Dijonnaise

Maison de l'Intercommunalité
Impasse Arago, Bp 5
21110 Genlis

contexte

Dans le cadre de son Programme Local de Prévention des Déchets engagé depuis 2011, le SMICTOM de la Plaine Dijonnaise a mis en place diverses actions de sensibilisation à la réduction des déchets en faveur de la jeunesse (interventions dans les écoles, diffusion d'éco-quizz…). De plus, la réforme des rythmes scolaires, avec la recherche par les communes de propositions d’animations dans le cadre des Nouvelles Activités Périscolaires (NAP), a fait naître l’idée d’une thématique sur la prévention des déchets.

Un groupe de travail, composé de représentants de 5 collectivités locales voisines, s'est alors chargé de l'élaboration d'un kit d'animation qui est proposé aux structures d'accueil périscolaire du territoire. Ce kit est commun pour les 5 collectivités, mais présente quelques adaptations à chacun des territoires.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

L’objectif principal du Kit du « petit Eco t’d’Orien » est la sensibilisation des enfants à la prévention des déchets.

Le kit a ausi pour but de toucher et sensibiliser les parentsEn effet la conception du kit prévoit la production, par les enfants, d'objets ou de certificats, qu'ils peuvent ramener à la maison, de façon à ce que leurs parents puissent être impliqués.

Résultats quantitatifs :

Sur l'année scolaire 2014-2015, avec la recommandation des élus, l'action a remporté un vrai succès : 3600 enfants touchés dans 18 accueils périscolaires.

Résultats qualitatifs :

L'opération a remporté un grand succès et a été bénéfique sur plusieurs points. Elle a participé à l'éducation citoyenne et la sensibilisation de 3600 enfants.

De plus grâce aux activités réalisées, les enfants et leurs animateurs sont naturellement poussés à aller plus loin, sans que la collectivité ait eu besoin d'intervenir. Ils ont notamment lancé des projets de compostage des restes de repas, de fabrication de papier recyclé etc .

Mise en oeuvre

Description de l'action :

Préparation

La conception du kit (réflexion sur les activités, rédaction des fiches, …) s'est déroulée sur une période assez courte, de mai à août 2014 et elle a réuni les chargés de prévention des 5 collectivités.

Composition du kit

Le Kit du « petit Eco t’d’Orien » comprend 7 activités d’1 heure à 2 heures sur les sujets suivants : éco-consommation, lutte contre le gaspillage alimentaire,réduction du papier, compostage, récupération et réemploi d’objets, utilisation de produits d’entretien ménagers non nocifs.

Le kit, qui est mis à disposition gracieusement aux structures d'accueil, permet de réaliser des animations sur 7 activités d'une à deux heures, réparties en 9 séances. Il aborde les sujets suivants:

  • Éco-consommation
  • Lutte contre le gaspillage alimentaire
  • Réduction du papier
  • Compostage
  • Récupération et réemploi d’objets
  • Utilisation de produits d’entretien ménagers non nocifs

Il contient, dans une malle, le matériel, les fiches activités, des documents (pour aller plus loin, pour les animateurs) et une convention de prêt avec évaluation quantitative et qualitative.

Retours d'expériences

D'emblée, le SMICTOM a proposé une formation pour les animateurs lors de la remise du kit. Il s'est avéré que cela n'était pas toujours suffisant pour lancer le kit et faciliter le démarrage pour les animateurs. Désormais, le chargé de prévention est présent lors de la première séance afin de "mettre en route" les activités et de montrer le déroulé des animations et leur préparation.

Planning :
  • Mai/juin/juillet 2014 : réflexion et conception des fiches activités avec adaptation selon territoire
  • Août : élaboration convention, évaluation quantitative et qualitative, relecture par les directeurs des structures et modifications des fiches, achat du matériel
  • Septembre à mai : premières mises à disposition (5 kits), formation courtes de 1h30
  • Septembre 2014 : premières animations du kit
Moyens humains :

1 animateur PLP (environ 35h) pour la conception

Moyens financiers :

Achat du matériel pour les kits : 150 à 200 € par kit (varie selon fournisseurs en matériel). Les consommables à renouveler sont ensuite achetés par les structures elles-mêmes.

Moyens techniques :

Achat du kit dans différents points de vente: alimentaire, bricolage, jardinerie, pharmacie. 

Partenaires moblisés :
  • Les communautés de communes du Pays de Nuits St Georges et Sud Dijonnais, Communautés de communes Ouche et Montagne et Gevrey-Chambertin, pour la conception du kit.
  • Les accueils périscolaires du Service Enfance Jeunesse de la Communauté de Communes de la Plaine Dijonnaise et des Communes de la Plaine des Tilles : Arc-sur-Tille, Couternon, Remilly-sur-Tille et Varois-et-Chaignot.
  • Les élus des communes pour le relais de l'information auprès des accueils périscolaires.

Depuis sa mise en place en septembre 2014, ce kit remporte un vrai succès et d’autres intercommunalités l’utilisent à leur tour (Syndicat Mixte de Haute Côte d'Or et la CC Auxonne Val de Saône).

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

L'opération présente de nombreux avantages :

  • Elle est gratuite pour les communes.
  • Elle est facile à mettre en oeuvre par les animateurs.
  • En plus de sensibiliser à la prévention des déchets, elle participe à l'éducation citoyenne des enfants.
Difficultés rencontrées :

C'était la 1ère expérience de ce genre en Bourgogne.

Recommandations éventuelles :

L'opération est facilement reproductible sous condition que la collectivité soit présente pour concevoir le kit puis accompagner les structures d'accueil périscolaires. Il est recommandé de :

  • Mettre en place des relais important des élus pour porter le message de l’intercommunalité vers les communes qui organisent les nouvelles activités périscolaires.
  • Privilégier les activités qui font intervenir des manipulations (exemple : fabrication d'un lave-sol fait maison) ou les plus ludiques (exemple : goûter anti-gaspi). Ce sont les activités qui ont rencontré le plus d'echo favorable auprès des périscolaires.