Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Jardin pédagogique et compostage partagé en centre de loisirs

fiche_exemplaire
expérience
exemplaire

Tri Action

Route de Pierrelaye
Zone Industrielle
95550 Bessancourt
Thierry Aristhene
ar.tri-action@orange.fr

contexte

Depuis 2008, une équipe de deux animatrices du Centre de Loisirs "Lamartine" de la ville de Bessancourt ont mis en place une démarche pédagogique autour du jardinage écologique. L'équipe d'animatrices assure l'accueil de loisirs (mercredis,  congés scolaires, l'accueil péri scolaire en semaine) et notamment la surveillance en cantine. Le compostage a été intégré dans le cadre du projet jardin.

En 2011, la démarche est repérée lors de la réalisation du diagnostic d'acteurs du Programme Local de Prévention des déchets du Syndicat. L'accueil de loisirs est situé au sein du groupe scolaire "Lamartine" comprenant une restauration de 250 repas par jour. Les quantités de matières humides détournées du restaurant étaient anecdotiques. Le composteur en place avait valeur de support pédagogique.

A partir de ce constat, le Syndicat Tri-Action a proposé un accompagnement à la mise en place d'une démarche complète recherchant un impact de réduction des déchets de la restauration scolaire et s'appuyant sur la mobilisation des services municipaux et des enseignants.

Le projet a une triple vocation, activité pour le centre de loisirs, réduction des déchets et support pédagogique pour l’école, et sa massification : initié par un centre de loisirs, développé par le syndicat et soutenu par les communes puis diffusion dans d’autres groupes scolaires et communes.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :
Objectifs qualitatifs Objectifs quantitatifs

1. Réduire la production de déchets de la restauration scolaire

1,6 tonnes de déchets évités à l'année

(quantité estimée à partir des résultats de la semaine de référence)

2.  Intégrer le compostage partagé dans le projet éducatif du CLHS "Lamartine" (temps périscolaire en semaine, accueil)

250 convives

3.  Intégrer le compostage dans le projet éducatif de l'école

400 élèves
Résultats quantitatifs :
1 420 kg en 10 semaines d'école depuis le 18 février
2 250 convives
3 non réalisé à ce jour

 

Résultats qualitatifs :
1

 Cf résultats quantitatifs

2

Tri des déchets alimentaires en cuisine et en restaurant

Pesée des déchets, apport au composteur, aération et relevé de T° du compost par un groupe d'enfants sur la pause du midi

Travaux de jardinage et de compostage (transfert) les mercredis matin et accueil péri-scolaire du soir 

3 Aucun projet pédagogique d'école

 

Mise en oeuvre

Description de l'action :
  • En amont

Après la visite des lieux et l’évaluation de l’organisation à mettre en place avec les équipes de la cantine et les enseignants, une semaine  « test » est organisée : installation du site, organisation de la présence de référents, formation (agents de restauration, référents), évaluation des quantités (pesage), planning pour des classes pour les dépôts sur site…

  • Mise en place (première année)

Le site comporte 3 composteurs permettant le dépôt et la maturation, un outil de brassage, un thermomètre, et un composteur supplémentaire pour stocker le broyat. 2 bacs de tri sont mis en place dans la cantine ainsi qu’un peson mécanique.

2 référents adultes (1 pour chaque service) veillent au tri et au dépôt par les enfants dans les composteurs.

Un maitre composteur a accompagné la première mise en place.

2 poules ont été installées pour compléter le dispositif.

  • Suivi

Les restes des 250 repas / jour sont compostés sur ce premier site où l’opération fonctionne surtout grâce au périscolaire.

Des demandes émanent cependant des autres écoles : en 2015 le second groupe scolaire de Bessancourt a été équipé de la même manière.

En 2016 l’opération se met en place sur la commune voisine de Beauchamp, la semaine test a déjà eu lieu, et les deux référents seront l’un « scolaire » et l’autre  « périscolaire ». La présence d’élus à la formation témoigne d’un intérêt de la commune pour l’opération. D’autres écoles sont demandeuses.

(En complément, tous les CE2 bénéficient chaque année de 3 demi-journées d’animation sur le tri et la prévention.)

Planning :

Phase préparatoire (2 mois) :

  • Novembre 2012 : partage des objectifs (Syndicat/Animatrices/direction CLSH)
  • Janvier 2013 : visite "état des lieux" fonctionnement de la restauration scolaire, organisation du CLSH, type de déchets produits, préparation de la semaine de référence

Accompagnement à la mise en place (1 an) :

  • Février 2013 : Semaine de référence avec mise en place du bac d'apports, diagnostic quantitatif déchets et estimation des production, proposition d'organisation
  • Avril 2013 : 1er retournement/ transfert dans le bac de maturation
  • Mai 2013 à février 2014 : accompagnement dans les transferts/retournements successifs, extraction utilisation  du compost
  • Avril 2014 : bilan annuel, fin de l'accompagnement méthodologique et technique
  • à partir de2016 : extention a d'autres communes à d'autres sites du territoire du Syndicat Tri-Action en adaptant le mode opératoire aux différentes tailles de restaurants scolaires et modes d'organisation.
Moyens humains :

Ville de Bessancourt :

  • CLSH "Lamartine" :

2 animatrices référentes jardin pédagogique et compostage

1 directeur du CLSH

1 coordinatrice CLSH

  • Service de la restauration :

1 responsable de la cuisine scolaire "Lamartine" (organisation du tri des déchets de préparation)

4 agents de restauration (tri des déchets de préparation)

  • Services techniques municipaux (Apports matières brunes) :

1 responsable CTM

1 Agent espaces verts

Tri-Action :

1 chargé de mission Prévention Déchets

1 Maître Composteur (prestataire)

Environ 20 jours pour une mise en place

Quelques heures de suivi ponctuel (soit environ 1 jour/an) par la suite

Moyens financiers :

Prestation Maître Composteur Accompagnement 1 an : 1630 euros HT

Achat/acquisition composteurs, matériel et fournitures (Aérateur, thermomètre de compost, bacs de tri,...) : 500 euros HT

Moyens techniques :

3 composteurs  de 700 litres chacun

1 composteur  Stockage matières brunes

1 Aérateur

1 thermomètre de compost

2 bacs de tri déchets de cuisine et restes de repas

1 peson mécanique

Partenaires moblisés :

CLSH "Lamartine" et sa direction

Les services techniques municipaux

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Mobilisation de 2 référents animateurs/animatrices sur le projet de compostage

L'implication de leur hiérarchie au montage et au suivi du projet

Une mobilisation transversale des différents services municipaux

Recommandations éventuelles :

L’opération est reproductible mais tous les acteurs doivent s’impliquer. Les référents sont nécessaires et leur action doit être pérenne. Le soutien des services « espaces verts » est une garantie pour la continuité des opérations

Ce projet répond à la fois à des objectifs de réduction et à des objectifs de sensibilisation des enfants et de leur environnement familial.