Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Développement de la filière réemploi dans les déchetteries

Syndicat Mixte Departemental pour L Elimination des Dechets

19, Rue Cruveilhier
Bp 13 114
87031 Limoges
Véronique Lucain
vlucain@syded87.org

contexte

Le SYDED de la Haute-Vienne couvre un territoire essentiellement rural. Ce dernier est couvert par 26 déchèteries dans lesquelles le SYDED exerce la compétence « bas de quai », tandis que les communautés de communes, SMICTOM ou SICTOM, qui en sont propriétaires, ont la compétence « haut de quai ». Le diagnostic de territoire réalisé en première année du Programme Local de Prévention des Déchets et les conclusions des groupes de travail ont mis en évidence une part d’objets réemployables déposés en déchèterie et un gisement dormant d’encombrants.

Le territoire compte quelques associations et acteurs de l’économie sociale et solidaire dont certains font déjà de la vente d’objets d’occasion.

Le SYDED a initié un travail en partenariat avec une structure d’insertion professionnelle, Maximum, dès 2009, pour développer la filière réemploi sur les déchèteries du Nord du département.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

-          Favoriser la création de nouvelles structures et soutenir les nouveaux porteurs de projets

-          Développer le nombre de déchèteries équipées en point réemploi

-          Favoriser les actions de vides-maison et la collecte des encombrants par les structures de réemploi

-          Soutenir les structures de réemploi existantes

Résultats quantitatifs :

- 14 déchèteries équipées d’un espace réemploi en 2014

- Conventions de partenariat avec 7 partenaires

- Plus de 90 tonnes collectés depuis le lancement de l’opération.

Résultats qualitatifs :

 

La majorité des objets collectés sont valorisés/vendus.

Mise en oeuvre

Planning :

-          Recherches et prises de contact avec les partenaires par secteur géographique

-          Réunions de calage avec les différents partenaires : acteurs du réemploi, collectivités de collecte et le SYDED

-          Conventions annuelles de partenariat

-          Installations et aménagements des bennes réemploi ou espaces de réemploi

-          Formations des gardiens de déchèteries par les acteurs du réemploi concernés

-          Collectes hebdomadaires par les partenaires et permanences pour les sensibilisations de 1 à 4 fois par mois selon les partenaires

-          Bilans trimestriels et annuels

-          1 réunion annuelle ou plus si besoin avec les partenaires

-          Suivi et communication par le SYDED

-          Au moins une journée de sensibilisation au réemploi par an dans les déchèteries : SYDED et acteurs du réemploi

Moyens humains :

- SYDED : environs 20 jours/an chargée de prévention des déchets, chargée de communication, assistant de prévention des déchets et ambassadeurs du tri et de la prévention des déchets

- Acteurs du réemploi : valoristes pour la collecte, le tri et la vente (nombre variable selon les structures), responsables de structure, encadrant

Moyens financiers :

- Aménagement des bennes (bâche d’étanchéité, soudure des capots, cadenas sécurisé et bâche informative) : 600 €/bennes

Moyens techniques :

- Bennes capot de 30 m3 en réemploi (anciennes bennes cartons) ou local de stockage en déchetterie

- Camion (matériel des acteurs du réemploi), balance de pesée ou abaques

- Locaux de stockage, de tri et de vente (acteurs du réemploi)

Partenaires moblisés :

- Acteurs du réemploi : MAXIMUM, Le monde allant vers, RESPIR, ALEAS, EMMAUS 87, SECOURS POPULAIRE 87, Les amis de la Dronne

- Établissements publics : Communautés de communes, SMICTOM, SICTOM, 1 commune et 1 Pays

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Cette action est reproductible à condition d’avoir des acteurs du réemploi suffisamment structurés pur assurer la collecte, le stockage et le tri des objets récupérés.

Difficultés rencontrées :

 

- Associer les acteurs territoriaux de l'économie sociale et solidaire

Recommandations éventuelles :

S’il y a plusieurs acteurs du réemploi sur le territoire, répartir les déchèteries par zone d’influence et laisser la possibilité dans les conventions de recourir à un autre acteur du réemploi par avenant.

Prévoir des conventions de partenariat précises dans les exigences et qui prennent en compte la nature des structures.

Être vigilant sur la sensibilisation des gardiens et leur formation : ils participent pour une grande part à la réussite de l’action.

Prévoir pour les bilans trimestriels de bien séparer les flux, notamment ceux qui correspondent à des filières REP (DEEE, DEA).