Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience

Des déchèteries mobiles déployées pour favoriser le déstockage des produits dangereux

Tri Action

Route de Pierrelaye
Zone Industrielle
95550 Bessancourt
Illustration de l’opération :

Déchèterie mobile

(Crédits de l'image : Tri-Action)

contexte

Le Syndicat Tri-Action ne dispose que d’une seule déchèterie publique pour accueillir les déchets occasionnels des ménages. En complément, un service de collecte des encombrants au porte à porte est proposé aux citoyens selon une fréquence allant de 3 à 12 fois par an selon les communes. Afin de mieux capter les encombrants et limiter les dépôts sauvages, le Syndicat a souhaité offrir un nouveau service de proximité aux communes les plus éloignées de la déchèterie en déployant ponctuellement des déchèteries mobiles au cœur des villes.

Ce service correspond également à l’axe du Programme Local de Prévention des Déchets (PLPD) 2011-2015 visant la réduction de la toxicité des déchets. Les actions associées dans cet axe du PLPD regroupaient l’organisation d'un concours de piles et d'un atelier de fabrication de produits naturels, la mise en place des filières Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques (DEEE) et Déchets Diffus Spécifiques (DDS) en déchèterie mais également le développement des déchèteries mobiles pour capter, au plus près des usagers, les déchets dangereux non collectés lors des collectes des encombrants au porte à porte.

Depuis 2012, le Syndicat organise donc plusieurs déchèteries mobiles par an sur son territoire, qui proposent les mêmes prestations que la déchèterie fixe sur le temps d’une journée.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :
  • Offrir aux foyers les plus éloignés de la déchèterie fixe un service équivalent
  • Permettre le déstockage ponctuel des produits toxiques
  • Maîtriser les coûts de gestion des encombrants
  • Améliorer le tri et le taux de valorisation matière de ce gisement de déchets spécifiques. En 2016, les déchèteries mobiles du Syndicat ont été retenues par ECO MOBILIER pour expérimenter en milieu urbain des modes de collecte du mobilier usagé complémentaires à la collecte en déchèterie. Le dispositif consistait à la mise en place d’une benne pour le mobilier lors des déchèteries mobiles en 2016 et 2017
  • Développer le réemploi avec les acteurs de l’Économie sociale et solidaire (présence d’EMMAUS et de l’association Vélo Services)
  • Réduire l’impact négatif des encombrants sur la propreté de l’espace public et les coûts de gestion des dépôts sauvages
Résultats quantitatifs :
  • 7 déchèteries mobiles organisées en 2016 (2 fois sur chaque commune sauf sur Méry-sur-Oise)
  • 1917 entrées en 2016 sur les déchèteries mobiles dont 1175 (61%) avec carte d’accès pour 44 tonnes d’encombrants, 49 tonnes de gravats, 50 tonnes de plâtres et 11 tonnes de végétaux en 2016 soit une  performance de collecte de 3,5 kg/an/hab desservi
  • 275 entrées en moyenne par évènement (le nombre moyen de passages constaté sur la déchèterie fixe est de 170 entrées/jour). La ville d’Herblay a battu le record de visiteurs en mars 2017 avec 517 entrées en une seule journée
  • Poids moyen par apport de 85 kg (poids moyen à la déchèterie fixe 200 kg/apport) soit en moyenne 22 tonnes par opération
  • Une moyenne de 7 caisses de 600 Litres de déchets toxiques par opération
  • Pour les collectivités qui substituent la collecte des encombrants par une déchèterie mobile, forts tonnages d’encombrants à collecter lors de la collecte suivant une déchèterie mobile mais baisse des déchets dangereux en refus de collecte des encombrants dans les communes où sont organisées les déchèteries mobiles
Résultats qualitatifs :
  • La collecte en déchèterie mobile rencontre un vif succès auprès des usagers
  • Les usagers sont demandeurs d’une zone de réemploi au sein du dispositif (le syndicat est régulièrement contacté en amont de l’évènement par des usagers pour savoir s’ils pourront donner leurs objets). Très bon retour sur qualité des objets collectés en réemploi : les compagnons d’EMMAUS sont présents sur la déchèterie mobile pour inciter au don donc ils ont des apports qualitatifs car triés par leurs soins
  • Promotion d’actions de prévention des déchets (compostage et paillage) via les opérations de broyage ponctuel des végétaux et la présence d’EMMAUS et Vélo services
  • Meilleure qualité de vie avec des espaces communs plus propres

Mise en oeuvre

Description de l'action :
  • Accueil des usagers

Les déchèteries mobiles sont organisées sur les 4 communes du territoire les plus éloignées de la déchèterie fixe (le temps de trajet aller-retour à la déchèterie fixe pouvant aller jusqu’à 1 heure environ) : Méry-sur-Oise, Auvers-sur-Oise, Saint-Leu-la-Forêt, Herblay. Elles sont mises en place généralement en substitution d’une collecte des encombrants et fonctionnent le samedi de 9h à 17h. Seuls les déchets des ménages sont admis. Pour y accéder, l’usager être en possession de son badge de déchèterie ou d’un justificatif de domicile de moins de 3 mois et d’une pièce d’identité.

Le principe de la déchèterie mobile est de réserver pour une journée un emplacement (parking, place, contre allée, etc.) afin d’y recevoir les déchets volumineux des ménages (DEEE, encombrants, déchets verts, ferrailles, plâtres, gravats, cartons, bois) ainsi que les déchets diffus spécifiques (colles, peintures, engrais, décapants, acides, insecticides, aérosols, emballages vides souillés, huiles de vidanges, batteries, pneus, etc).

La déchèterie mobile occupe en moyenne une surface allant de 450 m2 (sur Saint-Leu) à 1 700 m2 (sur Herblay).

A l’entrée du site, les usagers sont accueillis par des agents qui leur donnent les indications nécessaires pour le tri des déchets apportés. Pour chaque catégorie de déchets, des emplacements sont matérialisés à l’aide de barnums, de barrières ou de bâches posées au sol. Les emplacements sont équipés de contenants variables en fonction de la nature des déchets.

  • Dispositif de collecte déployé

Type de déchet collecté

Moyen de collecte mis en place

Tonnage collecté en 2016

Encombrants

Benne 30m3 

44,1 tonnes.

Orientés sur le centre de tri des encombrants Auror’Environnement à Saint-Ouen-l’Aumône (95) : 26 % de valorisation matière,
2 % de valorisation énergétique, 72 % en enfouissement classe 2.

Gravats

Benne 12m3 

48,7 tonnes

Plâtre

Benne 15m3 

50,1 tonnes

Végétaux

Benne 30m3 

11 tonnes

DDS

Caisses de 600 litres

50 caisses de 600 litres

D3E

Rolls métalliques

19 caisses de 1000 litres de PAM et écrans +17 gros électro-ménager

Batteries

Caisses de 600 litres

48 unités

Pneus

Espace délimité au sol

33 unités

Piles

Caisse plastique

Très faible quantité pas quantifiée

Ampoules et tubes néons

Caisse carton

Très faible quantité pas quantifiée

Huiles moteurs

Bidon 110 litres

180 Litres

Huiles alimentaires

Bidon 110 litres

150 Litres

Verre

Bac de 200 litres

Volume non connu

Textiles

Borne

500 kg

Réemploi

Espace délimité au sol

150 m3

Vélos

Espace délimité au sol

30 vélos

Des véhicules de collecte assurent plusieurs rotations dans la journée (entre 1 à 6 rotations selon les flux par évènement et selon les sites et période de l’année) pour évacuer les déchets vers les installations de traitement et ainsi éviter l’engorgement des emplacements. Les DEEE et DDS sont transportés jusqu’à la déchèterie fixe pour y être triés puis envoyés dans les filières dédiés dont celles des éco-organismes.

  • Actions de prévention des déchets

Le Syndicat a passé une convention avec deux associations qui travaillent dans le domaine du réemploi/réparation et de l'insertion : Emmaüs (Bernes-sur-Oise) et Vélo Services (Cergy). Depuis le 6 juillet 2015, ces associations récupèrent régulièrement (selon leurs disponibilités) sur les déchèteries mobiles les objets et vélos, les réparent si besoin et les revendent à prix modiques. Les compagnons d’Emmaüs rangent au fur et à mesure dans leur camion les apports des déposants pour éviter que des personnes cherchent à récupérer ce qui vient d’être donné.

L'association Vélo Services, basée à Cergy est toujours preneuse d'un point de collecte supplémentaire de cycles pour leur donner une seconde vie. Si l’association Vélo Services ne peut pas être présente, les vélos rapportés sont mis de côté et rapportés dans le local réemploi de la déchèterie fixe.

Ponctuellement, la déchèterie mobile peut être associée, en partenariat avec les services espaces verts des villes, à un service de broyage de végétaux. Lors de cette journée, les usagers de la déchèterie mobile peuvent faire broyer leurs végétaux et récupérer le broyat.

Les textiles sont collectés avec plusieurs partenaires selon le site où s’installe le dispositif de déchèterie mobile (Le Relais, Tiss’Éco Solidaire, Eco-Textile et Recytextile).