Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Concours déchets d’œuvre

Vannes Agglo Golfe du Morbihan

Pibs Ii - 30 Allée Alfred Kastler
Bp 70206
56006 Vannes
Gilles Garancher
g.garancher@gmvagglo.bzh

contexte

Vannes agglo s’est engagée dans la mise en place d’un Programme Local de Prévention des déchets avec l’ADEME en fin d’année 2009. L’objectif de ce programme étant de réduire de 10% la quantité d’ordures ménagères résiduelles et assimilées dans les 5 ans. Dans le cadre de ses actions, Vannes agglo souhaite sensibiliser les enfants du territoire au tri, la valorisation et la réutilisation des déchets.

En parallèle d’un programme d’animations scolaires, Vannes agglo a souhaité proposer un concours afin d’aborder la thématique de façon plus ludique, et de regrouper différents établissements sur un même projet.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Ce concours a pour objectif de sensibiliser les élèves du territoire au tri et au recyclage des déchets. Il est ouvert aux classes de cycles 2 et 3 et aux centres de loisirs.

Chaque groupe participant doit créer un « déchet d’œuvre » sur une thématique donnée : la première année, les enfants ont travaillé sur le thème de la lumière, la deuxième année sur le thème du son. Ce « Déchet d’œuvre » doit être fabriqué à partir de déchets uniquement, les enfants doivent créer en parallèle un livret présentant leur démarche, les déchets utilisés avec les filières de traitement que ces déchets auraient dû suivre.

Les Déchets d’œuvre créés sont ensuite soumis à un jury ainsi qu'aux groupes participants qui assistent chaque année à une journée de rassemblement, afin d’élire le gagnant du concours. Lors de cette journée, les enfants présentent leur Déchet d’œuvre, votent pour leur création préférée et peuvent profiter d’un spectacle pédagogique en lien avec le thème du concours. Les Déchets d’œuvre peuvent également être exposés au grand public.

Résultats quantitatifs :
  • Première édition 2013/2014 : 6 groupes participants (4 classes et 2 CLSH)
  • Deuxième édition 2014/2015 : 6 groupes participants (2 classes et 4 CLSH)
Résultats qualitatifs :

Ce concours permet aux enfants de découvrir les matières utilisées pour la fabrication d’emballages, la diversité des déchets que nous produisons, et de réfléchir aux filières de traitement. Ils découvrent  que l’on peut donner une seconde vie à nos déchets, et qu’ils sont une source intéressante de matières pour des ateliers.

Mise en oeuvre

Planning :

Le lancement du concours se fait avant les vacances de Noël, la remise des Déchets d’œuvre est demandée au printemps et la demi-journée de rassemblement est prévue en fin d’année scolaire. Ce rassemblement est organisé un mercredi après-midi, afin de permettre aux centres de loisirs de se déplacer. Pour les classes ayant participé, les élèves sont invités à venir par leur propre moyen ; il est important que quelques élèves puissent être présents pour présenter leur Déchet d’œuvre et participer au vote. Le groupe gagnant du concours bénéficie d’une sortie à la journée, transport inclus. 

Moyens financiers :
  • Edition d’un flyer de communication sur le lancement du concours
  • Dépôt du règlement chez un huissier (240€)
  • Spectacle pédagogique lors du rassemblement (650€)
  • Lot pour le gagnant du concours (320€)
  • Soit un budget total de 1260€

 

Moyens techniques :
  • 1 animateur
  • 1 véhicule pour récupérer les Déchets d’œuvre
  • 1 salle de spectacle
Partenaires moblisés :

Mairie (réservation de la salle)

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Ce type de concours peut être proposé chaque année. En effet, l’intérêt de la thématique est de permettre aux enfants de participer plusieurs fois, en travaillant sur un nouveau sujet.

Difficultés rencontrées :

La reconductibilité de ce concours d’une année sur l’autre permet aux groupes intéressés de participer plusieurs fois à ce concours. La demi-journée de rassemblement permet aux enfants de présenter leur création afin de valoriser leur travail et de leur offrir un moment de détente. Le fait d’ouvrir le concours aux centres de loisirs permet également de toucher les équipes encadrantes et animateurs que nous ne touchons que trop rarement. 

Recommandations éventuelles :

La réussite de cette opération dépend en bonne partie de l’engagement des adultes référents dans les établissements. Il est nécessaire de les suivre durant la phase de création du Déchets d’œuvre pour vérifier que la création sera terminée dans les temps et qu’elle respecte bien les conditions demandées dans le règlement.