Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Compostage partagé; rendre le compostage accessible à tous

Communaute d'Agglomeration du Sicoval

Illustration de l’opération :
compostage partagé Sicoval

Séance de formation des référents d'immeuble au compostage

(Crédits de l'image : Sicoval)

contexte

Le Sicoval déploie toute une gamme de solutions de compostage partagé aux personnes qui n’ont pas la possibilité de composter individuellement.

Un site de compostage partagé permet de donner une solution de compostage à tous et d’associer  plusieurs types d’usagers : habitants, structures administratives, acteurs économiques, associations

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Proposer une solution de gestion de proximité des résidus organiques, pour anticiper la législation

Réduire les quantités d’OMR

Objectifs quantitatifs :

Objectifs du PLPDMA :

  • Equiper 200 résidences en composteurs collectifs en 2024
  • Ouvrir 25 sites de compostage partagé (échelle du quartier, de la zone d’activités…)
  • Equiper l’ensemble des cimetières et des restaurants scolaires en composteurs
Résultats quantitatifs :

L’action est en cours de déploiement.

Fin 2018 on comptait 43 résidences équipées en composteur (sur le 1er semestre 2019, 7 nouvelles inaugurations et une vingtaine de projets en cours) ; s'ajoutaient 22 composteurs auprès des "professionnels et administrations" (incluant certaines restaurations scolaires et les 2 cantines centrales du Sicoval)

3 communes sont intéressées pour expérimenter le compostage partagé de quartier

Résultats qualitatifs :

Formation de référents compostage chargés de faire le lien entre les utilisateurs et le Sicoval, avec l’appui du maître composteur du Sicoval

Impact positif sur le relationnel , la vie locale et les projets citoyens collectifs

Mise en oeuvre

Description de l'action :

Depuis de nombreuses années, le Sicoval participe à l’achat de composteurs. 50% de la population en habitat individuel est équipée en « composteur Sicoval ». L’idée est de rendre disponible la pratique du compostage au plus grand nombre, y compris à ceux qui ne disposent pas de solution de compostage individuel. Sont ciblés les écoles, cimetières, immeubles, entreprises, et là où la situation le permet composteurs dits « de quartier » ou de « zone d’activités ».

Pour cette dernière configuration, le Sicoval a bénéficié du retour d’expérience de Toulouse Métropole  et autres collectivités et a donc opté pour une pratique encadrée (le site n’a pas vocation à être utilisé par un public « de passage »), avec un acteur local pour assurer le suivi du composteur et la sensibilisation des utilisateurs.

Planning :

Depuis 2011, installation de composteurs en résidence ; depuis 2013, équipement des écoles et entreprises.

Avec la réflexion sur le PLPDMA (2018), définition d’objectifs ambitieux pour détourner les biodéchets de la poubelle d’OMR.

2019, premières expérimentations de composteurs partagés (« de quartier » ou « de zone d’activité »)

Moyens humains :

1 chargée prévention + 1 maître composteur

Appuis réguliers de l’ensemble du service Gestion des déchets.

Moyens financiers :

Achat de composteurs, bioseaux, autres matériels : 31 000 € en 2018

Supports de communication : 3 000€ en 2018

Formations : 2700 € en 2018

Moyens techniques :

Fourniture de broyat par le Sicoval

Partenaires moblisés :

Humus et Associés (formation des référents compostage)

Réseau compost Citoyen

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

1 maître composteur pour accompagner les nouveaux sites

La mise en réseau des référents et les échanges de bonnes pratiques

Le partenariat et l’implication des communes

Un bon approvisionnement en matières carbonées

Difficultés rencontrées :

Craintes classiques relatives aux nuisances olfactives ou animaux indésirables

Difficulté à toucher certains gestionnaires malgré la volonté des résidents (locataires) pour mettre en place le compostage

L’approvisionnement en matières sèches pour l’autonomie du site de compostage

La pérennisation et le renouvellement des référents en cas de départ

En cours d'année 2019, les "gros producteurs professionnels" ont été approchés pour bénéficier d'une collecte séparée des biodéchets : l'une des cantines scolaires du territoire a souhaité rendre son composteur. Malgré les préconisations du Sicoval de conserver le composteur afin de valoriser au mieux les résidus selon leur nature, l'école n'a pas souhaité le garder. Il faudra veiller à minimiser ce genre de comportement auprès des autres futurs usagers de la collecte des biodéchets.