Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Collecte séparée d’encombrants ménagers réutilisables sur appel par les ressourceries

fiche_exemplaire
expérience
exemplaire

Intercommunalité IPALLE (Belgique)

Chemain de l'Eau Vive 1 - 7503 FROYENNES
Région Wallonis picardie BELGIQUE
Robert Dardenne
robert.dardenne@ipalle.be

contexte

L’intercommunalité IPALLE, engagée dans une démarche environnementale visant notamment l’amélioration de la gestion des déchets par des actions de prévention, a voulu mettre en place une action de réemploi des encombrants et des vêtements encore réutilisables. L’intercommunalité collabore depuis 2006 avec les structures du réseau « Ressources » afin d’effectuer une collecte séparée sur rendez-vous des biens ménagers réutilisables sur le territoire des 23 communes de Wallonie picarde. Les communes de Wallonie picarde sont actuellement réparties par zones entre deux différents partenaires pour la collecte sur appel des encombrants.

 

Les équipements concernés sont les objets en fin de vie trop volumineux pour être contenus dans le sac poubelle communal (ex : mobilier, objets de décoration intérieur volumineux, luminaires, ...) et dont l’état permet une réutilisation.

 

Les entreprises d’économie sociale partenaires du projet, principalement des ressourceries, valorisent en priorité ces encombrants par leur remise en service ou par recyclage.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :
  • Offrir un nouveau service pour que le maximum d’encombrants aient une 2eme vie. Eviter l’incinération des gisements d’encombrants et favoriser le réemploi et la revalorisation,
  • Contribuer à une meilleure gestion via la réduction des déchets,
  • Créer de nouveaux emplois pérennes, notamment en insertion,
  • Garantir un service de qualité et gratuit pour les usagers.
Résultats quantitatifs :

Pour l’année 2014 :

  • 2 706 foyers ont fait appel au service de collecte des encombrants
  • 763 tonnes d’encombrants ont été collectées et réemployées (58% du tonnage global collecté)
  • 156 tonnes de textiles ont été collectées et réemployées (13% du tonnage global collecté)

 

Le service proposé ne collecte pas les encombrants non réemployables qui sont laissés sur place si présentés à la collecte.

 

Les 29% d’objets collectés résiduels sont constitués de fractions recyclées (DEEE, métaux, inertes) ou n’étant pas compris dans la définition des encombrants (petits objets) mais réemployés.

Résultats qualitatifs :

La région Wallonie picarde avait la volonté d’établir un partenariat entre les collectivités et des associations spécifiques dans le but de promouvoir le réemploi d’encombrants. Dans ce contexte, une convention a été établie entre l’intercommunale IPALLE et les différentes structures membres du réseau « Ressource », principalement des ressourceries. Ce contrat associe uniquement des structures membres du réseau Ressource qui bénéficient ainsi d’un gisement de biens réemployables complémentaire à l’apport direct en ressourcerie, indispensable au maintien des structures en place. Ce service de collecte sur appel permet entre autre de faire connaître les activités des ressourceries.

 

D’autres actions complémentaires sont menées sur le territoire de l’intercommunale IPALLE en matière de réemploi :

  • les habitants sont invités à apporter une fois par an leurs vieux jouets sur l’ensemble des 26 parcs à conteneurs (déchèteries) de l’Intercommunale Ipalle et ce durant les heures d’ouverture habituelles. Ils sont collectés par des bénévoles de la Croix-Rouge qui les offrent lors d’actions ponctuelles dans des hôpitaux, des prisons, des institutions…
  • une grande collecte de vélos est également organisée une fois par an dans les parcs à conteneurs afin de leur donner une seconde vie et permettre aux citoyens d’avoir un comportement de solidarité envers d’autres personnes plus démunies.
  • de même, les livres, manuels scolaires ou bandes dessinées en bon état peuvent être déposés une journée par an dans les  parcs à conteneurs. Ils sont redistribués gratuitement à des associations locales. Il est demandé de séparer les livres pour enfants des autres ouvrages.

Mise en oeuvre

Planning :

1er contact avec les ressourceries : mi année 2005

Durée de la mise en place du projet : six mois

Date  de la 1er collecte : 1er janvier 2006

Evolutions du service après 2006 :  création de nouvelles ressourceries (3 ressourceries au départ puis 5)

Moyens humains :

En interne d’IPALLE, deux personnes suivent régulièrement le projet et assurent :

  • le bon déroulement du projet,
  • une réunion annuelle avec les partenaires,
  • des visites des ressourceries,
  • une communication des événements.

 

Le personnel des 4 Ressourceries du « Carré» est constitué de 66 personnes contre 18 personnes pour la ressourcerie de la Poudrière. Un nombre suffisant de personnes permet d’assurer un service de qualité.

Moyens financiers :

Le principe est de rétribuer les ressourceries à concurrence de la dépense évitée pour l’intercommunale pour le traitement des encombrants non arrivés en déchèterie.

Le prix à la tonne des encombrants est de 89,83 €/Tonne.

Moyens techniques :

L’organisation de la collecte s’articule de la façon suivante :

  • appel téléphonique du particulier à une Ressourcerie,
  • collecte gratuite dans les 10 jours ouvrables,
  • collecte à domicile par camions (possibilité pour le particulier de se rendre en direct à la Ressourcerie).

 

Les communes de Wallonie picarde ont été réparties en plusieurs zones et affectées à cinq ressourceries partenaires :

  •  le Carré à Ath, Le Carré à Lessines, Le Carré à Mouscron et Le Carré à Tournai,
  •  la Poudrière de Péruwelz.

 

Les biens doivent être placés au rez-de-chaussée pour que le service de collecte se déroule dans les meilleures conditions possibles.

 

Pour les moyens de communications :

  • informations sur le site internet de l’intercommunale avec une vidéo explicative du réemploi,
  • des affiches dans les déchèteries pour informer le citoyen.

 

Evolutions prévues :

Poursuite de la démarche.

 

Recherche de collaboration avec les ressourceries pour desservir la zone du sud Hainaut qui bénéficie actuellement d’un service classique de collecte au porte à porte des encombrants.

Partenaires moblisés :

L’intercommunale Ipalle et les 5 ressourceries.

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Projet pouvant être reproduit facilement dans d’autres collectivités.

 

Freins :

  • Qualité des biens.
  • Aspect financier.

 

Facteurs de réussite :

  • Collecte « écrémante » visant spécifiquement les objets réemployables,
  • Service qui offre la possibilité aux personnes qui ne disposent pas de moyen de locomotion de pouvoir se débarrasser de leurs encombrants,
  • Vitrine pour l’intercommunale,
  • Communication.
Difficultés rencontrées :

Collecte des encombrants sur rendez-vous par des ressourceries du territoire.

Recommandations éventuelles :

Le modèle économique et le type de gouvernance sont délicats à trouver.