Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Ça cocotte dans ma poubelle !

Communauté de Communes Loire, Nièvre et Bertranges

14 Avenue Henri Dunant
58400 La Charité-sur-Loire

contexte

La Communauté de Communes du Pays Charitois a débuté un Programme Local de prévention déchets en novembre 2011. L’enjeu majeur est de réduire le tonnage des ordures ménagères. Pour ce faire, une campagne de compostage est mise en place depuis mars 2013. Les premiers résultats sont très satisfaisants : plus de 320 foyers compostent, 4 sites collectifs, 6 sites de compostage scolaires (restaurant scolaires) et par conséquent une baisse des ordures ménagères et assimilées de 27% depuis 2011.

Pour atteindre l’objectif de réduction de 7 % des ordures ménagères, la Communauté de Communes a souhaité expérimenter un projet de « distribution de poules » nommé Ça cocotte dans ma poubelle ! en complément du compostage.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Le projet "Ça cocotte dans ma poubelle ! " a pour objectif :

 

- Sensibiliser à la réduction des déchets de manière originale,

- Communiquer sur les bio-déchets,

- Prouver que l'adoption de poules a un impact positif sur la production de déchets des ménages,

- Diminuer le tonnage des ordures ménagères,

- "Recycler" des poules réformées.

 

 

Résultats quantitatifs :

Le projet a vite attiré l'attention de la population. Cependant, le pesage des ordures ménagères 1 mois avant et après l'arrivée des poules au sein des foyers a été un frein à l'implication des familles.

 

Pour l'année 2014, 19 foyers et 1 accueil de Loisirs ont adopté 69 poules réformées provenant d'un élevage de plein air. L'adoption de poules a permis au foyer de diminuer leur production d'ordures ménagères de 50%.

60 % des adoptants se sont impliqués dans la réduction des déchets en valorisant les bio-déchets alors qu'auparavant ils jetaient dans les ordures ménagères.

 

Pour 2015, 50 foyers ont participé à l'action et ont adopté 223 poules pondeuses réformées. Le nombre est croissant vu l'absence de contrainte.

Résultats qualitatifs :

Le projet a permis d'amener des familles à s'interroger sur leur production de déchets et à les réduire de manière originale. La communication menée et la visibilité dûe au projet a permis de faire un zoom sur les bio-déchets et d'accentuer les actions pour les réduire.

 

Mise en oeuvre

Planning :

Janvier - Février :

- Montage du projet, recherche de partenaires, création des documents, des outils de communication...

 

Mai :

- Lancement de la communication (presse locale, radio, affichage, site internet).

 

Mai -Juin :

- Période d'inscription pour participer à l'expérimentation.

- Visite des futurs lieux de vie des poules (terrain et poulailler)

- Dotation des cahiers de pesée et des balances à chaque foyer inscrit.

- Période de pesée au sein des foyers.

 

16 Juillet :

- Journée de distribution des poules où chaque foyer munis d'un carton est venu récupérer ses poules.

 

16 juillet - Fin août :

- Période de pesée après l'arrivée des poules

 

Septembre :

- Récupération des dossiers de pesée.

- Bilan de l'opération et diffusion dans la presse locale et sur le site internet

Moyens humains :

Le projet a mobilisé l'équivalent d'un agent et demi.

 

Moyens financiers :

Budget global : 200 € pour l'achat des balances afin d'équiper les foyers

 

Les poules ont été achetées directement par les foyers.

Moyens techniques :

Pour les foyers :

- 1 carnet de pesée et une balance par foyer,

- 1 poulailler et du terrain

 

Pour la distribution:

- cages de transport pour les poules

- création d'un enclos provisoire

Partenaires moblisés :

Elevage Michel (03) : éleveur de poules pondeuses en plein air (label rouge).

 

Esat du Morvan: création d'un poulailler pour proposer aux foyers non équipés.

 

Gamm Vert : prêt des cages de transport.

 

Ademe / Conseil Général de la Nièvre

 

 

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Un projet de distribution de poule de ce type est très simple à reproduire. Les moyens mis en place sont minimes. Il faut néanmoins avoir une bonne communication pour informer l'ensemble des usagers du lancement du projet. L'expérimentation avec pesée des déchets limite l'implication des foyers mais a été nécessaire pour déterminer l'impact des gallinacés sur les ordures ménagères.

Le projet "Ça cocotte dans ma poubelle !" a été validé et sera reproduit chaque année.

 

Difficultés rencontrées :

L'originalité est le projet. L'utilisation de poules comme acteur de la réduction des déchets n'est pas courant bien que ce type de projet se développe de plus en plus.

 

Son intitulé est la petite touche en plus qui a permis d'accroitre la notoriété du projet. La marque "Ça cocotte dans ma poubelle !" a été déposée afin que la collectivité en ai l'exclusivité.

Recommandations éventuelles :

Les recommandations porteraient sur le choix du producteurs de poules et sur "le service après-vente".

 

Après l'adoption, les foyers ont des questions sur la gestion au quotidien, sur les maladies éventuelles et leur interlocuteur est l'agent de prévention qui n'a pas toutes les compétences nécessaires.