Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Broyage des déchets verts en déchetterie

Smectom du Plateau de Lannemezan, des Nestes et des Côteaux

Cet
Rd 938
65130 Capvern
Emmanuelle Gervais
e.gervais@smectom65.fr
Illustration de l’opération :

Broyeur

(Crédits de l'image : SMECTOM du Plateau de Lannemezan)

contexte

Sur le territoire du SMECTOM, les déchets verts représentent 50% du tonnage en déchetterie, soit 100kg/hab/an. C’est 2 500 tonnes à traiter avec un cout global d’environ 95 000 €.

Dans ce contexte, le SMECTOM c’est doté d’un broyeur de branches et végétaux. Ce matériel permettra de valoriser les déchets de taille et de produire du broyat ; il est monté sur une remorque afin de faciliter son transport sur les 7 déchetteries du SMECTOM.

Un service de broyage est ponctuellement proposé aux usagers et leur permet de récupérer le broyat afin de l'utiliser dans leur composteur ou en paillage (idéal pour couvrir la terre et nourrir le sol, empêcher son assèchement, favoriser le développement de vers de terre et éviter la pousse d'herbes indésirables)

Le broyat est également indispensable au bon fonctionnement des composteurs collectifs, que ce soit en restauration ou en pied d’immeuble.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

* Sensibiliser les utilisateurs des déchetteries à la gestion des déchets de jardin et leur proposer une alternative au simple dépôt en déchetterie.

* Diminuer les tonnages collectés en déchèterie ;

* Proposer un service de broyage régulièrement sur chaque déchetterie ;

* Pérenniser l’apport de broyat pour développer les composteurs collectifs.

Résultats quantitatifs :

En 2018:

29 sessions de broyage, 67 bénéficiaires pour un volume de 90m3 de déchets verts.

150 personnes de sensibilisées durant ces sessions.

Tonnage broyé : 10,8 tonnes

Résultats qualitatifs :

Des participants très satisfaits de ce service.

Cette opération a permis de communiquer sur les techniques de paillage mais également sur d’autres pratiques telles que le compostage, la tonte mulching et le jardinage au naturel sans produits phytosanitaires.

Obtention de broyat en quantité et qualité pour les composteurs collectifs

Mise en oeuvre

Description de l'action :

Le SMECTOM propose de sessions de broyage au sein de ses 7 déchetteries, mais aussi sur les places de village, si la commune en fait la demande et sur les sites de compostages partagés.

 

Planning :

2017 : Achat du broyeur

2018 : Mise en place des sessions de broyage

Moyens humains :

1 Responsable du service prévention

1 CDD sur la prévention

Moyens financiers :

Investissement : achat d'un broyeur mélangeur à végétaux. 18 950 € HT (matériel subventionné par l’ADEME et le département)

Fonctionnement : frais d'entretien et de fonctionnement du matériel (carburant, assurance, immatriculation, contrôle et vérification du matériel).

Moyens techniques :

Un broyeur doté d'une remorque routière . Son poids inférieur à 750 kg permet de le déplacer avec un simple permis B

Une voiture avec attelage

 

Partenaires moblisés :

Les communes

La maison de la nature de l’environnement 65

Les sites de compostages partagés

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Communication large

Implication des gardiens de la déchetterie, dans la communication.

Autres facteurs entrant en jeu pour une bonne participation : la météo, le jour du broyage et l’avancée de la saison de broyage

Difficultés rencontrées :

Peu d’usagers connaissent les jours de broyage, malgré leur intérêt et une large diffusion de l’information (article de presse, affiche dans les déchetteries, annonce sur le site et le facebook du SMECTOM…)

La mise en place de jours fixes dans le mois, sur chaque déchetterie, pour les sessions de broyage devrait aider à la communication

Recommandations éventuelles :

Organisation spatiale de la session dans les différentes déchetteries

Respect de la sécurité lors des sessions (signalisations, formation du personnel…)