Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience

Appui d’un partenaire associatif local pour déployer les sites de compostage partagé et développer de nouveaux outils (cartographie, composteurs « multifonctions »)

Nantes Métropole

2, Cours du Champ de Mars
44923 Nantes
Illustration de l’opération :

Formation au lombricompostage

(Crédits de l'image : Nantes Métropole)

contexte

Dès le plan déchets de 2008, des actions en faveur du compostage de proximité ont été menées auprès des habitants. Le PLP puis le TZDZG ont permis de structurer ces actions et de fixer des objectifs de développement pour aller vers une généralisation de la pratique. La Métropole a mis en place des actions de promotion du compostage individuel (aide financière pour l’achat d’un composteur ou lombricomposteur) et du compostage partagé auprès des ménages accompagnées d’un dispositif d’information et de formation, ainsi que des actions auprès des professionnels avec par exemple le lancement d’une expérimentation en 2015 sur le tri des biodéchets d’un marché alimentaire ainsi que l’accompagnement d’une initiative locale « La tricyclerie » de collecte des biodéchets des commerçants et restaurateurs de Nantes. Tous ces biodéchets ont pour exutoire des composteurs de quartier. Dès le début, la volonté politique a été de ne pas créer un service public avec des moyens supplémentaires en interne mais se reposer sur les acteurs du territoire. Un partenariat avec l’association Compostri a été mis en œuvre afin de promouvoir et d’accompagner les projets de compostage partagé. Afin d’accompagner et de sécuriser le partenaire associatif dans le développement de son modèle économique, le mode de partenariat a progressivement évolué pour aller d’une subvention annuelle à un marché public. Par ailleurs, un grand débat citoyen sur la transition énergétique a été organisé en 2017, lors duquel les réflexions sur le zéro déchet ont été abordées et ont abouti au développement d’un nouvel équipement innovant, un composteur « multifonctions ». Organisé autour de « places de village », ce nouvel équipement est associé à des services complémentaires (boîte à dons, récupérateur d’eau de pluie, …). Une première place a été inaugurée en octobre 2018.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :
  • Réduire la production de biodéchets à travers le développement du compostage de proximité
  • Déploiement en 2018 du compostage partagé à hauteur de 40 nouveaux composteurs de quartier par an
  • S’appuyer sur les acteurs du territoire et sur l’implication et la mobilisation des habitants
  • Accompagner les partenaires associatifs pour aller vers un modèle économique durable
Résultats quantitatifs :

Bilan année 2018 :

  • 40 nouveaux sites de compostage partagé
  • 753 composteurs individuels subventionnés

  • 3 formations de guides composteurs
  • 6 formations de référents
  • 104 ateliers pratiques sur le compostage

Formation des habitants au compostage et lombricompostage

  

  • 495 nouveaux foyers qui compostent sur un site partagé
  • 32 000 € d’économies de traitement
  • 105 kg/foyer/an
  • Campagne de caractérisation des OMR (fin 2016 – début 2017) : 27 % (soit 58 kg/hab/an) de déchets destinés au compostage

Au global, depuis 2010 :

  • 210 sites en fonctionnement de composteurs collectifs, soit environ 2 692 foyers (6 192 hab).
  • 17 332 composteurs individuels, soit environ 40 000 habitants
  • Quantité de biodéchets détournée par le compostage : 2 312 tonnes en individuel et 311 t par le compostage collectif.

Évolution du nombre de composteurs partagés installés sur le territoire :

Évolution du nombre de composteurs/lombricomposteurs individuels installés sur le territoire :

Résultats qualitatifs :
  • Forte mobilisation citoyenne
  • Renforcement des capacités des acteurs locaux (0,5 ETP lors de la création de Compostri, 6,2 ETP actuellement)

Mise en oeuvre

Description de l'action :
  • Professionnalisation du dispositif de compostage partagé

Les projets de compostage partagé sont portés par des volontaires (habitants, écoles, jardins familiaux) et soutenus par Nantes Métropole par le biais de l’accompagnement de Compostri. Une étude préalable à l’installation du site est réalisée par Compostri en lien avec les services de la ville (pour les composteurs de quartier) ou les bailleurs/syndics (pour les composteurs en pied d’immeuble). Les référents de sites sont des habitants volontaires qui ont suivi la formation référent de site selon le référentiel de l’ADEME, chaque site compte a minima un référent formé voire deux.

L’association revient six fois la première année pour aider les habitants lors des grandes étapes de fonctionnement d’un composteur et notamment pour les phases de retournement (lors du 1er et du 3ème retournement). Après la première année, c’est un accompagnement dégressif qui est mis en place (4 visites la deuxième année, 2 la troisième puis un suivi minimum des sites 1 fois par an). L’approvisionnement en structurant est assuré de plusieurs façons ; autonomie complète du site (via parfois la collectivité), approvisionnement sur le lieu de stockage de Compostri et livraison du broyat par Compostri.

En complément, des séances d’information et des ateliers pratiques à destination des habitants sont proposés depuis 2016 à raison de 10 réunions de porteurs de projet par an, 10 ateliers d’initiation au compostage par an, 7 à 8 sessions de formation référent de site et environ 3 à 4 sessions de formation Guide composteur.

Le suivi des sites est géré par un maître composteur qui établit, selon la grille d’indicateurs, où en est le site. Les données sont alors relevées, elles sont également fournies par les référents de site qui renseignent via le site internet de Compostri (en accès autorisé) les données de leur site de compostage (événements, fréquentation, volumes apportés, ...)

Les référents de chaque site tiennent la liste des foyers participants et évaluent les quantités détournées par le nombre de seaux déposés à chaque permanence et/ou en effectuant des pesées. Ces données sont ensuite envoyées à l’association ou récupérées par le maître composteur lors d’une visite de site. Le mode d’emploi élaboré par Compostri et Nantes Métropole en 2018 reprend ces engagements, sachant qu’un nouvel outil numérique de suivi en complément de l’outil existant est en cours d’élaboration afin de simplifier l’échange des données.

  • Outil de géolocalisation des sites

Une cartographie de l’ensemble des sites de compostage partagé (de quartier, en pied d’immeuble, en jardins familiaux) est disponible sur le site de Compostri (http://www.compostri.fr/carte/). Il est possible d’effectuer des recherches selon un certain nombre de filtres : catégories (quartier, copropriété, établissement scolaire, jardin collectif), type d’équipement (pavillon 1,5 m3, pavillon 10 m3, silos 2x1 m3, Ekovore, …), statut (en service, en projet), commune/quartier, année de mise en service.

Une fiche descriptive complète est disponible pour chaque site. Elle comprend les informations suivantes :

  • Adresse exacte
  • Photo(s) du site
  • Type d’équipement
  • Fourniture en broyat
  • Volume des bacs d’apport et de maturation
  • Objectif de fréquentation
  • Maître composteur en charge du site
  • Permanence pour l’apport de biodéchets
  • Permanence pour la récupération du compost