Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Plan Territorial de Prévention, année 5, Département de Maine-et-Loire

Conseil Départemental du Maine et Loire

Place Michel Debré
CS 94104
49941 ANGERS CEDEX 9
00 00 00 00 00
0 habitants

Carte d'identité du plan

Anne-Marie MICHAUD
am.michaud@maine-et-loire.fr
0 habitants concernés
9 Année de réalisation
5 Nombre d'années réalisées

Témoignage de l'élu référent sur les bénéfices du plan

Soucieux de l’avenir du territoire, le Département de Maine-et-Loire s’est engagé dès 2010 à mettre en place un plan départemental  de prévention des déchets.

Afin de mieux connaître les pratiques existantes et déterminer les actions les plus adaptées, une enquête a été organisée auprès de 1057 habitants représentatifs de la population de Maine-et-Loire en 2011.

 

Les résultats de cette enquête ont permis au Département de Maine-et-Loire de proposer le déploiement de vastes campagnes de sensibilisation auprès du grand public. Ces actions réalisées en partenariat avec l’Ademe et avec seize collectivités locales en charge de la collecte et du traitement des déchets, visaient à encourager les bons gestes, préserver les ressources et lutter contre le gaspillage.

 

L’évolution positive des bonnes pratiques des habitants  identifiée lors de la seconde enquête d’opinion conduite en 2014 et la baisse effective de la quantité des ordures ménagères et assimilées (- 14 %), démontrent l’intérêt du travail collaboratif porté par le Département en lien avec tous ses partenaires.

Elu référent : Madame Marie-Jo HAMARD - Vice présidente en charge de l'envi

Les performances du plan

Indicateurs Valeurs pour 2008 Objectifs pour la fin du plan Valeurs réalisées
2011 2012 2013 2014 2015
Population couverte Population PLP 0   657469 670469 778810 783731 790343
Population totale (INSEE) 774823   790343 795557 800330 804887 804887
%   85% 83,2% 84,3% 97,3% 97,4% 98,2%
Production de déchets
en kg/hab
OMA 302   300 280 260    
DMA 538   535 528 522    
Nombre d'équivalents temps plein de l'équipe projet     2,50 3,50 3 3 3
Nombre de réunions du réseau     8 4 5 4 6
Coût annuel du plan par habitant     0,92 1,01 0,8 0,75 0,75
Réalisation d'une enquête auprès des ménages

Résultats des enquêtes :

Les résultats du dispositif d’enquête permettent de conclure qu’en trois ans, la sensibilité des habitants de Maine-et-Loire n’a pas faibli et qu’elle s’est même renforcée sur certains gestes éco-citoyens particuliers, attestant de l’efficacité des actions de communication ciblées, pratiques et de proximité.

Les données ci-après sont extraites du document de présentation (voir site "En Anjou, je réduis mes déchets"-rubrique "Le Maine-et-Loire s'engage") remis par l’Ifop après analyse des résultats quantitatifs et qualitatifs de l’enquête réalisée fin 2014 (en comparaison à l'enquête réalisée en 2011).

 

Ainsi la pratique de la gestion domestique des déchets de cuisine (compostage et alimentation d’animaux) donne des résultats nettement supérieurs à la moyenne nationale :

  • Résultats les détenteurs de jardin en 2014 (Maine-et-Loire) : 75%
  • Résultats moyenne des habitants en 2014 (Maine-et-Loire)  :  62%
  • Résultats moyenne des habitants en 2013 (France) : 54 %

 

Par ailleurs, on note une augmentation sensible de pratiques jugées « confidentielles » en 2011 :

  • Louer ou emprunter pour un besoin ponctuel passe de 29% en 2011 à 36 % en 2014,
  • Faire réparer ses chaussures chez le cordonnier passe de 29% en 2011 à 32% en 2014,
  • Acheter livres, DVD, meubles, objets de décoration d’occasion passe de 20% à 32%,
  • Fréquenter une recyclerie-ressourcerie passe de 30% en 2011 à 37% en 2014/

 

Analyse des résultats par la collectivité

Réalisée auprès d’un échantillon de 1057 habitants représentatifs de la population de Maine-et-Loire, ces résultats tendent à démontrer l’impact du travail de sensibilisation des habitants et la capacité de la population à faire évoluer ses pratiques.

Il reste cependant des marges d’amélioration. Par exemple, seulement 6% des détenteurs de jardin utilisent leurs branchages pour faire du paillage alors qu’il s’agit d’une protection du sol gratuite (économie d’eau, protection contre le gel).

 

D'autre part, en juin 2015, le Département a lancé une enquête « en ligne » auprès des collectivités qui ont participé à la démarche de communication concertée de 2012 à 2015, afin de recueillir leurs avis.

12 des 15 collectivités interrogées ont répondu avec les items "satisfaites" à "très satisfaites" :

  • le partenariat « communication concertée »,
  • l’accroche « Je réfléchis avant d’acheter, avant de jeter »,
  • la mise à disposition d’outils

 

Mobilisation des acteurs du territoire

Action éco-exemplaire réalisée :

Volet Mobilisation des partenaires :

Dans le cadre de l'enquête conduite en juin 2015 auprès des collectivités partenaires, le Département les a interrogées sur un éventuel projet de reconduction d’une démarche de communication concertée sur les bonnes pratiques en matière de réduction des déchets et d’économie circulaire :

  • 8 collectivités jugent un partenariat indispensable
  • 3 collectivités le jugent très utile
  • 1 collectivité le juge peu utile

 

Volet Eco-exemplarité :

Contribution du Département aux objectifs mondiaux de développement durable, la Charte  « environnement et développement durable » s’inscrit dans l’esprit du Grenelle de l'environnement : la lutte contre le réchauffement climatique, la préservation de la biodiversité et des ressources naturelles, un environnement respectueux de la santé.

La prévention des déchets est un axe de travail transversal de la charte et qui apparait dans des domaines aussi variés que :

  • Travaux routiers (éco-conception) et entretien des espaces verts (réduction des produits toxiques et gestion différenciée)
  • Dématérialisation et réduction de la consommation de papier
  • Cession d’équipements (à vocation de réemploi) pour des associations et des petites structures publiques locales (bibliothèques de communautés de communes,…)
  • Amélioration de la qualité des repas, circuits courts d’approvisionnement et lutte contre le gaspillage alimentaire dans les collèges.

 

L’amélioration de la qualité des repas dans les restaurants des collèges associée à la lutte contre le gaspillage alimentaire mobilise gestionnaires, cuisiniers, équipes pédagogiques et élèves.

Après un état des lieux qui a permis d’évaluer la part de gaspillage alimentaire, en 2013, les cuisiniers des 10 collèges pilotes ont proposé des actions concrètes qui peuvent être reprises dans tous les établissements scolaires.

Pour mémoire, la valeur de 105 grammes de gaspillage alimentaire relevée dans les collèges « pilotes » de Maine-et-Loire en 2013, peut être comparée à la valeur nationale* de gaspillage suivante :

  • 167 grammes par repas et par personne pour les établissements de restauration collective, en général

* Résultats présentés en novembre 2011. Etude menée par la Direction générale de l’alimentation du Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt.

 

Le regard de l'ADEME

Le Plan Territorial de Prévention porté par le Conseil Départemental du Maine-et-Loire a permis une communication concertée très efficace et une réelle animation du territoire.

Le Conseil Départemental a su être force de propositions et créer une réelle synergie.