Aller au contenu
Aller au menu
Recherche
Aller au pied de page

Traitement et valorisation des déchets

Stockage

Stabilité des déchets

L’ADEME a mené depuis plus de 15 ans un programme de recherche sur les installations de stockage des déchets non dangereux (ISDND). Après un rappel des enjeux de la stabilité des déchets, vous trouverez les principaux résultats de recherche obtenus sur ce thème depuis 2010, en particulier ceux présentant des enseignements pour les exploitants.
A quelles problématiques répondent les projets présentés ?
 
La question principale relative à cette thématique est « quand et comment définir qu'un site ne présente plus de risques pour l'environnement ? »
Plusieurs types de travaux de recherche sont nécessaires et notamment sur :
  • la définition de paramètres associés à des seuils afin de préciser le suivi post-exploitation
  • le développement de méthodes, de procédures et d’approches pour définir comment et quand un casier ou un site ne nécessite plus de suivi particulier et  permettre ainsi la levée des garanties financières
  • les moyens à mettre en œuvre pendant ou après l’exploitation pour accélérer la dégradation des déchets et atteindre le plus rapidement possible un état de « stabilité fonctionnelle » et ainsi limiter les risques long terme.

Photo issue du guide bioréacteur : échantillonnage

pour les mesures de paramètres physico-chimiques

Description des projets
Évaluer et optimiser l’application d’une méthodologie d’évaluation de l’état de stabilité fonctionnelle des ISDND pour démontrer la possibilité de modifier/terminer le suivi post-exploitation (projet Stabilité Fonctionnelle des ISDND) (pdf - 1.2 Mo)
Date de parution : février 2011

Travaux de recherche réalisés par : SUEZ Environnement
Convention 0706C0030

Objectif du projet : Contribuer à la mise en œuvre d’une méthodologie permettant de démontrer que le suivi post-exploitation réglementaire d’une ISDND fermée peut être modifié, voire arrêté.

Travaux réalisés : une méthodologie américaine (EPCC : Evaluation of Post-Closure Care) a été adaptée au contexte français, et complétée. Son applicabilité a été évaluée grâce à son implémentation sur plusieurs sites d’études SITA France.  Elle permet un passage progressif et contrôlé vers un arrêt du suivi post-exploitation, limitant le risque économique et environnemental.

 Principaux enseignements :
  • Une méthodologie basée sur une approche itérative par étapes, incluant des évaluations par seuil, par étude d’impact, voire par  étude de risques, a été développée.
  • La méthodologie développée semble adaptée aux différentes typologies des ISDND françaises. Elle tient compte des contextes locaux spécifiques à chaque ISDND.
  • Des recommandations sur l’aménagement et la gestion long-terme des ISDND ont été fournies
Cet outil  est actuellement en phase d’application sur des sites SITA France.
Suivi de 4 casiers expérimentaux reproduisant 3 filières de gestion des ISDND : enfouissement traditionnel  en mode bioréacteur  et après pré-traitement  (projet ELIA2) (pdf - 5.36 Mo)
Date de parution : octobre 2010

Travaux de recherche réalisés par VERI
Convention 0706C0016

Objectif du projet : Evaluer et comparer dans des conditions identiques les impacts environnementaux de trois filières de traitement intégrant le stockage de déchets : enfouissement traditionnel, gestion en mode bioréacteur, pré-traitement des déchets avant enfouissement.

Travaux réalisés : L’opération a consisté à suivre la décomposition de déchets contenus dans 4 casiers expérimentaux (cuves de 25 m3) pendant 6 ans. Chaque cuve représente un mode d’exploitation. De très nombreuses analyses ont été réalisées à la fois sur les gaz et les lixiviats ainsi que sur les tassements de déchets. Au terme de l’expérimentation, les déchets ont été excavés et analysés pour consolider les bilans préalablement établis.

 Principaux enseignements :
  •  De nombreuses données : 201 analyses de COV, 64 analyses d’odeurs, 220 analyses de lixiviats, 180 relevés de tassements, ont été recueillies.
  • Durant le TMB, les émissions de COV et de N2O représentent respectivement un facteur multiplicatif de 200 et 100 par rapport aux filières à enfouissement direct.
  • La stabilisation des déchets est accrue pour les casiers recirculés et ceux ayant reçu des déchets pré-traités.
  • Pour l’azote, le relargage est plus important pour les filières de TMB essentiellement sous forme de N2O et NH3. Pour les casiers conventionnels et bioréacteur, les quantités d’azote stockées restent importantes et soulèvent la question du suivi long terme de l’azote même après stabilisation de la matière organique.
Développement d’un procédé d’aérostabilisation d’un massif de déchets (projets AEROX) 
Date de parution : en cours (date de fin prévue pour octobre 2015)

Travaux de recherche réalisés par SITA France
Convention 0906C0020 et 1006C0093

Objectif du projet : Déterminer la faisabilité technique et économique et les performances de l’injection d’air dans un massif de déchets vieux (bioréacteur aérobie) pour accélérer la biodégradation des déchets et plus rapidement atteindre la stabilité fonctionnelle du site.

Travaux réalisés : Une étude amont avait permis de réaliser un état des lieux bibliographique sur la stabilisation par aération des déchets enfouis et de replacer le procédé d’aérostabilisation dans le contexte technique, économique et réglementaire français. Une étude de dimensionnement et d’estimation budgétaire pour la mise en place d’un pilote expérimental avait aussi été proposée. Aujourd’hui, les performances du procédé sont suivies à l’aide d’un pilote expérimental sur un site français.

 Principaux enseignements :
  • Un retour d’expérience de mise en œuvre et des enseignements sur le suivi et les performances du procédé d’aérostabilisation devront être présentés dans le rapport final.
 
Autres projets de R&D menés sur des problématiques stabilité des déchets moins opérationnelles :

 

 

- Diagnostic de stabilité d’une ISDND en post-exploitation : évaluation de l’homogénéité de la biodégradation et des caractéristiques des déchets (projet PARAPHYME)
 

Date de parution : en cours (date de fin prévue pour décembre 2013)

Travaux de recherche réalisés par ANTEA, BRGM, COVED, Ecogeos (coordinateur) et LTHE de Grenoble.

Convention 0906C0019


- Développement de méthodes géophysiques non destructives et non invasives de surveillance de l'état de dégradation des déchets (projet AMIGOS)
 

Date de parution : en cours (date de fin prévue pour octobre 2014)
Travaux de recherche réalisés par le BRGM (coordinateur) et l’IRD

Convention 1006C0111



haut de page