Aller au contenu
Aller au menu
Recherche
Aller au pied de page

Outils pour les entreprises

Quelles étapes suivre pour agir
La partie suivante vous guide dans les principales étapes, de l’état des lieux au suivi des actions :
 
Étape 1 : Réaliser un état des lieux

 

La première étape consistant à réaliser un état de lieux ou pré-diagnostic vous permettra d’identifier vos déchets, leur mode de production et de gestion. Il est important d’analyser les déchets par origine, et non par matière, en s’attachant à identifier d’où viennent les déchets, où ils sont générés et pourquoi.


Un cahier des charges ADEME du « Diagnostic Déchets dans les entreprises » est publié dans DIAGADEME , ainsi que la fiche de synthèse associée. 

 

Ressources disponibles
TPE, artisans ou commerçants PME

Vous pouvez utiliser ces modèles de trame pour réaliser un état des lieux réalisable en quelques heures :
Modèle de diagnostic prévention des déchets - espace production

Modèle de diagnostic prévention des déchets – espace de vente 

Un état de lieux est réalisable en deux jours environ. Un guide destiné aux PME édité par l’ADEME est disponible :
 Le guide « Entreprises : Comment bien gérer vos déchets » vous donne des trames de fiches diagnostic, plan d’actions, … (Pages 15 à 32)

En complément, des ressources issues du SMITCOM NAR (Bretagne) dans le cadre de la réalisation de son action «Entreprises témoins » sont disponibles sous OPTIGEDE. Un tableau Excel permet de réaliser l’état des lieux déchets d’une entreprise et suivre les évolutions.

A noter : Le document « Fiche de recommandations à destination des entreprises : vers une meilleure prise en compte des coûts des déchets » donne des clés spécifiques pour une entrée par les coûts des déchets.

 

Étape 2 : Construire un plan d'action
 
L’état des lieux doit permettre de définir des objectifs de réduction à la source et de gestion des déchets, de construire le plan d’actions pour atteindre ces objectifs ainsi que les indicateurs et moyens de suivi adaptés. 
Étape 3 : Réaliser, suivre et faire évoluer le plan d’actions
 
L’objectif de cette troisième étape est de réaliser, suivre et mettre à jour le plan d’actions. Celui-ci est amené à évoluer constamment en fonction des propres évolutions de l’entreprise. Il s’agit de mettre en place un processus itératif d’amélioration continue sur la réduction à la source et l’amélioration de la gestion de vos déchets, en procédant notamment à une analyse critique du plan d’actions (écarts, freins, moteurs, changement, nouvelles possibilités, …). 
Sensibiliser votre personnel à la réduction des déchets
 
Mettre en place une action de prévention dans votre entreprise, c'est modifier les habitudes de travail et les process internes. L'implication de la direction, mais aussi de l’encadrement intermédiaire, est nécessaire à la mobilisation de l'ensemble de vos salariés, autant pour la définition des actions que pour leur mise en œuvre. 
La fiche M7 « Mobiliser l’entreprise en interne » explicite les étapes de la mobilisation
Sensibiliser vos clients
 
Outre le bénéfice économique en tant qu’entreprise impliquée dans une démarche de gestion et de réduction des déchets, vous pouvez de manière légitime valoriser votre image auprès de vos clients. Une communication sur votre démarche peut permettre de valoriser votre action et impliquer vos clients dans la démarche.
La fiche « Sensibiliser les clients des entreprises impliquées », bien qu’elle s’adresse aux relais professionnels, donne quelques clés pour mettre en œuvre un plan de communication sur ce sujet.

En savoir plus

Une démarche de management (label ou certification Envol, Eco-label européen, ISO, SME, Lean Manufacturing, Ressource Management, …) peut être une porte d’entrée ou de sortie vers la thématique « Déchets ».

 

Pour en savoir plus :

 

L’ADEME a rassemblé dans un recueil 10 méthodologies d’action destinées aux entreprises. Ces méthodologies font le lien entre l’efficience économique et l’utilisation efficiente des ressources, notamment la réduction et le recyclage des déchets. Elles proviennent de pays où ce lien est culturellement plus développé qu’en France : en particulier l’Allemagne, la Grande Bretagne, le Japon et les USA. « Efficience économique & utilisation efficiente des ressources : 10 méthodologies d’actions pour les entreprises. ».