Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Résultats d'analyse de lombricompost et lombrithé

contexte

Depuis 2012, la communauté du Pays Voironnais met à disposition de ses habitants des lombricomposteurs. A ce jour, dans le cadre des séances d'initiation d'1h30, plus de 260 lombricomposteurs ont été mis à disposition des usagers (avec plus de 400 personnes sensibilisées sur le sujet). Pendant ces formations, différents sujets sont abordés : montage du matériel, modalités d’utilisation du lombricomposteur et d'obtention des vers, récolte du lombrithé et du lombricompost.

Souvent, des questions redondantes sont posées et notamment concernant les propriétés des sous-produits du lombricomposteur. Dans ce contexte, la collectivité a procédé à des analyses en laboratoire.

Cette fiche est une synthèse de ces analyses.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

- Déterminer précisément la composition du lombrithé et du lombricompost

- Avoir des données quantitatives et qualitatives précises à transmettre lors des séances de formation

- Vérifier la conformité des sous-produits

Résultats quantitatifs :

Voir les analyses en pièces jointes

Résultats qualitatifs :

Le lombricompost est un amendement organique (à ne pas confondre avec un engrais organique).

Il est important de le faire sécher car il a plutôt tendance à avoir un taux d’humidité trop élevé qui pourrait entraver l’activité des micro-organismes. Ce fort taux d’humidité fait que le lombricompost est non conforme pour une commercialisation. Cependant, il n’y a aucun problème pour un usage à titre domestique.

 

Le lombricompost enrichit la terre de nombreuses substances nutritives que les plantes pourront lentement assimiler. Le lombricompost est un amendement organique riche ; la concentration sur la matière sèche en azote, phosphore et potassium est élevée.

Pour rappel, pour les plantes, 5 % de l’azote est pris dans le sol (contre 95 % dans l’air). Dans le cas d'un sol carencé en azote  un apport de lombricompost peut donc être intéressant.

 

De plus, le pH du lombricompost est basique (8.7). Il peut donc être intéressant de l’utiliser pour des sols acides.

 

Enfin, le lombricompost permet d'améliorer sensiblement la structure de la terre. Les échanges d'eau et d'air sont facilités. Il permet une aération du sol et favorise la circulation de l'eau (meilleures pénétration et rétention). Il améliore la texture du sol en favorisant l'enracinement des plantes et en agissant contre son assèchement. Il sera bénéfique à une terre lourde en l'allégeant par la fragmentation en de multiples agrégats et, par la même, en la rendant plus facile à travailler.

 

 

Le lombrithé ou jus de lombricompostage est bien équilibré en NPK (Azote, phosphore, potassium) ; il reste néanmoins à diluer avec de l'eau à 1/5 ème voir un 1/10 ème en fonction de la plante à nourrir. Pour certaines plantes telles que les orchidées, la dilution à réaliser serait même de 1/15ème ou 1/20ème.

 

Mise en oeuvre

Planning :

1 mois

Moyens humains :

- 1 agent pour prélever les échantillons

- 1 technicien de laboratoire pour effectuer les analyses (laboratoire financé)

- 1 agent pour interpréter les résultats

Moyens financiers :

Analyses du lombrithé : 85 € HT

Analyses du lombricompost : 105 € HT

Total : 228 € TTC

Partenaires moblisés :

Laboratoire Auréa

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Facile

Difficultés rencontrées :

Peu de collectivités / associations ont financé ce genre d'analyses (du fait principalement du coût engendré)