Aller au contenu
Aller au menu
Recherche
Aller au pied de page

Partage d'expériences

Récupération des objets invendus en fin de brocante

Cadre de restitution de l'action : Programme Local de Prévention


Consulter la fiche Programme Local de Prévention de l'acteur : Programme Local de Prévention, année 5, Eurométropole de Strasbourg

Eurométropole de Strasbourg
1 Parc de l'Etoile
67076 Strasbourg
www.strasbourg.eu

Mots-clés
Bois / meubles | Textile | Conteneur | Opération témoin | Consommation durable | Économie sociale et solidaire | Sensibilisation | Recyclerie/ressourcerie | Ménages / Grand public | Réemploi

Contexte

L'Eurométropole de Strasbourg s'est engagée en 2010 dans un programme local de prévention des déchets. L’objectif est de réduire de 7% l’ensemble des déchets (déchets routiniers et occasionnels) pris en charge par la CUS d’ici 2015, ce qui représente une réduction de plus de 17 000 tonnes. La promotion du réemploi est une des 9 thématiques phares du projet. Nous avons la chance d’avoir sur notre territoire de nombreuses structures de l’Economie Sociale et Solidaire ayant des activités de réemploi : Emmaüs, Vétis (textiles), Humanis (ordinateurs), Carijou (jouets), Envie (appareils électroménagers), etc.

De plus, la CUS a décidé de mettre en place la redevance spéciale sur son territoire : de ce fait, les communes vont être facturées en 2014 pour la prise en charge de leurs déchets.

Or, les communes et associations locales organisent régulièrement des vides greniers. Le constat a été fait qu’en fin de manifestation des objets en tous genres et des vêtements invendus ne sont pas remballés par les exposants alors qu’ils sont encore en état.

Dans ce cadre, nous avons souhaité tester sur quelques vides greniers la récupération des invendus par les structures intéressées.Les tests ont été réalisés sur 4 communes, sur les 3 premières semaines de septembre 2013. Pour chaque vides greniers, nous avons contacté en priorité les structures locales afin de les faire connaître aux habitants. Les structures ont participé selon leurs disponibilités, limitées car il est difficile de mobiliser des personnes le dimanche.

Présence effective des structures :

-          Vendenheim (organisation mairie, 250 exposants) : Carijou et Vétis

-          Strasbourg (organisation par centre socio culturel, 110 exposants) : Emmaüs Strasbourg et Maison des potes

-          Mittelhausbergen (organisation associative, 200 exposants) : Vétis

-          Lampertheim (organisation associative, 180 exposants) : Emmaüs Mundolsheim, Carijou et Vétis

 

La CUS avait mis à la disposition des organisateurs des flyers explicatifs de la démarche pour distribuer aux exposants.

Objectifs recherchés / Résultats obtenus

Objectifs

-          Réduire les déchets pris en charge par les communes à la fin des vides greniers

-          Tester si les exposants sont prêts à donner leurs invendus (plutôt que de repartir avec)

-          Vérifier avec les structures si c’est intéressant pour eux de récupérer ces invendus, notamment d’un point de vue qualitatif

-          Faire connaître ces structures et leurs activités, ainsi que la possibilité pour le grand public d’acheter des produits de seconde main et/ou de donner ce dont ils n’ont plus besoin.

-     Partager l'expérience avec l'ensemble des communes du territoire pour les inciter à intégrer le réemploi etla réutilisation dans leur manifestations.

Résultats quantitatifs obtenus

Bibelots/petits mobiliers (Emmaüs) : 35 m3 récupérés sur 2 vides greniers

Jouets : 3m3 récupérés sur 1 vide grenier, et volume récupéré sur 1 autre difficilement évaluable

Textiles : plus d’1,5 tonnes de textiles récupérés sur 3 vides greniers

740 flyers distribués aux exposants

Sur un vide-grenier, les dons des exposants ont été très importants, et le camion d’une des structures ne pouvait pas  tout emmener. Un particulier qui avait une remorque s’est proposé pour ramener à la structure le surplus.

Résultats qualitatifs obtenus

Les 4 opérations tests ont un bilan globalement positif.

Pour les exposants : les retours que nous avons eu ont été assez positifs, les personnes étaient contentes d’avoir une alternative.

Pour les communes : les communes n’ont pas eu de travail supplémentaire, notamment pour le nettoyage en fin de journée. Par contre, il n’a pas pu être observé de baisse significative des déchets produits. En effet, il est difficile de comparer les tonnages de 2012 et 2013 du fait d’un suivi incomplet des pesées jusqu’alors. Pour 2014, nous aurons des données fiables sur les quantités collectées.

Pour les structures de réemploi : le bilan est en grande majorité positif, à la fois de par la quantité et la qualité des produits récupérés, mais également en terme de communication auprès des habitants. Une seule structure a émis toutefois des réserves sur le temps passé au regard du gain réel (qualité moyenne des produits récupérés).

 

Suite aux résultats encourageants obtenus, la démarche a été proposée à l'ensemble des organisateurs de vides greniers en 2014. Les organisateurs intéressés ont été mis en relation avec les structures de réemploi.

Pour 2014, 15 vides greniers ont bénéficié de la présence d'une ou plusieurs structures. 237 m3 d'objets ont été récupérés ,soit environ 18 tonnes et 2.8 tonnes de textiles.

 

L’ensemble des acteurs présents estime  qu’il faudrait poursuivre cette opération. Le facteur limitant étant la disponibilité des structures de réemploi, le calendrier des vides greniers leur sera soumis en début d'année afin qu’elles puissent se positionner auprès des communesselon leurs possibilités.


Mise en oeuvre

Année principale de réalisation
2013
Planning / Déroulement

Juin-juillet : appel à volontaire auprès des communes de la CUS

1ère quinzaine d’août : rencontre des organisateurs, contact des structures, coordination entre structures et organisateurs, création et impression des flyers

1er septembre : vide grenier à Strasbourg et à Mundolsheim

8 septembre : vide grenier à Mittelhausbergen

14 septembre : vide grenier à Lampertheim

2014 : déploiment sur 15 vides greniers

2015 : partage du bilan avec les communes pour diffusion large de l'expérimentation.

Moyens humains

Travail réalisé par une stagiaire

Contact avec les communes et les associations (téléphonique + réunions) : 2 journées

Lien entre les différents acteurs (par mail) : ½ journée

 Lien avec l’agence de com’, impression des flyers et diffusion (par la poste si délais le permettaient, sinon déposés à la mairie): ½ journée

Visite-terrain le jour des vide-greniers : 1 journée

Moyens financiers

Création des flyers (Agence de communication) : 897€

Impression des flyers (service reprographie interne) : 128€

Moyens techniques

Impression de flyers

Partenaires mobilisés

Communes

Structures du réemploi

Valorisation de cette expérience

Reproductibilité

L’opération est facilement reproductible de par sa simplicité et les faibles moyens humains nécessaires. Il suffit de recenser les vides greniers organisés sur son territoire, d’identifier les structures locales de réemploi, et de les mettre en contact. L’action serait transformée si les communes et les structures de réemploi s’organisaient d’elles-mêmes.

Originalité

L’originalité de cette action repose sur le partenariat avec les structures locales de réemploi et les organisateurs des vides greniers. Pour la reconduction l’année prochaine, nous envisageons de faire intervenir des artistes designer lors des vides greniers pour faire des démonstrations de réutilisation d’objet ou de rajeunissement

Recommandations éventuelles

Pour réussir l’opération, l’anticipation des évènements est importante : elle permet en effet aux associations impliquées de pouvoir s’organiser. Il est donc important que les communes connaissent les associations intéressées et que tous puissent se mettre en contact suffisamment tôt.

De même, pour les structures qui ne peuvent disposer de personnels ou de bénévoles les weekends, nous réfléchissons à la mise à disposition par les communes de lieux de stockage intermédiaire, où les associations pourraient récupérer les dons au cours de la semaine suivante.

Enfin, pour les vides greniers de taille importante, il apparait pertinent de localiser via un plan sur le flyer les lieux de dépôts, certains exposants ne savaient pas où ils se trouvaient. 

Détails sur l'acteur

Pour en savoir plus Lien vers fiche SINOE   Lien vers toutes ses fiches actions
Typologie de l'habitat URBAIN dense
Population 468904

Auteur de la fiche

Géraldine Prudence

geraldine.prudence@strasbourg.eu

Contact ADEME

Pierre BOËDEC

pierre-robert.boedec@ademe.fr

Direction régionale Grand Est

Dernière actualisation de la fiche : Septembre 2016

Logo ADEME Fiche action-résultat réalisée sur le site www.optigede.ademe.fr
Les informations de cette fiche ont été établies sous la responsabilité de son auteur.