Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Réaliser des projets sur des thématiques ciblées de prévention des déchets en milieu scolaire (réparation ; gaspillage alimentaire)

Syndicat Mixte pour le Traitement des Dechets Menagers et As

2 Bis, Place Royale - Bp 547
Hotel de France
64010 Pau
Claire Allonneau
c.allonneau@smtd.info

contexte

Le Syndicat Mixte pour le Traitement des Déchets Ménagers et Assimiles du Bassin Est rassemble 264 communes. En 2008 et à l'inititiative d'Eco-Emballages et du Réseau Ecole et Nature, il crée l'Eco-Parlement des Jeunes :un dispositif d'éducation à l'environnement, fédérant les classes d'un territoire en réseau autour d'un projet collectif en faveur de l'environnement. Organisée tout au long d'une année scolaire, chaque édition permet de sensibiliser les jeunes sur différentes thématiques de la prévention des déchets.

Le projet a commencé par la réalisation de courts métrages. Ce dispositif, porté notamment par le CPIE Béarn, s’est développé pour s’étendre sur tout le territoire des Pyrénées Atlantiques suite à la demande du Département et s’est élargi à la rédaction d’un magazine et à la réalisation d‘actions concrètes.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Objectif principal

Sensibiliser les jeunes publics et les adolescents aux différentes thématiques de la prévention des déchets (et sur d'autres thématiques comme l'eau ou les énergies, pour répondre à la demande de tous les partenaires présents sur cette action).

Objectifs secondaires

  • Sensibiliser les établissements scolaires, les enseignants et les élèves (niveau cycle 3, collèges et lycées),
  • Encourager les élèves à une démarche éco-responsable eu sein de l'école et en dehors
  • Intéresser les parents aux notions de prévention des déchets.
Objectifs quantitatifs :

Impliquer 5 à 10 établissements scolaires dans un projet de réduction des déchets (5 à 10 selon les années).

Résultats quantitatifs :
2009 2010 2011 2012 2013

20 classes

80 jeunes

17 classes

380 jeunes

23 classes

406 jeunes

19 classes

423 jeunes

15 classes

326 jeunes

 

Chaque classe représente un établissement différent 

Résultats qualitatifs :

 

Le projet a permis de sensibiliser 94 classes (soit 1 615 jeunes) en 5 ans et sur de nombreuses thématiques en lien avec la prévention des déchets. De plus le projet implique de nombreux acteurs du territoire et a permis la création de courts métrages et de spots audio.

Mise en oeuvre

Description de l'action :

Sur les 5 années du projet, les sujets traités par les élèves et la réalisation de leurs projets ont été :

Année 1 (2009-2010)

Création d'un plan de communication pour l'environnement en Béarn et présentation aux élus avec remise d'un rapport écrit en fin de projet.

Année 2 (2010-2011)

  • La réutilisation des objets à l'école
  • Les modes de consommation
  • La biodiversité en Bearn

Les élèves ont ensuite eu l'occasion de réaliser des courts-métrages en lien avec ces sujets.

Année 3 (2011-2012)

Cette année a eu 2 thèmes principaux, le premier étant les déchets liés à notre alimentation avec deux sous-thèmes :

  • Le recyclage des emballages de produits alimentaires
  • Le compostage des déchets organiques

Le deucième sujet principal était l'eau en Béarn avec 3 sous-thèmes :

  • La qualité de l'eau en Béarn
  • La quantité d'eau en Béarn
  • L'eau comme milieu de vie

Les élèves ont ensuite eu l'occasion de réaliser des courts-métrages en lien avec ces sujets.

Année 4 (2012-2013)

Trois thèmes ont été abordés:

  • La réduction des déchets
  • Le gaspillage alimentaire
  • L'énergie : le parcours des énergies

Les élèves ont ensuite eu l'occasion de réaliser des courts-métrages en lien avec ces sujets.

Année 5 (2013-2014)

Encore une fois, 3 thèmes ont été abordés :

  • La réduction des déchets : le gaspillage alimentaire
  • L'eau : la qualité de l'eau, des rivières à la mer
  • Les nouvelles pratiques énergétiques : énergies renouvelables et économies d'énergie

Les élèves ont ensuite eu l'occasion de réaliser des courts-métrages et des spots radio en lien avec ces sujets.

Suite du projet

Depuis 2014 le projet se poursuit en Pyrénées Atlantiques avec de nouveaux objectifs et des réalisations différentes, plus localisées.

Planning :

Le projet a été créé en 2008 en Béarn, et réalisé de 2008 à 2013. Il a été étendu pour l'année scolaire 2013-2014 à tout le département. Le déroulement pendant l'année scolaire est le suivant :

Juin : Définition des thématiques et des supports de production avec les partenaires. Envoi des dossiers de candidature aux établissements scolaires.

Septembre : Sélection par un jury des dossiers selon des critères de répartition géographique et de thème choisi (3 à 5 thèmes proposés en amont). Lancement du projet en octobre par une journée de rencontre des enseignants.

Octobre à décembre : Début du travail en classe avec des recherches sur la thématique, des visites de sites, des rencontres de professionnels et de spécialistes de la communication.

Décembre : Organisation de journées d'échanges entre les classes travaillant sur le même thème. Les élèves décident du message et du futur contenu du film par un vote.

Janvier : Planification d’une seconde rencontre des enseignants pour organiser la suite du travail et les liens entre les classes.

Février à avril : Finalisation du scénario, tournage et montage.

Mai : Préparation de la journée de restitution finale prévue en juin avec la présentation des films à tous les élèves ayant participé, aux partenaires financiers et élus. Des diffusions supplémentaires sont ensuite effectuées dans les autres classes des établissements participants et dans les cinémas (sur demande).

Moyens humains :
  • Les animateurs des différentes associations pour mener le projet (3 animateurs + 1 coordinateur) : sensibilisation, travail et suivi des élèves en classes,
  • Un représentant de chaque partenaire financier pour le comité de pilotage,
  • Mobilisation et implication des enseignants des classes participants au projet.
Moyens financiers :

60 000 € par année scolaire financé principalement par le Département et la Région et par d’autres partenaires variables selon les années :

  • 1/3 prestation d’animation/sensibilisation

  • 1/3 d’accompagnement spécifique (vidéo)

  • 1/3 de transport des élèves et de coordination par le CPIE

Moyens techniques :

Matériel nécessaire à la réalisation de courts métrages (matériel vidéo, audio, table de montage…) avec le recours à différents prestataires spécialisés dans ce domaine pour leur réalisation (travail avec les enfants).

Prévoir des véhicules pour le transport des élèves et la location de salles pour les journées de regroupement des élèves.

Partenaires moblisés :

De nombreux acteurs ont été mobilisés pour ce projet :

  • CPIE Béarn (porteur du projet de 2008 à 2014),
  • Collectivités adhérentes au SMTD (2008-2014),
  • Le réseau école et nature (2008-2014),
  • Éducation environnement (2008-2014),
  • Béarn Initiatives Environnement (2008-2014),
  • Inspection académique (2008-2014),
  • Béarn Environnement (2008-2014),
  • Conseil général (2008-2014),
  • Eco-Emballages (2008-2012),
  • Véolia (2008-2012),
  • Section Paloise (2008-2012),
  • Fédération sportive de la pelote basque (2012-2013),
  • Agence de l'eau adour garonne (2012-2013),
  • Région aquitaine (2012-2014),
  • Ville d'Orthez (2012-2014),
  • Syndicat D'Énergie des Pyrénées-Atlantiques (2012-2014),
  • CPIE Pays Basque et CPIE Littoral Basque (2013-2014).

valorisation de cette expérience

Difficultés rencontrées :

Le projet implique de nombreux acteurs du territoire, ce qui rend son pilotage compliqué.

De plus la création de courts métrages et spots audios engendre des coûts importants à cause de la location du matériel et de la nécessité d'avoirs recours à différents prestataires.

Recommandations éventuelles :

L’action est reproductible sur d’autres territoires. Son succès dépend notamment de l’implication du porteur du projet, des moyens disponibles et de la précision du planning de réalisation. Il est recommandé de :

  • Avoir un déroulé d'actions clair, avec des points d'étapes précis et un planning de réalisation.
  • Prévoir les temps de validation par le comité de pilotage pour les différentes étapes.
  • Mobiliser les partenaires financiers.
  • Prévoir une diffusion plus large du projet que les établissements scolaires.