Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Promotion du réemploi

Communauté de Communes du Bocage Mayennais

9 Place du Château
Bp 34
53300 Ambrières-les-Vallées

contexte

La Communauté de Communes du Bocage Mayennais s’est engagée dans un Programme Local de Prévention des Déchets depuis 2010.

  

Le tonnage des encombrants ne cesse d’augmenter d’année en année sur le territoire du Bocage Mayennais passant de 857 tonnes en 2007 à 937 tonnes en 2008. Mais une partie de ces encombrants peut être réemployée ou revalorisée, notamment les textiles, les meubles…

 

Selon l’Ademe, chaque année, 700 000 tonnes de textiles sont mis sur le marché français mais seulement 106 000 tonnes de textiles sont collectées soit 15 % du gisement. Les 594 000 tonnes restantes partent dans la poubelle d’ordures ménagères ou en déchèterie dans les encombrants.

 

Par ailleurs, la quantité de mobilier mis sur le marché en 2007 a été estimée entre 2,3 et 3,2 millions de tonnes. Le mobilier domestique représente les trois quarts des tonnages. De plus, le gisement du mobilier usagé a été estimé entre 2,2 et 3,1 millions de tonnes en 2009. 

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

En développant la filière du réemploi, la Communauté de Communes du Bocage Mayennais a pour objectif d’inciter les usagers à faire réparer, réemployer ou donner leurs objets usagés afin de diminuer le tonnage d’encombrants et d’ordures ménagères. 

Résultats quantitatifs :

En 2011, 84,5 tonnes de déchets réemployables ont été collectées dont :

  • 65 tonnes de textiles par Le Relais de Bretagne ;
  • 18 tonnes d’objets réemployables par Emmaüs ;
  • 1,5 tonnes de chaussures usagées par AOPA. 
Résultats qualitatifs :
  • Création d’emplois pour les personnes en difficulté grâce aux trois partenaires ;
  • Développer les solidarités locales et internationales ;
  • Partenariat renforcé avec les associations d’Emmaüs, Le Relais de Bretagne et AOPA. 

Mise en oeuvre

Planning :

L’action de promouvoir le réemploi a débuté en août 2009 par la mise en place de conteneurs pour la collecte des objets réemployables et des textiles en déchèterie (en partenariat avec l’association d’Emmaüs et du Relais de Bretagne).

 

  • Depuis 2003 : seize conteneurs ont été installés sur le territoire par le Relais de Bretagne pour récupérer les textiles usagés.

 

  • Août 2009 : Mise en place des conteneurs en déchèterie pour collecter les objets (meubles, jouets, vaisselles…) en bon état par l’association d’Emmaüs.

 

  • De septembre 2010 à janvier 2011 : création d’une plaquette « 1000 et 1 vies des textiles » en partenariat avec le Pays de Haute Mayenne pour promouvoir le réemploi du textile (publié à 600 exemplaires). En même temps, il a été organisé une tombola dont le principe était d’indiquer une astuce pour réduire la production de déchets grâce à un bulletin de participation. Un tirage au sort permettait de désigner les dix personnes à qui l’on remettait des sacs en toiles de bateaux recyclées.

 

  • En mai 2011 : une lettre d’information comprenant des explications sur les objets à déposer aux conteneurs d’Emmaüs et du Relais a été envoyée avec la redevance d’ordures ménagères à tous les foyers et les entreprises (environ 12 000 exemplaires).

 

  • En juillet 2011 : constitution d’un partenariat avec l’association AOPA pour collecter les chaussures en bon état en déchèterie.

 

  • En mars 2012 : en partenariat avec le Conseil Général de la Mayenne, conception d’un annuaire du réemploi et d’une plaquette d’information.

 

  • Automne 2012 : organisation d’une animation en déchèterie avec l’association Emmaüs. 
Moyens humains :
  • Gardiens de déchèterie ;
  • Animateur Tri et Prévention des Déchets
Moyens financiers :

-

Moyens techniques :
  • Caissons maritimes pour les objets réemployables (Emmaüs)
  • Conteneurs pour les textiles (Le Relais)
Partenaires moblisés :
  • Conseil Général de la Mayenne
  • Pays de Haute Mayenne
  • ADEME
  • Le Relais de Bretagne
  • Emmaüs
  • Association AOPA

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :
  • Cette action est toujours en cours ;
  • Cette opération est facilement adaptable sur tous les territoires. 
Difficultés rencontrées :
  • Elle repose sur un fort partenariat.
Recommandations éventuelles :

-