Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Promotion de l’économie sociale et solidaire

Département de l'Essonne

Hôtel du département
Boulevard de France
91012 vry
Laura Pisani
lpisani@cd-essonne.fr

contexte

Enfourchons le SCOOTER : Schéma de Cohérence et d’Orientation du Territoire de l’Essonne pour le Réemploi

Le Conseil départemental de l’Essonne met en œuvre les orientations déclinant de son schéma dit SCOOTER, avec l’ensemble des partenaires concernés par les thématiques. Il sera vigilant à la diversité des modèles économiques des structures de réemploi. L’une de ses préoccupations majeures sera de pérenniser les structures en place sur le département.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Le Conseil départemental souhaite avoir un rôle d’animateur territorial afin de faire émerger de nouveaux projets et de nouvelles collaborations en matière de réemploi et de réduction des déchets. 

Objectifs quantitatifs :

Aide en fonctionnement pour les recycleries du territoire dans le cadre de l'aide au demarrage. Le Département soutient financièrement les recycleries pendant une période de 3 ans. La fin de ces subventions a eu lieu en 2017.

Réaliser des ateliers chaque année, à destination du grand public, des agents et des collèges, dans le cadre de la Semaine Européenne de réduction des déchets.

Réaliser des ateliers à destination du grand public tous les deux ans, dans le cadre de la Fête du réemploi

Résultats quantitatifs :

Réalisation des derniers versements des subventions en fonctionnement à destination des recycleries, 

5 ateliers réalisées dans le cadre de la SERD 2017 pour les agents, à compter de 20 personnes par atelier

22 animations par classe dans les collèges lors de la SERD 2017

Fête des agents en juin 2017 au domaine départemental de Chamarande 

 

Mise en oeuvre

Description de l'action :

Le Conseil départemental de l’Essonne met en œuvre les orientations déclinant de son schéma dit SCOOTER, avec l’ensemble des partenaires concernés par les thématiques. Il sera vigilant à la diversité des modèles économiques des structures de réemploi. L’une de ses préoccupations majeures est  de pérenniser les structures en place sur le département.

Le « Printemps du Réemploi » sera poursuivi tous les deux ans, avec pour objectif principal la mise en réseau des acteurs du réemploi sur le territoire de l’Essonne. Le Conseil départemental souhaite avoir un rôle d’animateur territorial afin de faire émerger de nouveaux projets et de nouvelles collaborations. D'autre temps forts permettent d'aborder le réemploi avec une visibilité élargie au grand public, notamment dans le cadre de la SERD ou de la SEDD.

Planning :

Poursuite des actions, SERD, SEDD, Fête du réemploi, Fête des agents où le travail des recycleries serait valorisé. 

Projet d’espace de stockage mutualisé entre les recycleries qui pourrait être soutenu par le Département en compensation de l’arrêt des subventions en investissements corrélés à la fin de la politique de gestion des déchets.

Organisation du Printemps du Réemploi au printemps 2018.

Moyens humains :

L'animatrice du Territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage coordonne les projets autour du réemploi.

Moyens techniques :

Les recycleries assurent les ateliers de sensibilisation 

Partenaires moblisés :

L'ensemble des recycleries du territoire

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

La réussite des acteurs du réemploi proviendra du fait que ces structures parviennent à trouver un système économique viable, dont le fonctionnement n'est plus subordonné aux subventions du département. Suite à la fin de la politique d'aide au démarrage et donc des subventions en investissement versées à ces structures, le Département a réalisé un appel d'offre sur l'économie circulaire afin de leur apporter une solution de soutien supplémentaire. 

Difficultés rencontrées :

A ce jour les recycleries ont des difficultés en fonctionnement. Leur activités ne leur permettent pas d'accéder à des marchés du type MAPA qui leur permettrait de gagner en autonomie. 

Recommandations éventuelles :

Un projet plus concret et qui répond à une problématique commune aux différentes structures a été évoqué et soutenu par l’élue à l’Environnement du Conseil Départemental de l’Essonne : la mutualisation d’un espace de stockage commun à l’ensemble des recycleries. En effet, le manque de place est un problème récurrent aux recycleries, et dont le Département souhaite apporter son soutien.