Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Programme "Réflexe Prévention Déchets"

fiche_exemplaire
expérience
exemplaire

Rudologia

295, rue Georges Trouillot
39000 Lons-le-Saunier

contexte

Le gisement des entreprises franc-comtoises a été évalué à 829 000 tonnes de déchets non dangereux (soit 4% de la production nationale) et 85 000 tonnes de déchets dangereux (enquête ADEME 2004). RUDOLOGIA, bureau d’étude et Pôle de compétence déchets basé à Lons-le-Saunier (Jura 39) est régulièrement interpellé sur la problématique des déchets produits par les entreprises d’un point de vue quantitatif et qualitatif, sur les filières d’éliminations existantes et sur leurs obligations réglementaires en la matière. Au regard des gains financiers, environnementaux et humains générés dans le cadre de démarche de prévention engagée au sein de PME, RUDOLOGIA a initié un projet fédérateur de dimension régionale.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Le programme "Réflexe prévention déchets" entend permettre aux entreprises franc-comtoises de s’approprier la problématique et de s’engager dans une dynamique pérenne de réduction des déchets (quantités et nocivité).

Résultats quantitatifs :

4 soirées d’échanges ont été proposées en 2010 (166 inscrits / 129 participants dont 70 entreprises et 14 organisations professionnelles dont Automobile (16%), B.T.P. (41%), Mécanique & Micromécanique (37%) et Hôtellerie & Restauration (6%).

Résultats qualitatifs :

Les ateliers et les échanges avec les animateurs et entre les entreprises participantes ont été très appréciés. Des difficultés de mobilisation de certains secteurs d’activités sont à signaler (hôtellerie/restauration). A contrario, a été constatée la mise en place d’une réelle dynamique entre les parties prenantes régionales au projet.

Mise en oeuvre

Planning :

Lancement début 2010.

Phase 1 : organisation de soirées d’échanges ayant pour objectif de faire prendre conscience aux PME de l’intérêt de ce type de démarche en termes de coûts (directs et indirects) susceptibles d’être évités (présentation d’outils et d’exemples concrets de réalisation par secteur d’activité ciblé) – fin en Octobre 2010. Pour préparer les soirées d’échanges, Rudologia a :

  • rencontré l’ensemble des partie prenantes susceptibles d’être concernées ;
  • diffusé des questionnaires spécifiques à chaque organisation professionnelle afin d’identifier les entreprises souhaitant témoigner ainsi que celles volontaires pour servir de cas d’école ;
  • réalisé des pré-diagnostics déchets au sein de 5 entreprises volontaires afin d’illustrer de manière concrète certaines pistes de réflexion en termes de prévention ;
  • communiqué largement sur le projet en direction des entreprises (présentation lors d’évènements professionnels type AG d’organisations professionnelles, relais des organismes consulaires et professionnels en direction de leurs adhérents, relance des entreprises avant les soirées…) ;
  • créé un espace en ligne visant à centraliser les informations concernant le projet. Les 4 ateliers-métier ont abordé les 6 axes suivants en présentant des exemples concrets de réalisations et parfois des résultats chiffrés : Optimiser le conditionnement - Réutiliser en interne - Substitution produit / matière 1ère - Optimiser gestion/ changer pratiques - Augmenter la durée de vie des matières et produits consommés - Optimiser les procédés. Les phases suivantes sont actuellement en cours de préparation.

Phase 2 : mise en place de formations et d’actions pilotes (accompagnement individualisé).

Phase 3 : diffusion des résultats.

Moyens humains :

Un ETP pendant environ 6 mois.

Moyens financiers :

Financement public : 80% (ADEME + 4 syndicats de traitement des DM des 4 départements de Franche-Comté). Financement privé : 20% (RUDOLOGIA).

Moyens techniques :

Plusieurs outils ont été créés au cours de cette première phase :

  • des outils de communication : plaquette de présentation du projet (contexte objectifs, adresse des partenaires…), communiqué de presse, un espace en ligne dédié (formulaire d’inscriptions aux soirées, démarche éco évènement…).
  • un questionnaire spécifique à chaque organisation professionnelle diffusé par ces dernières à leurs adhérents en même temps que la plaquette.
  • une base de données de parties prenantes concernées.
Partenaires moblisés :

Partenaires financiers : ADEME, SYBERT, SYDOM du Jura, SERTRID, SYTEVOM, RUDOLOGIA. Partenaires techniques : ADEME, DRIRE, CETIM, CNPA, UMIH, CCI, CRMA, FFB, CAPEB, Syndicats de traitement de déchets…

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

RUDOLOGIA estime que la problématique de prévention des déchets ne peut être dissociée de celle de la gestion des déchets. En effet, sans une bonne gestion des déchets préalable, il ne lui semble pas réaliste de réussir à impliquer les entreprises dans des actions de prévention.

  • Il a été bénéfique d’aller à la rencontre des entreprises en identifiant par le biais de leurs organisations professionnelles les évènements majeurs du secteur (Assemblées Générales, salons professionnels).
  • RUDOLOGIA recommande de cibler les futurs professionnels (étudiants, apprentis, ...) dans le cadre de formations initiales et les professionnels en poste dans le cadre notamment de formations obligatoires (Ex : permis d’exploiter en l’Hôtellerie/Restauration, …).
  • Il ressort des soirées organisées qu’il est essentiel de sensibiliser et d’impliquer l’ensemble des acteurs de la chaine : Direction, Maître d’œuvre, Maître d’ouvrage, Bureau d’étude, Bureau d’Ingénierie, Marketing, Client, Fournisseurs…
Difficultés rencontrées :

NC

Recommandations éventuelles :

NC