Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Prêt de kits de couches lavables

Communauté de Communes de Belle-Ile-en-Mer

contexte

La communauté de communes de Belle-Île-en-Mer (CCBI - 5 270 habitants INSEE / 9 253 habitants DGF (population INSEE + nombre de résidences secondaires) a adopté en mai 2015 un Programme Local de Prévention des déchets ayant pour objectif la réduction du volume total des déchets produits (de 715 kg/hab en 2014 à 630 kg/hab en 2020). La CCBI a également été retenue "Territoire Zéro Déchet, Zéro Gaspillage" par le Ministère de l'Ecologie en novembre 2015. Trois axes dans ce programme : la réduction de l'enfouissement, l'augmentation de la valorisation et la diminution des apports en déchèterie.

Selon la dernière caractérisation des OMr à Belle-Île, 20% des déchets enfouis sont des textiles sanitaires. En France, l’ADEME estime que le tonnage de textiles sanitaires - constitués essentiellement de couches jetables (mais aussi lingettes, coton, serviettes hygiéniques…)- a été multiplié par 2,5 entre 1993 et 2007 et 33 kg/hab./an (2009). L’utilisation des couches lavables représente donc un potentiel de réduction des déchets intéressants. La CCBI offre aux jeunes ou futurs parents la possibilité de tester les couches lavables en leur mettant à disposition un kit composé notamment de lingettes lavables, couches (modèle tout-en-un ou classique), inserts, feuillets de cellulose, etc. La mise à disposition est gratuite (convention). Outre les publications de la CCBI, les parents peuvent avoir connaissance de ce prêt via le réseau des assistantes maternelles, l’association « île verte » et la crèche.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :
  • Réduire le volume d'ordures ménagères enfouies
  • Sensibiliser les jeunes parents aux impacts économiques et écologiques des couches jetables
  • Faire découvrir aux parents cette alternative en leur offrant la possibilité de tester les couches lavables et remettre en question préjugés et idées reçues.
Résultats quantitatifs :

En 2016:

  • 7 parents ont récupéré un kit de couches lavables
  • 1 kit restitué car ne convenait pas à l’enfant
  • Estimation des tonnages évités : 2,4 tonnes sur l'année
Résultats qualitatifs :

Quelques mois après le prêt, un questionnaire est envoyé aux parents et tous font part de leur satisfaction concernant l’utilisation des couches. Certains utilisent les couches lavables en complément des jetables. Seuls 2 parents avaient songés à utiliser des couches lavables avant l’opération, le prix d’achat étant le principal frein. Tous les couples interrogés recommanderaient à leur entourage ces couches. En effet, certains parents ont eu connaissance de l’opération via des amis ayant bénéficié du kit. Les idées reçues disparaissent plus facilement lorsque les témoignages viennent de connaissances.

Mise en oeuvre

Planning :
  • Mars-Avril 2016 / Rencontre avec la crèche, association enfance et RAM
  • Mai 2016 / Réunion d’information sur les couches lavables (test, témoignages…)
  • Juillet 2016 / Premiers prêt de kits
  • Octobre 2016 / Premiers retours d'expériences (envoi d'un questionnaire)
Moyens humains :

Animateur TZDZG

Moyens financiers :

Kits de couches lavables : 3854,52€ correspondant à 12 kits de couches lavables (une quinzaine de couches par kit).

Moyens techniques :

Kits de couches lavables

Partenaires moblisés :

Réseau des assistantes maternelle, crèche, association Île Verte, parents déjà utilisateurs

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

L'action nécessite de bien s'informer sur l'utilisation des couches lavables (différents modèles, lavage, etc.).

Lors de la réunion d’information, il est conseillé de convier un ou deux couples de parents déjà utilisateurs de couches lavables pour témoigner de leurs expériences, de réaliser des démonstrations...

Difficultés rencontrées :

L'action est bien perçue par le public et contribue, petit à petit, à changer les aprioris sur les couches lavables.

Recommandations éventuelles :

 Il est important de communiquer régulièrement sur le prêt et s'appuyer sur des relais pour diffuser l'information (crèche, association, fournisseurs...).