Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Opération "Plus d’idées Moins de Déchets"

fiche_exemplaire
expérience
exemplaire

Coglais Communauté

ZA Saint Eustache
35460 Saint Etienne en Coglès
Admin Sapsi
tma.drupal@ademe.fr

contexte

L’association La Passiflore, basée à Fougères, travaille depuis 2001 sur la prévention des déchets. Après avoir menée une opération Foyers Témoins en 2005, puis mis en place l’étiquetage de produits pauves en déchets en grande surface, l’association a souhaité développé une action de prévention auprès des artisans et commerçants, en 2008.

Proposé à Coglais Communauté, intercommunalité du Pays de Fougères rassemblant 11 communes sur un territoire rural, le projet y a été porté par le service Développement Economique.

Il était soutenu par le président de Coglais Communauté et la présidente de la Commission "économie" de l’intercommunalité et suivi par la Responsable Service Aménagement Développement Durable.

Ce projet a été vécu comme :

  • un projet de développement durable intégrant les objectifs du Grenelle de l’Environnement ;
  • une opération pionnière en France par la cible et la thématique ;
  • une démarche collective d’animation et de cohésion du tissu économique du territoire.

Il a reçu le soutien de nombreux partenaires.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

L’action consiste à sensibiliser les artisans et commerçants à la réduction des déchets, et à accompagner l’évolution de leurs pratiques vers la réduction de leurs déchets. L’action porte sur les déchets générés en fabrication / production et également ceux "mis sur le marché" et se retrouvant chez le client. Les objectifs principaux sont :

  • Mobiliser les commerçants et artisans dans une démarche éco-responsable ;
  • Diminuer la quantité de déchets produits et réduire l’utilisation de produits dangereux par la mise en œuvre de gestes de prévention.
Résultats quantitatifs :

Une cinquantaine de commerçants et artisans (sur les 84 sollicités) se sont engagés à recevoir une visite de diagnostic puis à appliquer des gestes de prévention préconisés (tout ou partie). 41 diagnostics "espace clientèle*" et 8 diagnostics "espace production*" ont été réalisés. 55 gestes de prévention ont ainsi été répertoriés puis répartis dans 12 fiches correspondant chacune à un secteur d’activité. En moyenne chaque enseigne applique près de 8 gestes. Le nombre de nouveaux gestes - adoptés au cours du projet - est estimé à 2 par enseigne.

Résultats qualitatifs :

Ce projet a permis de créer une solidarité territoriale entre commerçants/artisans autour d’un projet mobilisateur, incitant certains (15) à poursuivre le projet dans une seconde phase (en cours début 2011). En revanche, la sensibilisation des clients par les commerçants et artisans apparaît faible.

Mise en oeuvre

Planning :

Calendrier du projet : septembre 2008 / juillet 2009 Après une phase de construction du projet (montage et financement), la méthodologie suivante a été établie :

1-La rencontre des artisans, commerçants : présentation du projet par les binômes" élus / bénévoles des associations partenaires".

2-L’adhésion : réunion collective d’information sur l’opération, recensement des artisans/commerçants volontaires pour s’engager dans cette action et choix du logo.

3-Les diagnostics : réalisation de diagnostics "espace clientèle et production" pour recenser les pratiques et identifier les gestes de prévention réalisés et ceux à mettre en place chez les participants.

4- La réalisation des 12 fiches métiers : issus des diagnostics, création d’un listing de gestes de prévention à réaliser par secteurs. 5- L’engagement : choix par les artisans/commerçants des gestes qu’ils souhaitent mettre en œuvre, ou qu’ils effectuent déjà.

6- La communication : fiche d’engagement avec le nombre de gestes réalisés et affiche de l’opération.

Moyens humains :

Coglais Communauté : pilotage et suivi administratif.

La Passiflore : assistance à maîtrise d’ouvrage et partenaire opérationnel. Au sein de cette association, les bénévoles ont été mis à contribution tout au long du projet, notamment pour la mobilisation des artisans et commerçants, le suivi de l’action et la valorisation médiatique.

Bureau d’Etudes (AktEco) : accompagnement méthodologique et opérationnel pour la mise en œuvre du projet : animation (newsletter, rencontres), création d’outils et de supports de communication, diagnostics, …

Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat : pilotage du projet et réalisation des diagnostics "espace production".

Moyens financiers :

Le budget total est de 20000 € (42.5% ODESCA, 42,5% Coglais Communauté, 7,5% ADEME, 7,5% Passiflore). En outre, la chambre des métiers et de l’artisanat a accompagné ce projet sur des fonds propres. Le coût global de ce projet est estimé entre 28 et 30 000 euros et environ 0.6 équivalent temps plein pendant un an.

Moyens techniques :

Affiches et affichettes éditées et distribuées aux commerçants et artisans. .

Sacs à pains réutilisables distribués aux clients.

Partenaires moblisés :

Autour de Coglais Communauté, de nombreux acteurs se sont rassemblés pour suivre ce projet : la CRMA, la CCI, la Passiflore, l’Association du Coglais, l’Union des commerçants de St-Brice, le Bureau d’Etudes AktEco et l’ADEME.

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Plusieurs facteurs à l’inscription dans la durée de cette opération:

- un long travail de préparation en amont, notamment pour construire le projet en fédérant les partenaires,

- l’implication d’acteurs locaux (élus, bénévoles, techniciens de la collectivité) dans la mobilisation des artisans et commerçants,

- Une co-construction des listes de gestes avec les artisans et commerçants : les gestes sont issus des propositions faites lors des diagnostics.

 

Limite : Les tonnages de déchets évités n’ont pas été estimés.

Difficultés rencontrées :

Sans objet

Recommandations éventuelles :

Sans objet