Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Mise en place d'une filière locale de réemploi du textile

Communauté d'Agglomération Orléans Val de Loire

Espace Saint Marc 6 Place du 6 Juin 1944
Bp 95801
45000 Orléans
Hélène Peroceschi
hperoceschi@agglo-orleans.fr

contexte

Dans le cadre du programme local de Prévention des déchets, la collectivité cherche à développer de nouveaux services en faveur du réemploi.

 

Une campagne de caratérisation a mis en évidence en 2010 la présence de textiles usagés dans les DMR. La collectivité a donc engagé en 2012 un diagnostic local de la filière textile afin de définir des pistes d'amélioration et de développement de la filière locale de réemploi.

 

A l'issue de l'étude, constat est fait:

- d'un sous-dimensionnement du réseau de collecte par conteneurs (seulement 47 points de collecte pour 273 000 habitants, 22 communes). On estime que grâce à eux 450 tonnes/an de textile usagés étaient collectés sur les 1600 tonnes de gisement potentiel (ratio nationaux Eco TLC).

- de l'absence d'organisation de la filière locale => nombreux opérateurs de collecte, niveaux de service disparates

- d'un fort potentiel pour la création d'emplois par les acteurs locaux de l'économie sociale et solidaire.

 

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

La collectivité s'est donc engagée dans une démarche globale visant à:

 

- favoriser et faciliter le geste de tri du textile pour les ménages via un réseau de collecte renforcé et attractif (implantation massive de nouvelles bornes, lancement d'un marché de prestation pour la collecte et la maintenance des bornes, suivi du remplissage, nettoyage des abords, tri, réemploi et recyclage )

 

- permettre aux acteurs de l'Economie sociale et solidaire présents sur le territoire de se positionner sur le marché de collecte/réemploi (introduction d'une clause "insertion" dans la rédaction du marché)

 

- s'appuyer sur les acteurs relais pour développer le réseau de bornes de collecte (argumentaires spécifiques pour prospection de nouveaux emplacements sur le domaine public ET privé, conventions d'occupation )

 

- soutenir l'activité des associations caritatives locales (création d'un fonds de solidarité, conventions de partenariat pour faciliter l'approvisionnement/reprise du textile en fonction de leurs besoins)

 

- promouvoir de façon originale cette nouvelle filière (actions de communication variées: stands en déchetterie, concours scolaire, collectes ponctuelles sur vides-greniers, en entreprise, en porte à porte)

Résultats quantitatifs :

- implantation de 96 nouveaux points de collecte (de septembre 2013 à aout 2014)

- collecte de 355 nouvelles tonnes de textile en 11 mois (10% du flux collecté est réemployé)

- 10 postes en insertion créés sur les activités de collecte/tri/revente

- 1250 personnes sensibilisées sur des stands en déchetterie (printemps 2014)

Résultats qualitatifs :

- meilleure visibilité des points de collecte textile, amélioration du service à l'usager (évitement des débordements, propreté des abords)

- 3 structures locales de l'ESS participent au projet (collecte en bornes et en porte à porte)

- 2 associations caritatives ont conventionné avec l'AgglO pour être soutenues dans leurs activités

-  création d'un centre de tri et d'une boutique solidaire sur le territoire par les acteurs de l'ESS impliqués dans le projet

- création d'emplois d'insertion

Mise en oeuvre

Planning :

- étude textile => stagiaire 4 mois (février-juin 2012)

- lancement marché de "collecte élargie" avec clause insertion (février 2013)

- attribution marché (été 2013) => groupement: 1 prestataire de collecte professionnel + 2 structures locales de l'ESS

- installation de nouvelles bornes + prospection sur le territoire (à compter de septembre 2013)

- campagne de communication (printemps2014)

- prêt ponctuel de bornes + distribution de sacs pour des collectes sur brocantes (opérationnel à partir de mai 2014)

- ouverture du centre de tri textile (septembre 2014)

- ouverture d'une boutique solidaire pour revendre localement une partie du textile réemployable (octobre 2014)

- collecte ponctuelle test en porte à porte (prévue à l'automne 2014)

 

Moyens humains :

- un stagiaire à temps plein (4 mois)

- animation, lancement et suivi du marché, prospection, communication (1 ETP)

Moyens financiers :

Grâce aux recettes de revente textile et aux soutiens d'Eco TLC (eco-organisme chargé de la REP textile), le service ne coûte rien à la collectivité

Moyens techniques :

- bornes anti-intrusion, mises aux couleurs de la collectivité

- un stand dédié + flyer + affiches

Partenaires moblisés :

- acteurs ESS et associations caritatives

- communes et entreprises pour l'implantations de nouvelles bornes

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Compte tenu:

- des gisements (6kg/hab/an et des),

- de la possibilité de créer des nouvelles activités (= emplois)

- et des conditions de financements de la filière

cette action mérite largement d'être reproduite ailleurs

Difficultés rencontrées :

Opération originale compte tenu de l'approche multi-acteurs qui a permis de conforter les opérateurs locaux tout en améliorant la qualité du service à l'usager

Recommandations éventuelles :

Le diagnostic de territoire et la rencontre avec les acteurs de la filière est un préalable indispensable pour identifier les leviers d'actions et coordonner les énergies