Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

La promotion des couches lavables et la réalisation d’un test sur une crèche municipale - CCT

Communauté de Communes Terres Touloises

Rue du Mémorial du Génie
54200 crouves
Kelig Leclerc
k.leclerc@cctoulois.com

contexte

La promotion des couches lavables permet une réduction très importante des déchets des ménages et des structures de la petite enfance (maternité, crèches) : 1 tonne par enfant de la naissance à la propreté. On note 620 naissances chaque année à la maternité de Toul qui draine aussi des parents de la Meuse et environ 1100 enfants de 0 à 3 ans sur le territoire de la CCT, soit 370 tonnes de déchets qui pourraient être évités par an, ce qui représente plus de 6% des ordures ménagères collectées. Le coût de collecte et de traitement s'élève à 76000€/an.

Une réunion d'information sur les couches lavables est organisée le 23 septembre 2013 à la CCT à destination des élus en charge de la petite enfance à Toul, des directrices de crèche, du CCAS et du RAM (Relais d'Assistants Maternels). Cependant, les élus sont très réfractaires à l'introduction des couches lavables en crèche et invoquent un rejet par la PMI de ce mode de change.

Une convention est passée avec une association de promotion des couches lavables début 2014 pour mener des ateliers de confection de couches lavables auprès des particuliers et sensibiliser les professionnels de la petite enfance et ceux de santé (médecins, puériculteurs, sages-femmes, gynécologues...).

Le blocage des élus vis-à-vis de l'introduction des couches lavables en crèches municipales et RAM est levé en 2015. La CCT a travaillé de concert avec le CCAS de Toul et réalisé un test en couches lavables auprès de 12 enfants de la section des bébés et des petits (0 à 18 mois) au sein de la crèche la Louvière de Toul (capacité de 60 enfants - 4 sections). Le test a eu lieu du 03 novembre au 31 janvier 2016, soit 11 semaines. Durant cette période, tout a été mesuré et comparé : poids des déchets, consommation d'électricité et d'eau, nombre de changes, nombre d'érythèmes fessiers, de fuites...

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

La crèche La Louvière dispose d'un projet pédagogique centré sur le développement, le bien-être et la santé de l'enfant. Les repas sont préparés sur place à base de produits frais. Une démarche de produits locaux et de circuits courts est engagée. Le projet de passer en couches lavables apporterait un plus pour cette crèche bien engagée sur les plans environnementaux et santé. Le projet débute par une première étape de test dont les objectifs sont les suivants :

-Comparer l'utilisation des couches jetables / couches lavables : type de couche, pratique du change, capacité d'absorption, nombre de changes, effets sur la santé de l'enfant,

-S'inscrire dans la continuité du projet éducatif et valoriser la santé de l'enfant,

-Mesurer le surcroît de travail : en termes de change dans les sections et en termes de lavage/préparation des couches,

-Appréhender les coûts de manière fine,

-Mesurer la réduction des déchets, les indicateurs de consommation (eau, électricité),

-Etablir la faisabilité technique et économique de l'utilisation et d'une généralisation de la couche lavable en crèche,

-Promouvoir la couche lavable auprès des parents et d'autres crèches du territoire.

 

Bilan : la crèche achète les couches jetables pour tous les enfants ; la CAF alloue un budget qui est identique pour la couche lavable ou jetable. Le test permet de montrer les avantages financiers, environnementaux et sur le plan de la santé des couches lavables par rapport aux jetables.

 

Résultats quantitatifs :

46% des enfants des 2 sections (bébés et petits) équipés en couches lavables

Taux d'absorption de la couche lavable similaire à la couche jetable,

Fuites urinaires nombreuses au début puis quasi inexistantes, le geste de change s'améliorant avec la pratique,

Erythèmes fessiers disparaissant avec la couche lavable mais temps d'adaptation de la peau du bébé car la couche lavable est plus humide ; très peu de crème utilisée,

-37% du poids de déchets résiduels pour la section des bébés (18kg/semaine en jetable contre 13.17kg/semaine en lavable), -47% du poids de déchets résiduels pour la section des petits (25.41kg/semaine en jetable contre 17.33kg/semaine en lavable). Ces données peuvent encore baisser avec le lavage du voile de protection (jusqu'à 5 fois en cas d'urines),

Equivalent moyen de 2.5 lessives par semaine en 100% couches lavables ; la pratique a été de laver les couches avec le reste du linge de la crèche (bavoirs, gants de toilette, draps, serviettes).

Résultats qualitatifs :

- Une couche lavable similaire à la couche jetable d'où un geste de change facilité mais un peu plus long (culotte de protection à enfiler),

- Une bonne acceptation de la couche lavable pour les enfants (disparition d'allergie chez un enfant)

- Une humidité de la couche qui surprend au départ le personnel (utilisation de gants puis abandon).

Mise en oeuvre

Planning :

23/03/15 : réunion d'information avec le personnel de la crèche pour présenter la couche lavable et expliquer le projet de test au sein de la crèche,

08/04/15 : réunion avec les parents et recrutement de bébés pour le test = 0 parent,

Avril-août : changement de stratégie ; communication lors des inscriptions des nouveaux parents et ciblage sur 2 sections d'enfants (bébés et petits),

Septembre 2015 : recrutement de 12 volontaires pour le test,

17,22 et 24/09/16 : cafés des parents (présentation de la couche lavable, du test, des bienfaits attendus pour la santé et l'environnement),

Octobre : préparation des lots de couches, formation des lavandières, réalisation de fiches de saisie pour les nounous et les lavandières,

03/11/15 au 31/01/16 : réalisation du test ; mesures sur la santé, l'environnement, l'organisation en interne. Questionnaire en fin de test pour sonder le personnel.

25/04/16 : bilan du test présenté aux élus et décision d'équiper la crèche La Louvière section/section dès septembre + test sur la crèche municipale R. Rollin. Poursuite en couches lavables pour les enfants testeurs.

Moyens humains :

1 animateur PLP,

1 directrice CCAS

2 directrices de crèche

1 salariée de l'association de promotion des couches lavables

Moyens financiers :

Coût du test :

Part CCT : 2318€TTC en accompagnement du personnel et 712€TTC pour l'achat/location de couches.

Part CCAS : 559€TTC en accompagnement du personnel et 713€TTC pour l'achat/location de couches.

Soit un montant total de 4301€TTC

Partenaires moblisés :

CCAS

Association de promotion des couches lavables

Elus de la ville de Toul

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Chaque contexte de structure est différent et doit être étudié avant tout projet.

L'équipe de la crèche a accueilli le projet avec méfiance mais s'est bien impliqué dans le test. Les lavandières ont joué un rôle essentiel en préparant les couches avec les voiles de protection intégrés et en assurant un roulement de couches suffisant chaque jour. Pourtant, le contexte à la crèche était compliqué avec de nombreux arrêts maladie. L'accompagnement par une structure de promotion des couches lavables est essentiel pour rester à l'écoute du personnel et adapter le projet en fonction de leurs demandes.

Les visites en crèches utilisant les couches lavables par le personnel de Toul n'ont pas pu avoir lieu hormis pour les lavandières. Cela aurait facilité l'acceptation du passage aux couches lavables par un plus grand nombre de nounous.

Difficultés rencontrées :

Le personnel a réellement été réceptif et a pu voir concrètement les bienfaits de la couche lavable sur la santé de l'enfant et sur l'environnement. Il a manifesté des demandes concernant le tri des déchets, qui ont abouti à la mise en place d'un composteur partagé avec une résidence de personnes âgées. La nocivité des produits contenus dans les couches jetables a interrogé le personnel sur la composition des protections anatomiques et hygiéniques.

Recommandations éventuelles :

Avoir le soutien des élus est indispensable car les idées reçues sur les couches lavables ont la vie dure. Commencer par définir le projet avec l'équipe dirigeante de la crèche et établir un rétro-planning des actions et de la communication. Prendre le temps d'informer le personnel. Agir progressivement, par paliers, dans le cas d'une extension à toute une crèche afin que le personnel s'adapte au surcroît de travail et à l'organisation interne.