Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Foire de la récup' et du réemploi

Conseil Départemental du Tarn

Hôtel du Département
Lices Georges Pompidou
81013 Albi
Pauline Ismaili
pauline.ismaili@cg81.fr

contexte

Le Département du Tarn est engagé dans un Plan de Prévention des Déchets depuis 2011 et soutient 5 structures porteuses de PLP sur le territoire. De plus le département a la volonté de participer localement à l'objectif de réduction des déchets fixé par les lois Grenelle. Ainsi, chaque année, il organise avec ses partenaires un événement départemental à l'occasion de la Semaine européenne de réduction des déchets.

L'idée d'organiser une manifestation festive en lien avec la thématique prévention des déchets a conduit à l'organisation en 2013 de la première "Foire de la récup' et du réemploi", dans le nord du département.La Foire a été reconduite en 2014 et en 2015, avec un succès comparable à la première édition. Pendant une journée, le grand public est invité à participer à des ateliers de récup' et de réemploi. Une ou deux journées consacrée exclusivement aux enfants sont organisées en amont, avec des ateliers spécifiques.

 

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Sensibiliser un large public à la prévention de déchets

Grâce à l’organisation d’ateliers, de journées enfants et d’un spectacle, la Foire contribue à la sensibilisation d’un public le plus hétéroclite possible à la réduction des déchets.

Organiser un évènement festif dans le cadre du réseau des animateurs PDP/PLP du Tarn

La Foire de la récup’ et du réemploi est organisée par le département du Tarn mais tous les PLP s’associent à la fois pour l’organisation et pour la réalisation de l’événement en mettant à disposition des moyens humains et matériels

L'objectif est aussi de capter l'attention du public sur la prévention des déchets par une entrée ludique, festive et dans l'air du temps (le "Do It Yourslef", la récup'). L'idée est de faire passer le message suivant : " Réduire ses déchets c'est simple et sympa !"

Faire connaître des moyens de réemploi et de réutilisation

L’objectif de la foire est d’apprendre à réutiliser, relooker et donner une deuxième vie aux objets du quotidien par exemple en fabriquant des meubles en bois de récup’, en créant des bijoux avec des objets de fond de tiroirs, en apprenant à coudre, à réparer les vélos…

Objectifs quantitatifs :

Nombre de visiteurs (grand public)

  • En 2013 : 200
  • En 2014 : 600
  • En 2015 : non chiffré

Nombre de visiteurs (journées enfants)

Plus de 100 enfants/jour

Réduction des déchets

Réduction des déchets de 5kg/hab.an d’ici à 2016, conformément aux objectifs fixés par les lois Grenelle.

Résultats quantitatifs :
Bilan en chiffres
  2013 2014 2015

Visiteurs

600 800 1200
Enfants 150 300 408

Objets déposés

et emportés

/ / 200 kg

 

Résultats qualitatifs :

Les 3 éditions de la Foire de la récup’ et du réemploi ont remporté un franc succès :

  • Plusieurs encadrants des groupes d'enfants accueillis le mercredi sont revenus le dimanche.
  • Les exposants ont tous été ravis de leur participation, du public accueilli, des contacts pris avec les visiteurs et avec les autres exposants ! L'événement créée du lien. En organisant l'édition 2014, nous avons sollicité de nouveaux exposants qui nous ont dit le plus souvent avoir entendu parlé ou être venu à la Foire 2013 et avoir été intéressé par l'événement.
  • Le public a dévalisé le stand d'accueil : fiches des ateliers, autocollants stop pub, brochures de l'ADEME sur le compostage, etc.

Mise en oeuvre

Description de l'action :

Préparation

De nombreuses réunions entre l’animatrice du PDP et les 5 animateurs PLP se sont déroulées en amont de la manifestation (9 en 2013, 6 en 2014, 7 en 2015).

Réalisation de l'évènement

Les ateliers privilégient des prestataires locaux ce qui permet de découvrir de nombreuses compétences locales et de créer ainsi un réseau. Deux types d’ateliers sont organisés.

  • Ateliers enfants

Ils visent la réutilisation matière (ex : fabrication de jeux en bois de récup’, doudous à partir de chaussettes orphelines), la limitation du gaspillage alimentaire (ex : pain perdu, cuisinette maxi-mini déchets) et la fabrication d’objets décoratifs (ex : décoration de Noël).

  • Atelier Grand Public

Ils visent le réemploi (ex : relooking de meubles et d’abat-jour), la réutilisation (ex : fabrication de meubles en bois de récup’, création des bijoux avec des objets de fond de tiroirs) et la réparation (ex : apprendre à coudre, à réparer les vélos). Il est demandé au public d’apporter du matériel (ex : vieux pull, abat-jour défraîchi) mais chaque prestataire amène également du matériel. Les participants peuvent ainsi repartir avec une ébauche, une création terminée ou simplement un mode d’emploi.

Par ailleurs, un espace de don/gratuité a été mis en place en 2015

Communication

Une communication importante a été mise en place une semaine avant l’évènement à travers de spots radio (6 à 8 fois par jour), d’affiches, de flyers distribués (parkings de supermarché et aires de covoiturage), d’articles dans des journaux locaux, d’une conférence de presse à la mairie…

Par ailleurs, une vidéo de la manifestation est en ligne sur la page facebook du Département.

Planning :

Le planning suivant est celui de l'édition 2014 de la Foire. Cependant le planning était similaire pour les deux autres éditions

  • Juin 2014 : réservation salle
  • Septembre-octobre 2014 : recherche et réservation des animations + mise en forme des fiches de chaque atelier
  • Novembre 2014 : réalisation des plans de salle (disposition des stands)
  • Décembre 2014 : récupérer et payer les factures, faire le Bilan
Moyens humains :
  • 1 animatrice PDP (2 mois en 2013, 1 mois en 2014 et 1.5 mois en 2015)

  • 10 animateurs PLP et ambassadeurs prévention de tri pendant 1 jour + aide avant et après la manifestation

Moyens financiers :

Un peu moins de 20 000 € par édition dont :

  • Communication (journée enfants et grand public) : 6000€

  • Vidéo, panneaux signalétiques: 2000€
  • Atelier Grand Public : 8000€ (rémunération prestataire) 

  • Enfants : 4000€ (rémunération prestataire) passés à la charge des PLP en 2015

Moyens techniques :
  • Salle réservée par PDP ou PLP selon la situation sur le territoire.
  • Emprunt de la cuisinette mobile de la banque alimentaire pour les ateliers cuisine des restes.
  • Matériel des ateliers assurés par les PLP fourni par les PLP.
  • Déjeuner de midi prévu pour les intervenants : 2 tickets repas par stand maximum (traiteur et service à table en 2013, food-truck en 2014)
  • Des t-shirts ont été réalisés  pour les organisateurs (Département et les 5 PLP).
  • Réalisation d'un livret contenant les fiches de chaque atelier pour que le public puisse reproduire chez lui les propositions des différents intervenants.

     
Partenaires moblisés :

5 structures porteuses de PLP ont été mobilisées pour ce projet :

  • Communauté d’agglomérations Castres Mazamet
  • Comunautés de communes Tarn et Dadou
  • SICTOM de Lavaur
  • SIPOM de Revel
  • Trifyl

De plus, la Chambre de Métiers et de l'Artisanat du Tarn, engagée dans un programme « répar’acteur », participe à la Foire avec des stands de professionnels locaux de la réparation, notamment Fédélec (fédération des professionnels de la réparation des D3E).

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

La mobilisation et l'implication des porteurs de PLP autour du PDP assure la cohérence des actions proposées sur le territoire pendant la Semaine Européenne de Réduction des Déchets et contribue à une meilleure lisibilité pour le public.

C’est un vrai travail d’équipe où tout le monde coopère en mettant des moyens financiers, humains et matériels et qui permet de donner de l'envergure et de l'impact à la Foire

Recommandations éventuelles :

La Foire est reproductible dans d’autres départements à condition d’avoir une forte solidarité territoriale (participation de plusieurs PLP et d’associations). De plus, il faut veiller à une bonne communication en amont de l’événement pour assurer un taux de participation élevé. Il est recommandé de :

  • Mettre des moyens dans la communication s(ur un budget de 20 000 €, près de 5 000 € sont consacrés à la communication : spots sur 2 radios + encart dans la presse locale + affiches + flyers + livret avec fiches ateliers)
  • Mobiliser le public sur une manifestation festive dont le sujet d'accroche n'est pas la prévention des déchets mais les mots valises à la mode : récup', DIY, etc.