Aller au contenu
Aller au menu
Recherche
Aller au pied de page

Partage d'expériences

Etude de faisabilité de l'usage collctif de composteurs de quartier et de lycée

Cadre de restitution de l'action : Étude de l'ADEME

Ecosec
710 rue favre de St castor
00034 Montpellier
www.ecosec.fr

Mots-clés
Biodéchet | Étude | Gestion collective | Composteur | Internet / Logiciel | Établissements scolaires | Démarche globale (Agenda 21/PCET/AEU) | Ménages / Grand public | Valorisation

Contexte

Ecosec est une coopérative montpelliéraine qui conçoit, vend et installe des solutions écologiques pour gérer les biodéchets et leurs effluents en ville.

L'expérimentation grandeur nature a permis d'expérimenter des process, équipements et services innovants. Avec pour objectif de démocratiser le compostage collectif de proximité.

Objectifs recherchés / Résultats obtenus

Objectifs

Le projet proposé se compose en 3 axes principaux :

1 - Compostage de matières organiques dans 2 environnements différents (pied d’immeuble / lycée)
- Eco-conception participative des équipements et du service proposé
- Accompagnement des acteurs, mobilisation et mise en route

- Valorisation du compost dans les jardins partagés du quartier Petit Bard - Pergola

2 - Développement d’outils pédagogiques de sensibilisation en lien avec les enseignants
- Processus de compostage : Cursus Sciences et Vie de la Terre, chimie, éducation civique

3 - Etude économique d’une mise à l’échelle de cette approche intégrée, comparatifs des bienfaits du compostage sur site par rapport à la collecte et au traitement actuels des biodéchets.

Résultats quantitatifs obtenus

- 1000 personnes sensibilisées au recyclage et au cycle de la matière organique

- 15 m3 de biodéchets compostés localement

- 5 m3 de compost produits et distribués dans les jardins partagés

Résultats qualitatifs obtenus

- Creuser le concept d’économie circulaire à tous les gisements de biodéchets non valorisés et particulièrement aux producteurs concernés par la loi 20162.

Le dispositif souhaite apporter plus de service afin de rendre pratique, sans odeur et donc durable le compostage collectif.

L’expérience vise à chaque étape du processus à mettre en place des mécanismes reproductibles à moindre frais.

1 - Le service d’accompagnement : 

- Diagnostic et co-conception des produits et services avec les acteurs

- Une mobilisation et mise en place au démarrage (quartier / cuisines / élèves)
- Des animations de sensibilisation ludiques pour petits et grands
- Sensibilisation spécialement adaptée aux établissements scolaires (partenariat avec les enseignants notamment)

2 - Le service de gestion des biodéchets (à vélo) :
- Un service de collecte déconcentré à des points relais sur le quartier avec des «sachets papier kraft » biodégradables qui évitent la prolifération de moucheron ou d’odeur et sont source de carbone

- Gestion du broyat pour les composteurs

- Mélange des matières

- Une intervention en moins de 2h en cas d’apparition d’odeurs grâce à la connectique développée
- Organisation d’évènements de distribution de compost stabilisé

Rapport de mission

RAPPORT ETUDE COMPOSTAGE Ecosec.pdfdetail fichier (pdf - 7.78 Mo)

Mise en oeuvre

Année principale de réalisation
2016
Planning / Déroulement

- Septembre pré-section APP

- Décembre : contact des associations et partenaires locaux

- Janvier : atelier conception

- Février : insatllation composteur lycée

- Mars : Inauguration composteur quartier

- Février-juin : gestion à vélo du composteur + animations variées

- Juin : distribution du compost

Moyens humains
Moyens financiers

- ADEME : 39 104 €

- Auto-financement : 22 096 €

- Métropole : 7 000 €

- Région : 3 900 €

 

Moyens techniques
Partenaires mobilisés

- étrangeordinaire : design et communication

- Les Petits Débrouillards : animation, pédagogie

- Microterra : expert compostage

- La Main Verte : association jardins

Valorisation de cette expérience

Reproductibilité

Le projet de compostage dans les lycées n'a pas pu être pérennisé à cause des fautes de tri trop nombreuses

Dans un autre établissement la démarche est tout à fait reproductible et peu porter ses fruits en autonomisant la gestion des biodéchets en interne

 

Dans le quartier, le compsteur urbain s'est montré esthétique et pratique, il est aujourd'hui en commercialisation. La mobilisation par une semaine de manifestation est très intéressante pour faire connaitre le projet et faire accepter l'objet mais ne permet pas de pérenniser une filière autogérée de valorisation des biodéchets. le service de colecte décentralisé des biodéchets à vélo est faisable mais le financement doit être calculé par rapport au service social qu'il rend (citoyenneté, cohésion sociale, mieux vivre ensemble) L'approche horizontale en relation avec les acteurs locaux a permis de faire émerger des projets transversaux, participant à l'animation de la vie de quartier.

 

 

Originalité

Le projet a permis de développer le boitier connecté. Waste connexion est une innovation prometteuse qui permet d'informer à distance et en temps réel les gestionnaires du processus de compostage. Aujourd'hui le projet est soutenue par la Green Tech Verte du ministère de l'Environnement. ce financement permettre de créer une version industrielle du boitier et de sa plate forme en ligne associée avant l'été 2017.

Recommandations éventuelles

Auteur de la fiche

léa egret

l.egret@ecosec.fr

Contact ADEME

Christiane CHARTIER

christiane.chartier@ademe.fr

Direction régionale Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

Dernière actualisation de la fiche : Juillet 2017

Logo ADEME Fiche action-résultat réalisée sur le site www.optigede.ademe.fr
Les informations de cette fiche ont été établies sous la responsabilité de son auteur.