Aller au contenu
Aller au menu
Recherche
Aller au pied de page

Partage d'expériences

"De l'assiette au compost, du compost au jardin" - Action menée par la Régie de Quartiers de Lannion

Comité National de Liaison des Régies de Quartier
54 avenue Philippe Auguste
75011 Paris
www.regiedequartier.org

Mots-clés
Biodéchet | Composteur | Sensibilisation | Signalétique | Établissements scolaires | Gaspillage alimentaire | Jeune public | Prévention des déchets

Un « chef » de table en pleine action !

(Crédits de l'image Régie de Quartiers de Lannion)


Contexte

Une action expérimentale menée sur l’année scolaire 2013-2014 à l’école Keriaden a montré que si l’ensemble des cantines scolaires de la ville se mettait à pratiquer le compostage de manière systématique, il pourrait être retiré des ordures ménagères pluieurs tonnes de déchets organiques par année !

La Régie de Quartiers de Lannion accompagne, depuis le début de l’année scolaire 2015, trois écoles du quartier Ker Uhel (Kériaden, Saint Roch et Woas Wen), à la mise en place d’une pratique systématique de tri et de valorisation des déchets alimentaires issus des cantines scolaires.

Ce projet, construit en partenariat avec le service enfant jeunesse de la ville de Lannion, soutenu par la ville de Lannion, Lannion Tregor Communauté (amélioration des pratiques de compostage) et financé par le contrat de ville permet aux quelques 270 enfants qui mangent dans ces cantines de pratiquer quotidiennement le tri des déchets de leurs assiettes pour alimenter les bacs à compost de leurs écoles !

L’un des enjeux est de faire en sorte que tout le monde s’y mette : les enfants mais aussi les animateurs du midi et le personnel de cuisine.

La mise en place de bacs verts, les explications et surtout le soutien des animateurs et du personnel de cuisine permettent déjà de voir des résultats : les enfants trient avec entrain ce qui va au compost et ce qui n’y va pas : autant d’actes citoyens pour préserver notre environnement !

Pour donner encore plus de sens à ce tri, la Régie de Quartiers accompagne aussi les animateurs des temps d’animation périscolaire (TAP) et les enfants à construire et équiper leurs jardins d’écoles (outils de jardinages, récupérateurs d’eau…) avec l’appui des services techniques de la ville.

Au printemps les animateurs scolaires auront donc tout loisir, avec les enfants, de biner, planter, pailler… et utiliser le compost qu’ils produisent pour nourrir le jardin !

Objectifs recherchés / Résultats obtenus

Objectifs
  • Amener les équipes municipales scolaires et les élèves à pratiquer systématiquement la lutte contre le gaspillage alimentaire, le tri et la valorisation des déchets alimentaires issus des cantines scolaires.
  • Favoriser l’émergence d’actions d’animations du temps périscolaires autour du compostage et du jardinage.

 

Et au-delà des écoles :

  • Sensibiliser la population au développement durable,
  • Favoriser le déploiement de la pratique du compostage dans le quartier.
Résultats quantitatifs obtenus

Pratique quotidienne du tri et du compostage pour 270 enfants et 30 adultes (animateurs des temps périscolaires + équipes repas).

Résultats qualitatifs obtenus

Globalement, action bien accueillie par les acteurs qui deviennent assez vite forces de proposition.

Après plusieurs séances, autonomie des équipes et des enfants pour le tri des déchets et la gestion de l’espace compostage.

 

 


Mise en oeuvre

Année principale de réalisation
2015
Planning / Déroulement

2014 : Un état des lieux a été réalisé avant la mise en place effective de l'action

  • Une première expérimentation est sur une école, mais elle n'est pas pérennisée : mise en place de tri des déchets compostables avec pesée des surplus.
  • Chacune des 3 écoles concernées dispose d’un bac à compost et d’une ébauche de jardin, mais ils ne sont pas utilisés régulièrement, voire pas du tout.
  • Les équipes pédagogiques en charge des animations périscolaires et les équipes cuisine entament des discussions et des ébauches de projets, mais sans les mener jusqu'au bout (absence de ressources, manque de temps, de matériel…)

 

2015 :

  • Février à juin : travail de construction du projet en collaboration avec les coordonnateurs des temps d'accueil périscolaire des 3 écoles.
  • Juin : formation des 4 animateurs à la technique de compostage en collectivité et à la chronologie des séances d’animation compost / jardin
  • Septembre à décembre : mise en place de les actions "de l'assiette au compost" et "du compost au jardin" dans l'école Kériaden
  • Décembre à janvier : mise en place dans l'école Saint Roch

 

2016 :

  • Février à mars : mise en place dans l'école Woas Wen

 

Description de l'action "de l'assiette au compost" :

 

10 séances sur 2 mois/ école + suivi :

  •     diagnostic des pratiques (1 séance),
  •     échanges / formation / information des équipes / proposition du dispositif de tri (1 à 2 séances),
  •     expérimentation / retour des équipes / réajustement (8 séances).

 

Description de l'action "du compost au jardin" :

10 séances sur 2 mois/ école + suivi pendant l’heure de préparation des temps d'accueil périscolaires (14h-15h) :

  •     accompagnement à la préparation des séances,
  •     fourniture du matériel et des matériaux,
  •     aménagement des jardins.

 

Moyens humains

animation : 0,1 ETP Régie de Quartier (15h par mois) et les animateurs des temps d'accueil périscolaires pendant les repas de midi

Moyens financiers

7110 € (dont 2500 € politique de la ville et 2000 € enveloppe de crédits de droit commun DDCS)

Moyens techniques

Tables de tri à hauteur d'enfant, signalétique adaptée aux enfants ne sachant pas encore lire.

Bacs à compost, matière sèche, récipients de tri, outils de jardinages, remorque...

 

Partenaires mobilisés

Ville de Lannion et LTC (agglo)
 

Valorisation de cette expérience

Reproductibilité

A la demande du service enfance-jeunesse de la ville de Lannion, reproduction de l’action sur 2 autres écoles de quartiers : Ar Santé et Pen Ar Ru.

Cette action repose sur une sensibilisation sur la durée pour entraîner un véritable changement de comportements (moins de gaspillage alimentaire et valorisation des biodéchets) : les animateurs des temps d'accueil périscolaire sont des leviers importants de cette action pour assurer uny dynamique et un suivi de long terme. Une structure comme la Régie est essentielle pour pouvoir impulser l'action en étant à la fois à lécoute des professionnels des écoles et des enfants, former les animateurs et s'assurer de la bonne mise en route. Elle assure l'animation et la coordination du projet le temps que les écoles deviennent autonomes. Cela permet aussi de prolonger ensuite l'action en pied d'immeuble, à destination des adultes et parents des enfants pratiquant déjà le tri à l'école...

Originalité

Mener une action dans les écoles et avec leurs professionnels : en général, les actions menées en direction des enfants sont réalisées à l'extérieur de celles-ci (jardins partagés, centres de loisirs...). Cela permet d'inscrire l'action dans la durée et de l'adapter au contexte de l'école en profitant d'un temps incontournable fournissant un très bon cas pratique : la pause déjeuner.

La Régie apporte une plus-value au projet par sa connaissance des acteurs des quartiers, ses compétences techniques (compostage et jardinage collectif, animation) et sa capacité à assurer un lien avec les services technique de la ville.

 

Recommandations éventuelles

Auteur de la fiche

Jade Grélaud

jgrelaud@cnlrq.org

Contact ADEME

Agnès JALIER

agnes.jalier@ademe.fr

Direction régionale Ile-de-France

Dernière actualisation de la fiche : Avril 2017

Logo ADEME Fiche action-résultat réalisée sur le site www.optigede.ademe.fr
Les informations de cette fiche ont été établies sous la responsabilité de son auteur.